Têtes-Noires

Categorie Textes Antiques 1
Categorie Textes Antiques 2










Sources principales - Textes Antiques

 


Livre


 

Lorsque les dieux faisaient l'homme: Mythologie mésopotamienne

117. Enlil: Fils d'Ansar 
Tête-noires 

262. Les Tête-Noirs 

466. Dragon-Basmu produit dans la Mer, dévore les Têtes-Noirs 

510. Fabrique chair: Sumériens uzu.mu.a
Têtes-Noirs 

520. Re-depart après déluge
Renaissance des Têtes-Noirs 
Humanité survivante: ni royauté ni technologie 

565. An/Enlil/Enki et Ninhursag: propagations des Têtes-Noires 

643. Têtes-noires et leur Dieux privé
647. Marduk: Créateur des Têtes-noires 
651. Têtes-noires: 4 Groupes 

682. Groupe des 7 Dieux terrifiant
Mis au monde par An
Ordre d’An au 7
7ème: Chargée de Venin de Dragon
683. Cadeau d’An des 7 à Erra
Groupe des 7: Utilisé pour massacrer les Têtes-noirs et Animaux

686. Erra: Aurochs au Ciel, Lion sur Terre
Mépris des Têtes-noirs envers Erra
Erra rencontre marduk à l’Esagil à Babylone

 

Eden : la vérité sur nos origines

***Tablette CBS 8383***
120. Homme : Noir sans vêtement
Homme = Animal
Incursion chez les Dieux par 4 fois des Humains
***

***Tablette CBS 14005/Céréale contre Menu-bétail ***
139. Humains noir crée avec de la Boue/Glaise
***

***Enûma Elis***
83. Sag 'giga= "esclaves noirs"
***

 


Textes Antiques


 

Tablettes de Kharsag - CBS 8383/CBS 8322

CBS 8322
Face A
Colonne 2

1-10. "Le burin (nous) fit trembler.  Enlil avait percé le caractère d'Enki, le responsable du battant de la porte (et) du mur du domaine. A chaque fois qu'Enki était présent, il (lui) fit goûter (son)
destin (à l'homme) hélas, dans la propriété, hélas ! Le seigneur avait parlé du battant de la porte. L'être sombre avait goûté au luxe ! Le destin de l'homme fut élargit à chaque fois que {le sei}gneur enseigna l'humanité". 

 

Tablettes de Kharsag - CBS 11065

Face A
Colonne 2

1-8. "Oh, montagne du destin, don habité par le seigneur Nannar. L'être sombre rampait à l 'embouchure de Kalam (Sumer). II agitait nos destins et nos arbres. Seigneur de vie, grand seigneur, le contrôle du jardin et ses environs, tu l'avais élaboré. Grand Serpent du talus, la région n'était pas sous ta responsabilité. Les chars  emportaient la farine de notre dépôt. Les troupes du ciel avaient agité notre artisan et le (territoire) de cèdres. Leurs courses étaient comme un glaive qui nous entourait et qui nous avait prêté serment et protection, c'était ainsi ! Enlil, tu étais profond (parmi) nos cèdres !".

Face C
Colonne 5

21-25. "Le seigneur, créateur des destins, maudit l'être noir dominant, il entoura [le peuple ? ]. L'esclave de Kalam conspirait, ses hurlements [s 'élevaient ? ] vers notre tanière. Il discutait de l'éclatant Secret du jardin, la protestation s'effectuait (même) dans les champs. La complainte de l'outil s'étendait (jusqu'aux) hauteurs. Elle témoignait de la protestation de l'humanité bétail et de l'offense du potier. Le filet (divin) déferla sur l'ennemi d'argile". 

Colonne 6
3-11. "[. .. ] Ce fut ainsi que la révélation (divine) l'avait guidé dans la lumière (de la connaissance). [. .. ] pour briser son attache. {. .. ] La révélation du secret enfonça notre monticule dans le fracas
de la bataille. [. .. notre] demeure frappa l'esclave qui contrôlait la région (à cause) de la révélation qui (lui permit) de voir et d'emporter l'instrument en métal ! [ ... notre] terrasse (divine) le frappa et le fit se coucher, hélas ! [ ... notre] seigneur frappa l'être noir dominant.  Il protégea notre mur, il le fit se coucher. Il protégea notre mur, le seigneur frappa l'être noir dominant. La révélation, hélas, apporta la puissance, hélas, qu'il fallait diminuer!".

12-17. "Porté par la tempête, le seigneur s'était dirigé (vers) l'être noir dominant. La reproduction de la révélation, hélas, apporta la puissance, hélas, qu'il fallait diminuer ! La sentence des chars du seigneur écrasa  l'être noir dominant. Le seigneur, destructeur et agitateur de la montagne, chevauchait son navire au milieu de l'être noir dominant. La puissance majestueuse du seigneur l'entourait. Il assiégea et brisa l'être noir dominant. Le présage de la mort et du fracas de la bataille assiégeait le vêtu". 

18-25. "Un présage de mort et un cri sortaient du torse de la mère, hélas ! Le pouvoir du bénéfice de la lumière des chars puissants avait été apporté à l'unique femme sage (qui avait été) approchée. Maître divin et des cèdres ! Seigneur au pouvoir de la cité et du dépôt, tu faisais des demi-tours dans le ciel. (Pour) affermir notre demeure jusqu'à notre terre de nourriture,  les chars mirent en pièces la révélation ! Le seigneur de l'agitation de la montagne ébranla la révélation et l'insulte de l'être noir dominant ! Oh chars de la cité des dieux ! La route des chars du seigneur [mit en pièce ?j l'être noir dominant".

 

41 - Le débat entre céréale et menu-bétails

(Trad. Anton Parks)
Face A

1-7. "A Kharsag, où le Ciel et la Terre se sont rencontrés, l'assemblée
céleste des grands dieux - les Anunna de la tempête - les nombreux
et nouvellement créés par le père (se dirigeaient). Le présage
de la déesse du grain n'était pas encore arrivé et l'herbe
n'était pas encore verte. Takku (''la déesse qui ordonne la fondation'')
n 'avait pas encore créé la terre de Kalam (Sumer) et l 'eau
(de Kharsag). La fondation n'avait pas été remblayée par Takku.
Les brebis ne bêlaient pas, les agneaux n'avaient pas encore mis
bas, les ânes n'avaient pas encore de descendance".

 

Liste royale - Les souverains de Lagash
1-16. After the flood had swept over and brought about the destruction of the countries; when mankind was made to endure, and the seed of mankind was preserved and the black-headed people all rose; when An and Enlil called the name of mankind and established rulership, but kingship and the crown of the city had not yet come out from heaven, and Ninjirsu had not yet established for the multitude of well-guarded (?) people the pickaxe, the spade, the earth basket and the plough, which mean life for the Land -- in those days, the carefree youth of man lasted for 100 years and, following his upbringing, he lasted for another 100 years.