Numérologie (Sumer)

Categorie Textes Antiques 1
Categorie Textes Antiques 2





Description - Textes Antiques

Numérologie du 3/7/12/120/144






Sources principales - Textes Antiques

 


Textes Antiques


 

8 - Les Sept Sages

 

Création de l'Homme: 7 Déesses (Sumer)

 

Humains: 7 Essais ratés (Sumer)

 

Groupe des "7" Démons

 

Pléiades (Sumer)

 

Lorsque les dieux faisaient l'homme: Mythologie mésopotamienne

***3***

282. Mort d'Inanna par Cri, suspendue à un Clou 3j/3Nuit 

466. Mort du Dragon: 3ans/mois

576. Kronos: Enki
Enterrement des Ecrit à Sippar
Xisouthros: Supersage 
Arche: 3km sur 400m
Xisouthros lâche des Oiseaux, 3eme jour les oiseaux ne reviennent pas

640. Anunnaki: 300 dans le ciel sous les Ordre d'An 

645. Ansar, Lahmu/Lahamu attribue 3 noms a Marduk


***7***

277. 7 pouvoirs (Me)
Module/Collier de Lazulite 
280. Monde d'en bas: 7 Portes 
280. Monde d'en bas: 7 Portes 
288. Dumuzi: enlever par 7 Démons 

107. Conseil des 50, et 7 Dieux 

146. 7 Tigi, Anunna à l'assemblé 

263. Second Fléau d'Inanna: Tempête, 7*7 

538. Travail avc les matrice: 7 pâtons de chaque coté 
7 Mâles/7Femelles 
7j de mise en place de la Paroi de brique 
Bêlet-ilî: Mammi
Nintu 
***Déluge***
548. Enki préviens Supersage par Rêve:construire une Arche
Aide pour survivre par Poisson/Oiseaux
7j après 
551. Reaction des Dieux: Mammi/Enki: tristesse
Anunna: faim et soif 
Déluge 7j/7nuit
Nintu 
584. Matrice: 7 par sexe soit 14
7 Déesse 
Bottéro: Presque AUCUNE explications.... 

442. 7 Porte des Enfer, escalier du Ciel 
443. Trio An/Enlil/Ea: Dieu suprême 
Nammu/Naas 
448. Nergal: Erra 

 

1 - Épopée de Gilgamesh (Version standard Ninivite)

***7*** (note: Sept : chiffre qui désigne la multitude.)

Les habitants s'assemblent dans les rues d'Ourouk aux vastes marchés,
près de la porte aux sept serrures.

Enkidou mange du pain
jusqu'à satiété
de la boisson forte
il en boit sept fois.

« Vois ces murailles extérieures
aux frises luisantes comme le cuivre.
Touche le seuil de pierre
qui est là depuis toujours.
Approche de l'Eanna demeure d'Ishtar :
nul roi ne fera jamais plus pareille construction
nul être humain.
Monte sur les remparts d'Ourouk
laisse tes pieds les fouler.
Examine les fondations
et scrute le briquetage
vois si tout n'est pas d'argile cuite
et si les sept sages
n'en ont pas posé les fondations. »

Tu as aimé le lion
à la force parfaite
mais tu as creusé pour lui sept et sept fosses.

Ishtar dit à son père Anou :
« J'ai rassemblé du grain pour les hommes
j'ai entassé de l'herbe pour les troupeaux
pour les sept années de disette
j'ai ramassé du grain et de l'herbe
en abondance pour les hommes et les troupeaux. «

que le prêtre d'Ourouk
te laisse entrer au temple en présence des dieux
que pour toi l'épouse soit abandonnée
même si elle est mère de sept enfants. »

Au septième jour
la construction du bateau était terminée.
Sa descente dans l'eau était difficile
ils durent changer les planchers du haut et du bas
afin que les deux tiers du bateau
s'immergent dans l'eau.

Ils s'enfuyaient devant eux
et montaient sur les plus hauts des cieux d'Anou,
vers le septième ciel.

Avec elle, les dieux Anounnaki pleuraient
oui, les dieux accablés se lamentaient
et leurs lèvres se desséchaient.
Six jours et sept nuits passèrent
les tempêtes du déluge soufflaient encore
les tempêtes du sud couvraient le pays.
Le septième jour
les tempêtes du déluge
qui telle une armée
avaient tout massacré sur leur passage
diminuèrent d'intensité
la mer se calma
le vent s'apaisa
la clameur du déluge se tut.

Lorsqu'arriva le septième jour
je lâchai une colombe,
la colombe prit son vol
n ayant pas trouvé ou se poser
elle revint.

Je fis une offrande
je versai de l'eau consacrée
sur le sommet de la montagne
je dressai sept et sept récipients rituels
sous lesquels j'entassai
des roseaux, du bois de cèdre
et de la myrte.

***3***

« Seul on ne peut vaincre
mais deux ensemble le peuvent
l'amitié multiplie les forces,
une corde triple ne peut être coupée
et deux jeunes lions sont plus forts que leur père. »

Le chasseur prend la route emmenant avec lui la courtisane.
Au troisième jour, ils arrivent au lieu dit.
Le chasseur et la courtisane s'assoient près de la source.
Ils attendent un jour et un autre jour encore.

Après vingt doubles heures
ils prennent un peu de nourriture.
Après trente doubles heures
ils s'arrêtent pour dormir
et le lendemain
ils marchent cinquante doubles heures
le parcours d'un mois et demi
est fait en trois jours.

Anou entendant ses paroles
donne à lshtar la longe du taureau céleste.
Ishtar le fait descendre sur la terre
elle le conduit sur la terre d'Ourouk.
Son arrivée répand la terreur.
A son premier mugissement
cent hommes, deux cents puis trois cents hommes tombent.
A son deuxième mugissement
cent hommes, deux cents puis trois cents hommes tombent.
A son troisième mugissement
il se dirige vers Enkidou

mais Enkidou fait un saut de côté
il attrape le taureau céleste par les cornes.........

Au troisième jour
le trajet d'un mois et quinze jours
est accompli.

***12***

il reste étendu sur sa couche
un premier jour, un deuxième, et un troisième jour
un quatrième un cinquième et un sixième jour
un septième un huitième et un neuvième
puis un dixième jour.
La maladie d'Enkidou s'aggrave
le onzième et le douzième jours sont passés
et Enkidou reste étendu sur sa couche
il appelle Gilgamesh et lui dit :
« Mon ami, une malédiction me frappe
je ne vais pas mourir
comme celui qui tombe en plein combat
humilié je vais mourir malgré moi
mon ami
celui qui tombe au combat est béni. »

« Gilgamesh
personne n'a pu faire ce chemin
aucun être humain n'a traversé
le passage de la montagne
il s'étend durant douze doubles heures,
l'obscurité y est totale
il n'y a aucune lumière
du lever du soleil
jusqu'au coucher du soleil. »

Note:
Les Babyloniens et les Assyriens divisaient la journée en 12 heures au lieu de 24.

***120***

Quand Our-Shanabi atteint les eaux de la mort
il dit à Gilgamesh :
« Dépêche-toi Gilgamesh
prends une perche pour pousser
mais que ta main
ne touche pas les eaux de la mort.
Dépêche-toi Gilgamesh
prends une deuxième perche
une troisième et une quatrième.
Prends, Gilgamesh une cinquième perche
une sixième et une septième.
Prends, Gilgamesh, une huitième perche
une neuvième et une dixième.
Prends une onzième et une douzième. »
Au bout de cent vingt perches
Gilgamesh a utilisé toutes les perches
alors il enlève ses vêtements
et les hisse comme une voile. 

***144***

je regardais au loin les horizons des flots
je vis une bande de terre
dont la hauteur était de cent quarante quatre coudées :
Au pied du mont Niçir le bateau accosta.

 

Eden : la vérité sur nos origines

*** 7 ***

*** Tablette BM 74329/ CT 4643 : « Théogonie de Dunnu » ou « Généalogie divine de la terre ferme »***
57. Char de Feu
58. Adam= Animaux
7 Générations
63. Famille Primordiale en 7 Générations
Arrivé du Dieu An
***

 

2 - Gilgamesh et Huwawa (Récit Sumérien)

*** 7 ***

Il y avait sept guerriers, fils d’une mère unique :
le premier, leur grand frère, a des griffes de lion, des serres d’aigle,
le deuxième est une vipère cornue qui (ouvre) la bouche,
le troisième est un dragon qui terrasse …,
40 le quatrième est un feu brillant qui dévore …,
le cinquième est un serpent à la langue fourchue qui …,
le sixième est un déluge qui dévaste le pays,
le septième est un éclair rapide qu’on ne peut éviter.

44 Ces sept, le guerrier, le héros Utu les lui a donnés.

60 Il les emmena dans les défilés de la montagne.
Il franchit la première montagne, mais il ne trouva pas le cèdre espéré ;
[Il franchit la deuxième, la troisième, la quatrième, la cinquième, la sixième montagne.]
En franchissant la septième montagne, il trouva le cèdre espéré