Mušhuššu «serpent/dragon rouge»

Categorie Textes Antiques 1
Categorie Textes Antiques 2





Description - Textes Antiques

Le mušhuššu est un animal mythologique mésopotamien. Son nom vient du sumérien MUŠ.HUŠ, littéralement « serpent/dragon rouge », c'est-à-dire, le rouge représentant la grande colère, « dragon furieux ».

Cette créature était réputée posséder un corps de serpent surmonté d'une tête cornue, ses membres antérieurs étant ceux d'un lion et postérieurs ceux d'un rapace.

C'est l'animal-symbole personnifiant plusieurs divinités. Il semble qu'il soit à l'origine associé à Ninazu, dieu vénéré à Eshnunna et à son fils Ningishzida de Gishbanda1 puis à Tishpak, qui devient le dieu principal d'Eshnuna au début du IIe millénaire av. J.‑C.. Après la prise de ce royaume par Babylone, le concept du dragon-serpent est réattribué à Marduk, alors dieu tutélaire de la cité, qui deviendra ensuite la principale divinité de la Mésopotamie.

Le mušhuššu est également un génie protecteur.

(Image: Un mušhuššu, détail de la Porte d'Ishtar, Babylone, VIIe s. av. J.-C.)

(Source: Wikipédia ; sous Licence CC BY-SA 3.0)

Sources principales - Textes Antiques

 


Livre


 

Lorsque les dieux faisaient l'homme: Mythologie mésopotamienne

***4 - Enki à Nippur***
142. Palais d'Enki a Eridu: Lazulite/Argent/Or 
145. Sa gaffe: serpent Mus 
***

 






Sources secondaires - Textes Antiques

 


Livre


 

Eden : la vérité sur nos origines
***Tablette CBS 11065***
159. Enki : Serpent « MUS »
***