14 - La Descente d'Inanna aux Enfers (version sumérienne)

Categorie Textes Antiques 1
Categorie Textes Antiques 2
Date
-2000
Pages
15





Description - Textes Antiques

La Descente d'Inanna aux Enfers est un mythe sumérien racontant comment la déesse Inanna (Ishtar en akkadien) a cherché à devenir la maîtresse des Enfers, à la suite de quoi lui sont arrivés plusieurs déboires.

Redécouverte et reconstitution
La version akkadienne de cette histoire est connue depuis plus longtemps, car on a retrouvé deux fragments très complets à Ninive et à Assur dès les années 1860. Ce texte a été l'une des premières œuvres littéraires akkadiennes publiée.
La version sumérienne a quant à elle du être reconstituée par les épigraphistes dans le courant de la première moitié du XXe siècle, à partir de plusieurs fragments de tablettes cunéiformes, car aucune version ne nous est parvenue dans sa totalité.
Le déroulement du récit mit donc du temps à être compris, car de nombreux passages de la version akkadienne étaient trop allusifs pour être bien intelligibles, tandis que les fragments sumériens ont mis du temps à être placés dans le bon ordre. On a ainsi pensé pendant un certain temps qu'Inanna descendait aux Enfers pour chercher Dumuzi (par comparaison avec le mythe grec d'Orphée tentant de ramener Eurydice des Enfers), avant de comprendre grâce à la découverte d'une nouvelle tablette (dans les années 1930) que la descente d'Inanna précédait celle de Dumuzi. Une version à peu près complète et bien comprise du texte pu être publiée dans les années 1950.

Récit
Inanna, déjà déesse et reine du Ciel, a décidé de se rendre maîtresse des Enfers, où réside sa sœur et ennemie jurée Ereshkigal. Elle décide pour cela de s'y rendre, mais prend quelques précautions avant. Elle avertit son conseiller Ninshubur de ses intentions, et lui dit que si elle n'est pas de retour après trois jours et trois nuits, il doit aller prévenir Enlil, puis, si ce dernier n'accorde aucune aide, Nanna, et, enfin, en dernier recours, Enki.
Une fois cela fait, elle se rend aux Enfers. Une fois aux portes de cet endroit, elle invente un prétexte pour pouvoir rencontrer sa sœur. Mais celle-ci, avertie par son portier, pressent le danger. Aussi, elle feint d'accepter et fait pénétrer Inanna dans son royaume, en lui faisant passer sept portes. À chacune d'elles, on lui enlève un bijou ou un vêtement, de sorte qu'elle se présente nue devant Ereshkigal. Celle-ci appelle alors les Anunnaki, les Sept Juges des Enfers, qui lui jettent le « regard de mort », qui tue Inanna. Puis elle fait pendre le cadavre de cette dernière à un clou.

Ne la voyant pas revenir, Ninshubur se rend chez Enlil à Nippur. Mais ce dernier refuse d'aider Inanna, obligeant le vizir de celle-ci à se rendre à Ur, chez Nanna, qui a la même attitude. Ninshubur se rend donc comme dit à Eridu, chez Enki, qui lui accorde son aide à sa sœur. Il confectionne deux êtres asexués, le kurgarru, auquel il confie la « nourriture de vie », et le kalaturru, auquel il confie le « breuvage de vie ». Il les envoie aux Enfers, où ils se disent chargé de ramener le corps d'Inanna au Ciel. Ereshkigal accepte, et ces derniers ramènent la déesse à la vie avec la nourriture et la boisson confiées par Enki. Mais, si cette dernière veut sortir des Enfers, elle doit trouver quelqu'un pour la remplacer.

Inanna remonte donc sur Terre, accompagnée de démons envoyés par les dieux des Enfers pour la surveiller et pour trouver une victime de substitution. Elle se rend d'abord à Umma et à Bad-Tibira, dont les divinités tutélaires se prosternent devant elle, échappant ainsi à la mort. Elle visite ensuite Kullab, où réside son époux Dumuzi, qui lui l'accueille sur son trône, dans ses plus beaux vêtements. Inanna, furieuse de le voir aussi peu respectueux, dit aux démons de s'emparer de lui, et de l'emmener aux Enfers à sa place. Il est donc envoyé au pays sans-retour. Cependant, sa sœur Geshtinanna intercède en sa faveur, et émeut Inanna, qui réclame sa libération. Ereshkigal ne cède qu'à la condition qu'il passe une moitié de l'année sur Terre auprès de son amante, Geshtinanna le remplaçant aux Enfers, avant de retourner dans l'Autre Monde le reste de l'année.
Un autre fragment sumérien présente une fin différente : Inanna refuse de choisir un substitut, et Ereshkigal envoie ses démons pour la chercher. Effrayée, la déesse choisit alors d'envoyer les démons capturer Dumuzi, qui se réfugie chez sa sœur Geshtinanna. Celle-ci tente de la cacher, mais c'est peine perdue car les démons le retrouvent.

Version akkadienne
Une version akkadienne de ce texte a été écrite au IIe millénaire av. J.-C., et connue depuis les années 1860, donc avant la version sumérienne. Si l'histoire reste globalement la même, et si les noms des dieux changent — Inanna devient Ishtar, Nanna devient Sîn, et Enki devient Ea —, le texte est beaucoup plus court, il raccourcit certain passages et connaît également quelques modifications. Ce n'est donc pas une traduction de l'œuvre sumérienne, mais une nouvelle version.
La disparition d'Ishtar provoque un arrêt de la fécondité sur terre, ce qui entraîne une réaction inquiète des dieux, qui implorent Ereshkigal de libérer la déesse. Après cela, plutôt que d'envoyer des démons asexués aux Enfers, Ea envoie un être chargé de séduire Ereshkigal et de délivrer Ishtar, ce qu'il fera.

(Source: Wikipédia ; sous Licence CC BY-SA 3.0)






Sources principales - Textes Antiques

 


Livre


 

Lorsque les dieux faisaient l'homme: Mythologie mésopotamienne
(412 vers)
277. 7 pouvoirs (Me)
Module/Collier de Lazulite 
278. Aide de Nanna/Enlil/Enki 
279. Ereshkigal: Soeur d’Inanna 
280. Monde d'en bas: 7 Portes
282. 7 magistrats/Anunna 
282. Mort d'Inanna par Cri, suspendue à un Clou 3j/3Nuit 
285. Enki: résurrection de Inanna avec "Nourriture de vie" et "Breuvage de vie" 
288. Dumuzi: enlever par 7 Démons 
289. Dumuzi: métamorphose en Serpent 
292. Travestie/Androgyne: Kurgara/Kalatur

 


File


 

La descente d'Innana dans le monde infernal (1.4.1) - Pascal Attinger, 2019

 






Textes - Textes Antiques - Langue Original
Texte Sumérien

Inana's descent to the nether world

 

1.    an gal-ta ki gal-ce3 jectug2-ga-ni na-an-/gub\ (Cited in OB catalogue from Nibru, at Philadelphia, 0.2.01, line 41; OB catalogue in the Louvre, 0.2.02, line 33; OB catalogue from Urim (U2), 0.2.04, line 27)
2.    dijir an gal-ta ki gal-ce3 jectug2-ga-ni na-an-[gub]
3.    dinana an gal-[ta ki gal-ce3] jectug2-ga-ni na-an-[gub]
4.    nin-ju10 an mu-un-cub ki mu-un-cub kur-ra ba-e-a-ed3
5.    dinana an mu-un-cub ki mu-un-cub kur-ra ba-e-a-ed3
6.    nam-en mu-un-cub nam-lagar mu-un-cub kur-ra ba-e-a-ed3
7.    unugki-ga e2-an-na mu-un-cub kur-ra ba-e-a-ed3
8.    bad3-/tibira\ki-a e2-muc3-kalam-ma mu-un-cub kur-ra ba-[e-a]-ed3
9.    zabalamki-a gi-gun4ki-na mu-un-cub kur-ra ba-e-a-ed3
10.    adabki-a e2-car-ra mu-un-cub kur-ra ba-e-a-ed3
11.    nibruki-a barag-dur2-jar-ra mu-un-cub [kur-ra ba-e-a-ed3]
12.    kicki-a hur-saj-kalam-ma mu-un-cub kur-ra ba-e-[a-ed3]
13.    a-ga-de3ki-a e2-ul-macki mu-un-cub kur-a ba-e-a-ed3

{

(1 ms. adds 8 other lines:)
13A.    ummaki-a ib-gal mu-un-cub <kur-ra ba-e-a-ed3>
13B.    urim2ki-ma e2-dilmun-na mu-un-cub <kur-ra ba-e-a-ed3>
13C.    kisigaki-a amac-e2-kug mu-un-cub <kur-ra ba-e-a-ed3>
13D.    jir2-suki-a e2-ec2-dam-kug mu-un-cub <kur-ra ba-e-a-ed3>
13E.    i3-si-in-naki e2-ceg12-me-ce3-du7 mu-un-cub <kur-ra ba-e-a-ed3>
13F.    akcakki-a an-za-gar3 mu-un-cub <kur-ra ba-e-a-ed3>
13G.    curuppagki-e nijin3-jar-kug mu-un-cub <kur-ra ba-e-a-ed3>
13H.    ka-zal-luki e2-cag4-hul2-la mu-un-cub <kur-ra ba-e-a-ed3>

}
14.    me 7-bi zag mu-ni-in-kece2
15.    me mu-un-ur4-ur4 cu-ni-ce3 mu-un-la2
16.    me dug3 jiri3 gub-ba i-im-jen
17.    tug2-cu-gur-ra men edin-na saj-ja2-na mu-un-jal2
18.    hi-li saj-ki-na cu ba-ni-in-ti
19.    na4za-gin3 di4-di4-la2 gu2-na ba-an-la2
20.    na4-nunuz tab-ba gaba-na ba-ni-in-si
21.    tug2pala3 tug2 nam-nin-a bar-ra-na ba-an-dul
22.    cembizid lu2 he2-em-du he2-em-du igi-na ba-ni-in-jar
23.    tu-di-da lu2 ja2-nu ja2-nu gaba-na ba-an-gid2
24.    har kug-sig17 cu-na ba-an-du8
25.    gi-dic-nindan ec2-gana2 za-gin3 cu ba-ni-in-du8
26.    dinana kur-ce3 i-im-jen
27.    sukkal-a-ni dga-ca-an-cubur-ra ejer-a-na i-im-jen
28.    kug dinana-ke4 dnin-cubur-ra gu3 mu-na-de2-e
29.    ja2-nu sukkal zid e2-an-na-ju10

{
30.    sukkal e-ne-ej3 sag9-sag9-ga-ju10
31.    ra-gaba e-ne-ej3 ge-en-gen6-na-ju10

}

{

(1 ms. has instead:)
30A.    [na] ga-e-de5 na de5-ju10 /he2\-[dab5]
31A.    [inim] ga-ra-ab-dug4 jizzal [he2-em-ci-ak]

}
32.    ud-da kur-ce3 ed3-de3-en
33.    ud-da kur-ce3 jen-na-ju10-ne
34.    er2 du6-du6-dam mar-mar-ma-ni-ib
35.    cem3 gu2-en-na du12-du12-a-ma-ni-ib
36.    [e2] dijir-re-e-ne nijin2-nijin2-na-ma-ni-ib
37.    [i-bi2-zu] hur-ma-ab giri17-zu hur-ma-ab

{

(1 ms. adds 1 line:)
37A.    [jectug2 ki] u6 di-zu [hur-ma-ab]

}
38.    ki mu-lu-da nu-di hac4-gal-zu hur-ma-ab
39.    mu-lu nu-tuku-gin7 tug2 dili-a mur10-ma-ab
40.    e2-kur-re e2 dmu-ul-lil2-la2-ce3 me-ri-zu dili [gub-mu-un]
41.    [e2]-kur-re e2 dmu-ul-lil2-la2-ce3 ku4-ku4-da-zu-ne
42.    i-bi2 dmu-ul-lil2-la2-ce3 er2 cec2-a
43.    [a-a] dmu-ul-lil2 du5-mu-zu mu-lu kur-ra nam-ba-da-an-gam-e
44.    kug sag9-ga-zu sahar kur-ra-ka nam-ba-da-ab-car2-re
45.    za-gin3 sag9-ga-zu za zadim-ma-ka nam-ba-da-an-si-il-si-il
46.    jictackarin-zu jic nagar-ra-ka nam-ba-an-dar-dar-e
47.    ki-sikil dga-ca-an-na kur-ra nam-ba-da-an-gam-e
48.    ud-da dmu-ul-lil2 e-ne-ej3-ba nu-ri-gub urim2ki-ce3 jen-na
49.    urim2ki e2-mud-kur-ra-ka
50.    [e2]-kic-[nu]-jal2 dnanna-ce3 ku4-ku4-da-[zu]-ne
51.    [i]-bi2 dnanna-ce3 er2 cec2-a
52.    [a]-a dnanna du5-mu-zu mu-lu kur-ra [nam-ba-da]-an-gam-e
53.    [kug sag9-ga]-zu sahar kur-ra-ka nam-ba-da-ab-[car2]-re
54.    [za-gin3] sag9-ga-zu za zadim-ma-ka nam-ba-da-an-si-il-si-il
55.    [jictackarin-zu] jic nam-nagar-[ra-ka] nam-ba-da-an-dar-dar-[re]
56.    ki-/sikil\ /d\ga-[ca-an-na] [kur-ra nam-ba]-da-an-gam-e
57.    ud-/da\ /d\nanna e-ne-ej3-[ba] [nu-ri-gub] uru2-ze2-ebki-ce3 jen-na
58.    uru2-ze2-ebki e2 dam-[an-ki-ka3-ce3] [ku4-ku4-da-zu]-ne
59.    [i-bi2] dam-an-ki-ka3-ce3 er2 cec2-am3
60.    a-a dam-an-ki du5-mu-zu mu-lu kur-ra nam-ba-da-an-gam-e
61.    kug sag9-ga-zu sahar kur-ra-ka nam-ba-da-ab-[car2-re]
62.    za-gin3 sag9-ga-zu za zadim-ma-ka nam-ba-da-an-[si-il-si]-il
63.    jictackarin-zu jic nagar-ra-ka nam-ba-da-an-dar-[dar-re]
64.    ki-sikil dga-ca-an-na kur-ra nam-ba-da-an-gam-e
65.    a-a dam-an-ki u3-mu-un mu-uc-«jic»-tug2 <da>-ma-al-la-ke4
66.    u2 nam-til3-la mu-un-zu a nam-til3-la mu-un-zu
67.    e-ne ma-ra hu-mu-un-til3-le-en
68.    dinana kur-ce3 jen-/na\-[ni-ta]
69.    sukkal-a-ni dnin-cubur-ra-ke4 ejer-a-ni i3-[im-jen]
70.    sukkal-a-ni dnin-cubur-ra gu3 mu-na-[de2-e]
71.    jen-na dga-ca-an-cubur-ju10 saj [kece2 he2-ak]
72.    e-ne-<ej3> a-ra-dug4-ga-ju10 gu2-zu la-ba-ci-cub
73.    dinana e2-gal ganzer-ce3 um-ma-te
74.    jicig kur-ra-ka cu hul ba-an-us2
75.    abula kur-ra-ka gu3 hul ba-an-de2
76.    e2 jal2-u3 i3-du8 e2 jal2-u3
77.    e2 jal2-u3 dne-ti e2 jal2-u3 dili-ju10-ce3 ga-kur9
78.    dne-ti i3-du8 gal kur-ra-ke4
79.    kug dinana inim mu-na-ni-ib-gi4-gi4
80.    a-ba-me-en za-e
81.    me-e dga-ca-an(source: na)-na ki dutu e3-a-ac
82.    tukum-bi za-e dinana ki dutu e3-a-ac
83.    a-na-am3 ba-du-un kur nu-gi4-ce3
84.    har-ra-an lu2 du-bi nu-gi4-gi4-de3 cag4-zu a-gin7 tum2-mu-un
85.    kug dinana-ke4 mu-na-ni-ib2-gi4-gi4
86.    nin9 gal-ju10 kug dga-ca-an-ki-gal-la-ke4
87.    mu dam-a-ni u3-mu-un gud-gal-an-na ba-an-ug5-ga
88.    ki-sig10-ga-na i-bi2 du8-u3-de3
89.    kac ki-sig10-ga-na gu-ul ba-ni-in-de2 ur5 he2-na-nam-ma
90.    dne-ti i3-du8 gal kur-ra-ke4
91.    kug dinana-ra mu-na-ni-ib-gi4-gi4
92.    gub-ba-a dinana nin-ja2 ga-an-na-ab-dug4
93.    nin-ju10 derec-ki-gal-la-ra ga-an-na-dug4 [inim-zu] ga-an-na-ab-dug4
94.    dne-ti i3-du8 gal kur-ra-ke4
95.    nin-a-ni derec-ki-gal-la-ra
96.    e2-[a-ni-ce3 ba]-ci-in-kur9 gu3 mu-na-de2
97.    nin-ju10 ki-sikil 1(DIC)-am3
98.    d/inana\ [nin9-zu e2-gal ganzer-ce3 um-ma-te]
99.    jicig [kur-ra-ka cu hul ba-an-us2]
100.    [abula kur-ra-ka gu3 hul ba-an-de2]
101.    e2-an-na [mu-un-cub kur-ra ba-e-a-ed3]
102.    me 7-bi zag [mu-ni-in-kece2]
103.    me mu-[un-ur4-ur4 cu-ni-ce3 mu-un-la2]
104.    me [dug3 jiri3 gub-ba i-im-jen]
105.    tug2-cu-gur-ra [men edin-na saj-ja2-na mu-un-jal2]
106.    hi-li saj-ki-na [cu ba-ni-in-ti]
107.    [na4za]-gin3 /di4\-[di4-la2 gu2-na i-im-la2]
108.    na4-nunuz tab-ba [gaba-na i-im-si]
109.    tug2pala3 nam-nin-a [bar-ra-na i-im-dul]
110.    cembizid lu2 he2-em-du igi-ni [i-im-jar]
111.    tu-di-da lu2 ja2-nu ja2-nu [gaba-na i-im-gid2]
112.    har kug-sig17 cu-na i-/im\-[la2]
113.    gi-dic-nindan ec2-gana2 za-gin3 cu-na i-/im\-[du8]
114.    ud-ba derec-ki-gal-la-ke4 hac2 bar-bi bi2-in-ra
115.    nundum zu2 bi2-in-gub inim cag4-ce3 ba-ti
116.    dne-ti i3-du8 gal-ni-ir gu3 mu-na-de2-e
117.    ja2-nu dne-ti i3-du8 gal kur-ra-ju10
118.    inim a-ra-dug4-ga-ju10 gu2-zu la-ba-an-cub-be2-/en\
119.    abula kur-ra 7-bi jicsi-jar-bi he2-eb-us2
120.    e2-gal ganzer dili-bi jicig-bi cu ha-ba-an-us2
121.    e-ne ku4-ku4-da-ni-ta
122.    gam-gam-ma-ni tug2 zil-zil-la-ni-ta lu2 ba-/an\-[de6]
123.    dne-ti i3-du8 gal kur-ra-[ke4]
124.    inim nin-a-na-ce3 saj kece2 ba-ci-[in-ak]
125.    abula kur-ra 7-bi jicsi-jar-bi [bi2-ib2-us2]
126.    e2-gal ganzer dili-bi [jicig-bi cu ba-an-us2]
127.    kug dinana-ra gu3 mu-na-de2-[e]
128.    ja2-nu dinana kur9-um-[ma-ni]
129.    dinana ku4-ku4-da-[ni-ta]

{

(1 ms. adds 2 lines:)
129A.    gi-dic-nindan ec2-gana2 za-gin3 [cu-na lu2 ba-da-an-ze2-er]
129B.    abula 1-kam-ma ku4-[ku4-da-ni-ta]

}
130.    tug2-cu-gur-ra men edin-na saj-ja2-na lu2 ba-da-an-ze2-er
131.    ta-am3 ne-e
132.    si-a dinana me kur-ra-ke4 cu al-du7-du7
133.    dinana jarza kur-ra-ke4 ka-zu na-an-ba-e
134.    abula 2-kam-ma ku4-ku4-da-[ni-ta]
135.    na4za-gin3 di4-di4-la2 gu2-na lu2 ba-da-an-ze2-er
136.    ta-am3 ne-e
137.    si-a dinana me kur-ra-ke4 cu al-du7-du7
138.    dinana jarza kur-ra-ke4 ka-zu na-an-ba-e
139.    abula 3-kam-ma ku4-ku4-da-ni-ta
140.    na4-nunuz tab-ba gaba-na lu2 ba-da-an-ze2-er
141.    ta-am3 ne-e
142.    si-a dinana me kur-ra-ke4 cu al-du7-du7
143.    dinana jarza kur-ra-ke4 ka-zu na-an-ba-e
144.    abula 4-kam-ma ku4-ku4-da-ni-ta
145.    tu-di-da lu2 ja2-nu ja2-nu gaba-na lu2 ba-da-an-ze2-er
146.    ta-am3 ne-e
147.    si-a dinana me kur-ra-ke4 cu al-du7-du7
148.    dinana jarza kur-ra-ke4 ka-zu na-an-ba-e
149.    abula 5-kam-ma ku4-ku4-da-ni-ta
150.    har kug-sig17 cu-na lu2 ba-da-an-ze2-er
151.    ta-am3 ne-e
152.    si-a dinana me kur-ra-ke4 cu al-du7-du7
153.    dinana jarza kur-ra-ke4 ka-zu na-an-ba-e
154.    abula 6-kam-ma ku4-ku4-da-ni-ta
155.    gi-dic-nindan ec2-gana2 za-gin3 cu-[na] lu2 ba-da-an-ze2-er
156.    ta-am3 ne-e
157.    si-a dinana me kur-ra-ke4 cu al-du7-du7
158.    dinana jarza kur-ra-ke4 ka-zu na-an-ba-e
159.    abula 7-kam-ma ku4-ku4-da-ni-ta
160.    [tug2pala3] tug2 nam-nin-a bar-ra-na lu2 ba-da-an-ze2-er
161.    ta-am3 ne-e
162.    si-a dinana me kur-ra-ke4 cu al-du7-du7
163.    dinana jarza kur-ra-ke4 ka-zu na-an-ba-e
164.    gam-gam-ma-ni tug2 zil-zil-la-ni-ta lu2 ma-an-de6
165.    nin9-a-ni jicgu-za-ni-ta im-ma-da-an-zig3
166.    e-ne jicgu-za-ni-ta dur2 im-mi-in-jar
167.    da-nun-na di-kud 7-bi igi-ni-ce3 di mu-un-da-ku5-ru-ne
168.    igi mu-ci-in-bar i-bi2 uc2-a-kam
169.    inim i-ne-ne inim lipic gig-ga-am3
170.    gu3 i-ne-de2 gu3 nam-tag-tag-ga-am3
171.    munus tur5-ra uzu nij2 sag3-ga-ce3 ba-an-kur9
172.    uzu nij2 sag3-ga jicgag-ta lu2 ba-da-an-la2
173.    [ud 3] ji6 3-am3 um-ta-zal-la-ta
174.    sukkal-a-ni dnin-cubur-ra-ke4

{

(2 mss. add 2 lines:)
174A.    sukkal inim sag9-sag9-ga-ni
174B.    ra-gaba inim ge-en-ge-en-na-ni

}

{
175.    inim nin-a-na-ce3 jectug2 ba-ci-in-gub

}

{

(1 ms. has instead 2 lines:)
175A.    [na] de5-[ga]-ni cu nu-bar-re
175B.    [inim] dug4-ga-ni gu2-ni la-ba-ci-cub

}
176.    er2 du6-du6-dam mu-un-na-ja2-ja2
177.    [cem3] gu2-en-na mu-un-du12-a
178.    e2 dijir-re-e-ne-ke4 mu-un-na-nijin2-nijin2
179.    igi-ni mu-un-[na]-hur giri17-ni mu-un-hur
180.    ki lu2-da nu-«u6»-di hac4-gal-a-ni mu-un-na-hur
181.    mu-lu nu-tuku-gin7 tug2 dili-a /im\-[ma]-an-mur10
182.    [e2-kur] e2 den-lil2-la2-ce3 jiri3-ni dili mu-un-gub
183.    [e2-kur] e2 den-lil2-la2-ce3 ku4-ku4-da-ni-ta
184.    [igi] [den-lil2-la2]-ce3 er2 im-ma-ce8-ce8
185.    [a-a] [dmu-ul-lil2] du5-mu-zu mu-lu kur-ra nam-ba-da-an-gam-e
186.    [kug] sag9-ga-zu [sahar kur]-/ra\-ka nam-ba-[da-ab-car2]-e
187.    [na4za-gin3] sag9-ga-zu za zadim-ka nam-[ba-da-an]-si-il-si-il
188.    [jictackarin-zu] jic nagar-ra-ka nam-ba-[dar]-/dar\-re
189.    [ki-sikil] /d\ga-ca-an-na kur-ra nam-ba-da-[an]-gam-e
190.    [a-a] [d]en-lil2 lipic bal-a-ni dnin-cubur-ra-ke4 mu-na-ni-ib-gi4-gi4
191.    [dumu-ju10] an gal al bi2-in-dug4 ki gal al bi2-in-dug4
192.    [dinana] an gal al bi2-in-dug4 ki gal al bi2-in-dug4
193.    me kur-ra me al nu-di-da sa2 bi2-in-dug4-[ga-bi kur]-/re\ he2-eb-us2
194.    a-ba-am3 ki-bi sa2 in-na-an-dug4 [ed3-de3] al mu-ni-in-dug4
195.    a-a den-lil2 inim-bi nu-mu-na-gub urim2ki-[ce3] ba-jen
196.    urim2ki [e2-mud]-kur-ra-ka
197.    e2-kic-nu-jal2 [e2 dnanna-ce3 ku4-ku4-da-ni]-ta
198.    igi dnanna-ce3 er2 [im-ma]-ce8-ce8
199.    a-a dnanna du5-mu-zu mu-lu kur-ra nam-[ba]-da-an-gam-e
200.    kug sag9-ga-zu sahar kur-ra-ka nam-ba-[da-ab]-car2-re
201.    na4za-gin3 sag9-ga-zu za zadim-ka nam-ba-[da-an]-si-il-si-il-i
202.    jictackarin-zu jic nagar-ra-ka [nam-ba]-da-[an-dar-dar]-re
203.    ki-sikil dga-ca-an-na kur-ra nam-ba-da-[an]-gam-e
204.    a-a dnanna lipic bal-a-ni [dnin-cubur-ra-ke4 mu-na-ni]-ib-gi4-gi4
205.    dumu-ju10 an gal al bi2-in-dug4 [ki gal] al bi2-in-dug4
206.    dinana an gal al bi2-in-dug4 [ki gal] al [bi2]-in-dug4
207.    me kur-ra me al nu-di-da /sa2\ [bi2-in-dug4-ga-bi kur]-/re\ he2-eb-us2
208.    a-ba-am3 ki-bi [sa2 in-na-an-dug4 ed3-de3 al mu-ni-ib-dug4 ]
209.    a-a dnanna inim-bi nu-/mu\-[na-gub uru2-ze2-ebki-ce3] /ba\-jen
210.    uru2-ze2-ebki e2 den-ki-ka3-ce3 [ku4-ku4]-da-ni-ta
211.    igi den-ki-ka3-ce3 [er2 im]-/ma\-ce8-ce8
212.    a-a den-ki du5-mu-zu mu-lu [kur-ra nam-ba]-/da\-an-gam-e
213.    kug sag9-ga-zu sahar kur-ra-ka nam-[ba-da-ab-car2]-re
214.    na4za-gin3 sag9-ga-zu za zadim-ka nam-ba-da-an-[si-il-si]-il-i
215.    jictackarin-zu jic nagar-ra-ka nam-ba-an-dar-dar-re
216.    ki-sikil dga-ca-an-na kur-ra nam-ba-da-an-gam-e
217.    a-a den-ki dnin-cubur-ra-ke4 mu-un-na-ni-ib-gi4-gi4
218.    dumu-ju10 a-na bi2-in-ak je26-e mu-un-kuc2-u
219.    dinana [a-na] bi2-in-ak je26-e mu-un-kuc2-u
220.    nin kur-kur-/ra\-[ke4] a-na bi2-in-ak je26-e mu-un-kuc2-u
221.    nu-u8-/gig\ /an\-na-ke4 a-na bi2-in-ak je26-e mu-un-kuc2-u

{

(1 ms. adds 1 line:)
221A.    a-a den-ki inim-bi ba-e-de3-gub

}
222.    umbin-si-ni mu-dur7 ba-ra-an-de6 kur-jar-ra-ac ba-an-dim2
223.    umbin-si 2-kam-ma mu-dur7 ba-ra-an-de6 gala-tur-ra-ac ba-an-dim2
224.    kur-jar-ra u2 nam-til3-la ba-an-cum2
225.    gala-tur-ra a nam-til3-la ba-an-cum2

{
226.    [a-a] den-ki gala-tur-ra kur-jar-ra gu3 mu-na-[de2-e]

}

{

(1 ms. has instead the line:)
226A.    1-am3 u2 nam-til3-la 1-am3 a nam-til3-la ugu-ni-a cub-ba-ab-ze2-en

}
227.    jen-na-an-ze2-en jiri3 kur-ce3 nu2-ba-an-ze2-en
228.    jicig nim-gin7 dal-dal-e-de3-en-ze2-en
229.    za-ra lil2-gin7 gur-gur-re-de3-en-ze2-en
230.    ama gan-e nam dumu-ne-ne-ce3
231.    derec-ki-gal-la-ke4 i-nu2-nu2-ra-am3
232.    mur kug-ga-na gada nu-um-bur2
233.    gaba-ni bur cajan-gin7 nu-um-gid2
234.    /cu?\-si-ni urudlub-bi-gin7 am3-da-jal2
235.    siki-ni ga-racsar-gin7 saj-ja2-na mu-un-ur4-ur4-re
236.    u-u8-a cag4-ju10 dug4-ga-ni
237.    kuc2-u3-me-en nin-me a cag4-zu [dug4]-ga-<zu>-ne-[ne]
238.    [u-u8]-a bar-ju10 dug4-ga-ni
239.    kuc2-u3-me-en nin-me a bar-zu [dug4]-ga-<zu>-ne-[ne]
240.    a-ba-am3 za-e-me-en-ze2-en
241.    cag4-ju10-[ta] cag4-zu-ce3 bar-ju10-ta bar-<zu>-ce3 dug4-ga-na-ab-ze2-en
242.    dijir he2-me-en-ze2-en inim ga-mu-ra-an-dug4
243.    lu2-ulu3 he2-me-en-ze2-en nam-zu-ne he2-eb-tar-re
244.    zi an-na zi ki-a pad3-de3-ne-ze2-na-am3
245.    ed3?-[...]-ab-ze2-en
246.    a id2-bi ma-ra-ba-e-ne cu nam-[ba]-gid2-i-en-ze2-en
247.    a-cag4 ce-ba ma-ra-ba-e-ne cu nam-ba-gid2-i-en-ze2-en
248.    uzu nij2 sag3-ga jicgag-ta la2 cum2-me-ab {dug4-ga-na-ab-ze2-en} {(1 ms. has instead:) dug4-ga-ma-ab-jen-ze2-en }
249.    uzu nij2 sag3-ga ga-ca-an-<zu>-ne-ne
250.    nij2 lugal-me «en» he2-a nij2 nin-me(source: bi) he2-a cum2-ma-ze2-en dug4-ga-na-ab-ze2-en(source: dug4-ga-ma-ab-jen-ze2-en)
251.    uzu nij2 sag3-ga jicgag-ta la2-a im-ma-da-ab-cum2-mu-ze2-en
252.    1-am3 u2 nam-til3-la 1-am3 a nam-til3-la ugu-na cub-bu-de3-en-ze2-en
253.    dinana ha-ba-gub
254.    gala-tur kur-jar-ra inim den-ki-ka3-ce3 saj kece2 ba-[ci-in]-ak-ec
255.    jicig nim-gin7 mu-un-dal-dal
256.    za-ra lil2-gin7 mu-un-gur-gur
257.    [ama gan-e] nam dumu-ne-ne-ce3
258.    [derec-ki]-gal-la-ke4 i-nu2-nu2-ra-am3
259.    [mur] kug-[ga]-na gada nu-un-bur2
260.    [gaba-ni] bur cajan-na nu-un-gid2
261.    [cu-si]-ni urudlub-bi-gin7 /an\-[da-jal2]
262.    [siki]-ni ga-racsar-gin7 saj-[ja2-na mu-un-ur4-ur4]
263.    [u3-u8-a] /cag4\-ju10 dug4-ga-ni
264.    [kuc2-u3-me]-en nin-me a cag4-zu in-na-[ne]-ec
265.    [u3-u8-a] bar-ju10 dug4-ga-ni
266.    [kuc2-u3-me]-en nin-me a bar-zu in-na-ne-ec
267.    [a-ba-am3] za-e-me-en-ze2-en
268.    [cag4-ju10-ta] cag4-zu-ce3 bar-ju10-ta bar-zu-ce3 ba-e-de3-en-ze2-en
269.    [dijir he2-me-en]-ze2-en inim ga-mu-ra-an-dug4
270.    [lu2-ulu3 he2-me]-/en\-ze2-en nam-zu-ne ga-mu-ri-ib-tar
271.    [zi an-na zi ki-a] mu-ni-in-pad3-de3-ec
272.    [...]-/ed3\-de3-de3-ec
273.    id2 a-ba mu-ne-ba-e cu nu-um-ma-gid2-de3
274.    a-cag4 ce-ba mu-ne-ba-e cu nu-um-ma-gid2-de3
275.    uzu nij2 sag3-ga jicgag-ta la2 cum2-me-eb in-na-an-ne-ec
276.    kug derec-ki-gal-la-ke4 /gala\-[tur kur-jar-ra] mu-na-ni-ib-gi4-gi4
277.    uzu {nij2} {(1 ms. has instead:) aj2 } sag3-ga {nij2} {(1 ms. has instead:) aj2 } ga-ca-an-zu-ne-ne-kam
278.    [nij2] /lugal\-me {nij2} {(1 ms. has instead:) aj2 } nin-me he2-a cum2-me-eb in-na-an-ne-ec
279.    uzu nij2 sag3-ga jicgag-ta la2 im-me-ne-cum2-uc
280.    1-am3 u2 nam-til3-la 1-am3 a nam-til3-la ugu-a bi2-in-cub-bu-uc
281.    dinana ba-gub
282.    derec-ki-gal-la gala-<tur> kur-jar-ra gu3 [mu-na-de2]-e
283.    tum2-mu-un-ze2-en ga-ca-an-<zu>-ne-[ne] [...]-zu?-ne-ne ba-dab5
284.    dinana inim den-ki-[ka3-ta] /kur\-ta ed3
285.    dinana kur-ta ed3-da-ni
286.    da-nun-na-ke4-e-ne ba-ab-ha-za-ac
287.    a-ba-am3 lu2 kur-ta im-[ta]-ed3-de3 kur-ta silim-ma-ni bi2-in-ed3-de3
288.    ud-da dinana kur-ta ba-ed3-de3
289.    saj-dili saj-ja2-na ha-ba-ab-cum2-mu
290.    dinana kur-ta ba-ed3-de3
291.    lu2 igi-na sukkal nu-me-a jicjidru cu bi2-in-du8
292.    bar-ra-na ra-gaba nu-me-a jictukul ur2-ra bi2-in-la2
293.    gal5-la2 tur-tur gi-cukur-gin7
294.    gal5-la2 gal-gal gi dub-ba-an-na-gin7 zag-ga-na ba-an-dab5-be-ec
295.    lu2 e-ne-ra in-ci-re7-ec-am3
296.    lu2 dinana-ra in-ci-re7-ec-am3
297.    u2 nu-zu-me-ec a nu-zu-me-ec
298.    zid2 dub-dub-ba nu-gu7-me-ec
299.    a bal-bal-a nu-na8-na8-me-ec

{
300.    kadra nij2 dug3-ge cu nu-gid2-me-ec
301.    ur2 dam nij2 dug3-ge-ec nu-sig9-ge-me-ec
302.    dumu nij2 ku7-ku7-da ne nu-su-ub-ba-me-ec
303.    dam ur2 lu2-ka ba-ra-an-si-il-si-il-le-ec
304.    dumu lu2 du10-ub-ta ba-ra-an-zig3-ge-ec
305.    e2-gi4-a e2 ucbar-ra-ka im-ta-an-e3-ec-am3

}

{

(instead of lines 300-305, 1 ms. has 2 lines:)
300A.    /ur2\ lu2-ka dam cu ti-a-me-ec
301A.    /ubur\ emeda(UM.ME)da la2-ka dumu cu ti-a-me-ec

}

{

(1 ms. adds 3 lines:)
305A.    cum2sar nij2 sis-a nu-gum-e-me-ec
305B.    lu2 ku6 nu-gu7-me-ec lu2 ga-racsar nu-gu7-[me-ec]
305C.    lu2 dinana mu-un-ci-re7-[ec-am3]

}
306.    dinana kur-ta ed3-da-ni
307.    dnin-cubur-ra-ke4 kan4 ganzer-[ra-ka] jiri3-ni-ce3 ba-an-cub
308.    sahar-ra ba-da-an-tuc tug2-mu-dur7-ra ba-an-mur10
309.    gal5-la2-e-ne kug dinana-ra gu3 mu-un-na-de2-e
310.    dinana iri-zu-ce3 jen-ba e-ne ga-ba-ab-tum2-mu-de3-en
311.    kug dinana-ke4 gal5-la2-e-ne mu-un-ne-ni-gi4-gi4
312.    sukkal e-ne-ej3 sag9-sag9-ga-ju10
313.    ra-gaba e-ne-ej3 ge-en-gen6-na-ju10
314.    [na] de5-ga-ju10 cu nu-un-bar-re
315.    [e-ne]-ej3 ma-ra-[ab-dug4]-ga-ju10-uc gu2-ni [la]-ba-da-[an-ci-cub]
316.    er2 du6-du6-dam ma-an-ja2-ja2
317.    cem3 gu2-en-na ma-an-du12-am3
318.    e2 dijir-re-e-ne ma-an-nijin2-nijin2
319.    i-bi2-ni ma-an-hur giri17-ni ma-an-hur

{

(1 ms. adds 1 line:)
319A.    /jectug2\-[ga]-ni ki u6 di ma-hur

}
320.    ki mu-lu-da nu-di hac4-gal-a-ni ma-an-hur
321.    mu-lu nu-tuku-gin7 tug2 dili-a im-ma-an-mur10
322.    e2-kur-re e2 dmu-ul-lil2-la2-ce3
323.    urim2ki-ma e2 dnanna-ce3
324.    uru2-ze2-ebki e2 dam-an-ki-ka3-ce3
325.    jiri3-ni dili mu-un-gub

{

(1 ms. adds 1 line:)
325A.    igi dam-an-ki-ka3 er2 bi2-ce8-ce8

}
326.    e-ne ma-a-ra mu-un-til3-le-en
327.    e-ne ta-gin7 nam-ma-ra-ab-ze2-ej3-/en\-[ze2-en]
328.    ga-an-ci-re7-de3-en ummaki-a ceg12-kur-cag4-ga-ce3 ga-am3-ci-re7-de3-en
329.    /umma\[ki-a] ceg12-kur-cag4-ga-ta
330.    dcara iri-ni-a jiri3-ni-ce3 ba-an-cub
331.    sahar-ra ba-da-an-tuc tug2-mu-dur7-ra ba-an-mur10
332.    gal5-la2-e-ne kug dinana-ra gu3 mu-na-de2-e
333.    dinana iri-zu-ce3 jen-ba e-ne ga-ba-ab-tum2-mu-de3
334.    kug dinana-ke4 gal5-la2-e-ne mu-na-ni-ib-gi4-gi4
335.    en3-du /du\ dcara-ju10
336.    umbin kud-ku5-ra-ju10 gu2-tar la2-ju10
337.    en3 ta-gin7 nam-ma-ra-ni-ib-ze2-ej3-jen
338.    ga-e-re7-en-de3-en bad3-tibiraki-a e2-muc3-kalam-ma-ce3 ga-an-ci-re7-en-de3-en
339.    bad3-tibiraki-a e2-muc3-kalam-ma-ta
340.    dlu2-lal3-e iri-ni-a jiri3-ni-ce3 ba-an-cub
341.    sahar-a im-da-an-tuc tug2-mu-dur7-ra ba-an-mur10
342.    gal5-la2-e-ne kug dinana-ra gu3 mu-na-de2-e
343.    dinana iri-zu-ce3 jen-ba e-ne ga-ba-ab-tum2-mu-un-de3-en
344.    kug dinana-ke4 gal5-la2-e-ne mu-na-ni-ib-gi4-gi4
345.    dlu2-lal3 zag e3-a a2 zid-da gab2-bu-ju10 us2-sa
346.    e-ne ta-gin7 nam-ma-ra-ab-ze2-ej3-en-ze2-en
347.    ga-e-re7-de3-en jichachur gul-la edin kul-aba4ki-ce3 [ga-an-ci-re7-en-de3-en]
348.    jichachur gul-la edin kul-aba4ki-ce3 jiri3-ni-ce3 ba-e-re7re-ec
349.    ddumu-zid tug2 mah-a i-im-mur10 mah-a dur2-a dur2 im-ma-jar
350.    gal5-la2-e-ne hac4-a-na i-im-dab5-be2-ec
351.    dugcakir 7-e ga mu-un-de2-ec-am3
352.    7-am3 X-TU-ra-gin7 saj mu-un-da-sag3-ge-ne
353.    sipad-de3 gi-gid2 gi-di-da igi-ni cu /nu\-mu-un-tag-ge-ne
354.    igi mu-un-ci-in-bar igi uc2-a-ka
355.    inim i-ne-ne inim lipic gig-ga
356.    gu3 i-ne-de2 gu3 nam-tag-tag-ga
357.    en3-ce3 tum3-mu-an-ze2-en
358.    kug dinana-ke4 su8-ba ddumu-zid-da cu-ne-ne-a in-na-cum2
359.    lu2 e-ne lu2 mu-un-ne-re7-ec-am3
360.    lu2 ddumu-zid mu-un-ci-re7-ec-am3
361.    u2 nu-zu-me-ec a nu-zu-me-ec
362.    zid2 dub-dub-ba nu-gu7-me-ec
363.    a bal-bal-a nu-na8-na8-me-ec
364.    ur2 dam nij2 dug3-ge-ec2 nu-sig9-ge-ec
365.    dumu nij2 ku7-ku7-da ne nu-su-ub-me-ec
366.    dumu lu2 du10-ub-ta ba-ra-an-zig3-ge-ec
367.    e2-gi4-a e2 ucbar-ra-ka um-ta-an-e3-ec
368.    ddumu-zid-de3 er2 im-da-pad3 cex(SIG7)-cex(SIG7) i3-ja2-ja2
369.    juruc-e dutu-ra an-ce3 cu-ni ba-an-na-zig3
370.    dutu murum5-ju10-me-en je26-e mussa-zu-me-en
371.    e2 ama-zu-ce3 i3 gur3-ru-me-en
372.    e2 dnin-gal-ce3 ga gur3-ru-me-en
373.    cu-ju10 cu muc-a u3-mu-ni-in-cum2
374.    jiri3-ju10 jiri3 muc-a u3-mu-ni-in-cum2
375.    gal5-la2-ju10 ga-ba-da-kar nam-mu-un-ha-za-ne
376.    [dutu er2-na] cu ba-an-ci-in-ti

{

(1 ms. adds 1 line:)
376A.    [gal5-la2-e-ne] nu-ha-[ha-ne]

}
377.    [cu-ni cu] muc-a mu-e-ni-cum2
378.    [jiri3-ni] jiri3 muc-a mu-e-ni-cum2
379.    [gal5-la2]-e-ne ba-ni-kar

{

(1 ms. adds 1 line:)
379A.    [... muc]-saj-kal 1-gin7

}
380.    [... ba-ni]-in-dab5-be2-ec-a
381.    [...]-/be2?\
382.    [...]-/ec\
383.    kug dinana-/ke4?\ [...]-ni cag4-ga-ni nam-DU
384.    kug dinana-ke4 mu-ud-na-ni er2 gig i3-ce8-ce8
385.    [kug dinana-ke4 ...] [d]/dumu-zid-de3\ [(X)] cag4-ga-ni nam-[DU (...)]
386.    [...] dam-ni [(X X)] a2-na [...]
387.    [...] NI [(X X)] X [...]
388.    [...]-gin7 im-mi-[...] /im\-mi-X-[...]
389.    u2numun2 i3-bur12-re u2numun2 i3-ze2-e
390.    dam lu2 ur2-zu-ne-ne [nu2]-a me dam kal-la-ju10
391.    dumu lu2 ur2-zu-ne-ne nu2-a me dumu kal-la-ju10
392.    [me-am3] [mu-lu]-/ju10\ me-am3 mu-un-KAxX-e
393.    [me-am3] [mu-lu]-/ju10\ me-am3 mu-un-TAG-TAG X-e
394.    [nim-e kug] dinana-ra gu3 mu-/na\-de2-e
395.    [je26-e ki] /lu2?\-zu ga-mu-re-[pad3] a-na-am3 nij2-ba-ju10-um
396.    [kug] [dinana]-ke4 nim-e mu-na-ni-ib-gi4-gi4
397.    [za-e ki mu-lu-ju10] ba-ab-pad3-de3-en nij2-ba a-ra-ba-e
398.    [...] /ga\-mu-un-dul-dul
399.    nim-e /kug\ dinana-ke4 im-ma-an-[...]
400.    ki-sikil dinana-ke4 nim-e nam mu-ni-/ib2\-tar-re
401.    e2 kac-a-/ka\ zabar JIRI3? naj?-a-ke4 hu-mu-ra-[X X]-a-ze2-[(X)]
402.    du5-mu /lu2\ kug-zu-ke4-ne-gin7 nam X [...]
403.    [i3-ne-ec2 nam]-tar-ra dinana-ke4 ur5 he2-/en\-na-[nam-ma-am3]
404.    [...] er2 im-/ce8\-ce8
405.    nin9? im-ma-jen cu-ce3 mu-da-ab-si
406.    i3-ne-ec2 me-le-e-a (X) X-/ju10\
407.    /za-e\ mu MAC-am3 nin9-zu mu MAC-am3
408.    ud za-e al di-di-e ud-bi he2-tuc-[e]
409.    ud nin9-zu al di-di-e ud-bi he2-bur2-[e]
410.    kug dinana-ke4 ddumu-zid saj-bi-ce3 X X bi2-in-cum2-/cum2\-[mu]
411.    kug derec-ki-gal-la-ke4
412.    za3-mi2-zu dug3-ga-am3

 

Print sources
Alster 1983: translation, commentary (ll. 230, 231=257, 258, ll. 233-234=258-260)
Alster 1996a: commentary, translation, score transliteration
Bottéro and Kramer 1989, p. 276-290: translation
Jacobsen 1987, p. 205-232: translation
Kramer 1980, p. 299-310: commentary, photograph, translation, composite text
Römer 1993a, p. 458-495: translation, commentary
Sladek 1974: translation, composite text, score transliteration, handcopy, commentary

Electronic sources
Alster 1999: score transliteration
Black 1997d: translation
Civil 1989h: composite text
Krecher 1996a: composite text, translation

Cuneiform sources
BM 17427 (CT 42 2)
BM 67932
BM 69737 (CT 58 50)
BM 80054 (+) BM 80094 (CT 53 49) ***
BM 96680
CBS 9800 (photo RA 34 94f.; PAPS 85 pl. 5)
Ni 368 (BE 31 33; SRT 53; photo RA 36 75)
CBS 11064 + CBS 11088 (r. PBS 5 23; both photo PAPS 85 pl. 6)
CBS n/u (PBS 5 24) ***
CBS 12638 + CBS 12702 + CBS 12752 (all SEM 50)
CBS 12684
CBS 12757 (fig. 2)
CBS 13902 (PBS 5 22)
CBS 13908 (r. SEM 48; photo PAPS 85 pl. 5)
CBS 13932 (SEM 49; photo PAPS 85 pl. 3)
CBS 15162 (PAPS 85 pl. 10)
CBS 15212 (BASOR 79 22f.)
HS 1480 + HS 1580 (both TMH NF 3 2; photo PAPS 107 526f.) + HS 2505 (WK* 13)
N 953 (fig. 8)
N 983 (fig. 5)
N 2523 (fig. 1)
N 2986 (fig. 9)
N 3200
Ni 2279 (BE 31 34)
Ni 2762 (SLTN 29; RA 36 78) + Ni 9838 (ISET 2 17)
Ni 4034 (SLTN 30)
Ni 4187 (ISET 2 11; PAPS 107 525) + Ni 4200 (SLTN 28; RA 36 78)
Ni 9776 (ISET 1 125)
Ni 9685 (JCS 4 124)
UET 6 8
UET 6 9 = U 16873
UET 6 10
UET 6 *269
?UET 6 *306
UET 6 *320
YBC 4621 (JCS 4 212f.)
3N-T211 = IM 58380
3N-T400 = IM 58460
3N-T499 = IM 58522

 

Copyright © Black, J.A., Cunningham, G., Fluckiger-Hawker, E, Robson, E., and Zólyomi, G., The Electronic Text Corpus of Sumerian Literature (http://www-etcsl.orient.ox.ac.uk/), Oxford 1998

Textes - Textes Antiques
Texte Anglais

Inana's descent to the nether world

 

1-5. From the great heaven she set her mind on the great below. From the great heaven the goddess set her mind on the great below. From the great heaven Inana set her mind on the great below. My mistress abandoned heaven, abandoned earth, and descended to the underworld. Inana abandoned heaven, abandoned earth, and descended to the underworld.

6-13. She abandoned the office of en, abandoned the office of lagar, and descended to the underworld. She abandoned the E-ana in Unug, and descended to the underworld. She abandoned the E-muc-kalama in Bad-tibira, and descended to the underworld. She abandoned the Giguna in Zabalam, and descended to the underworld. She abandoned the E-cara in Adab, and descended to the underworld. She abandoned the Barag-dur-jara in Nibru, and descended to the underworld. She abandoned the Hursaj-kalama in Kic, and descended to the underworld. She abandoned the E-Ulmac in Agade, and descended to the underworld. {(1 ms. adds 8 other lines:) She abandoned the Ibgal in Umma, and descended to the underworld. She abandoned the E-Dilmuna in Urim, and descended to the underworld. She abandoned the Amac-e-kug in Kisiga, and descended to the underworld. She abandoned the E-ecdam-kug in Jirsu, and descended to the underworld. She abandoned the E-ceg-mece-duin Isin, and descended to the underworld. She abandoned the Anzagar in Akcak, and descended to the underworld. She abandoned the Nijin-jar-kug in Curuppag, and descended to the underworld. She abandoned the E-cag-hula in Kazallu, and descended to the underworld.}

14-19. She took the seven divine powers. She collected the divine powers and grasped them in her hand. With the good divine powers, she went on her way. She put a turban, headgear for the open country, on her head. She took a wig for her forehead. She hung small lapis-lazuli beads around her neck.

20-25. She placed twin egg-shaped beads on her breast. She covered her body with a paladress, the garment of ladyship. She placed mascara which is called "Let a man come, let him come" on her eyes. She pulled the pectoral which is called "Come, man, come" over her breast. She placed a golden ring on her hand. She held the lapis-lazuli measuring rod and measuring line in her hand.

26-27. Inana travelled towards the underworld. Her minister Nincubur travelled behind her.

28-31. Holy Inana said to Nincubur: "Come my faithful minister of E-ana, {my minister who speaks fair words, my escort who speaks trustworthy words} {(1 ms. has instead:) I am going to give you instructions: my instructions must be followed; I am going to say something to you: it must be observed}."

32-36. "On this day I will descend to the underworld. When I have arrived in the underworld, make a lament for me on the ruin mounds. Beat the drum for me in the sanctuary. Make the rounds of the houses of the gods for me."

37-40. "Lacerate your eyes for me, lacerate your nose for me. {(1 ms. adds 1 line:) Lacerate your ears for me, in public.} In private, lacerate your buttocks for me. Like a pauper, clothe yourself in a single garment and all alone set your foot in the E-kur, the house of Enlil."

41-47. "When you have entered the E-kur, the house of Enlil, lament before Enlil: "Father Enlil, don't let anyone kill your daughter in the underworld. Don't let your precious metal be alloyed there with the dirt of the underworld. Don't let your precious lapis lazuli be split there with the mason's stone. Don't let your boxwood be chopped up there with the carpenter's wood. Don't let young lady Inana be killed in the underworld.""

48-56. "If Enlil does not help you in this matter, go to Urim. In the E-mud-kura at Urim, when you have entered the E-kic-nu-jal, the house of Nanna, lament before Nanna: "Father Nanna, don't let anyone kill your daughter in the underworld. Don't let your precious metal be alloyed there with the dirt of the underworld. Don't let your precious lapis lazuli be split there with the mason's stone. Don't let your boxwood be chopped up there with the carpenter's wood. Don't let young lady Inana be killed in the underworld.""

57-64. "And if Nanna does not help you in this matter, go to Eridug. In Eridug, when you have entered the house of Enki, lament before Enki: "Father Enki, don't let anyone kill your daughter in the underworld. Don't let your precious metal be alloyed there with the dirt of the underworld. Don't let your precious lapis lazuli be split there with the mason's stone. Don't let your boxwood be chopped up there with the carpenter's wood. Don't let young lady Inana be killed in the underworld.""

65-67. "Father Enki, the lord of great wisdom, knows about the life-giving plant and the life-giving water. He is the one who will restore me to life."

68-72. When Inana travelled on towards the underworld, her minister Nincubur travelled on behind her. She said to her minister Nincubur: "Go now, my Nincubur, and pay attention. Don't neglect the instructions I gave you."

73-77. When Inana arrived at the palace Ganzer, she pushed aggressively on the door of the underworld. She shouted aggressively at the gate of the underworld: "Open up, doorman, open up. Open up, Neti, open up. I am all alone and I want to come in."

78-84. Neti, the chief doorman of the underworld, answered holy Inana: "Who are you?" "I am Inana going to the east." "If you are Inana going to the east, why have you travelled to the land of no return? How did you set your heart on the road whose traveller never returns?"

85-89. Holy Inana answered him: "Because Lord Gud-gal-ana, the husband of my elder sister holy Ereckigala, has died; in order to have his funeral rites observed, she offers generous libations at his wake -- that is the reason."

90-93. Neti, the chief doorman of the underworld, answered holy Inana: "Stay here, Inana. I will speak to my mistress. I will speak to my mistress Ereckigala and tell her what you have said."

94-101. Neti, the chief doorman of the underworld, entered the house of his mistress Ereckigala and said: "My mistress, there is a lone girl outside. It is Inana, your sister, and she has arrived at the palace Ganzer. She pushed aggressively on the door of the underworld. She shouted aggressively at the gate of the underworld. She has abandoned E-ana and has descended to the underworld."

102-107. "She has taken the seven divine powers. She has collected the divine powers and grasped them in her hand. She has come on her way with all the good divine powers. She has put a turban, headgear for the open country, on her head. She has taken a wig for her forehead. She has hung small lapis-lazuli beads around her neck."

108-113. "She has placed twin egg-shaped beads on her breast. She has covered her body with the pala dress of ladyship. She has placed mascara which is called "Let a man come" on her eyes. She has pulled the pectoral which is called "Come, man, come" over her breast. She has placed a golden ring on her hand. She is holding the lapis-lazuli measuring rod and measuring line in her hand."

114-122. When she heard this, Ereckigala slapped the side of her thigh. She bit her lip and took the words to heart. She said to Neti, her chief doorman: "Come Neti, my chief doorman of the underworld, don't neglect the instructions I will give you. Let the seven gates of the underworld be bolted. Then let each door of the palace Ganzer be opened separately. As for her, after she has entered, and crouched down and had her clothes removed, they will be carried away."

123-128. Neti, the chief doorman of the underworld, paid attention to the instructions of his mistress. He bolted the seven gates of the underworld. Then he opened each of the doors of the palace Ganzer separately. He said to holy Inana: "Come on, Inana, and enter."

129-133. And when Inana entered, {(1 ms. adds 2 lines:) the lapis-lazuli measuring rod and measuring line were removed from her hand, when she entered the first gate,} the turban, headgear for the open country, was removed from her head. "What is this?" "Be silent, Inana, a divine power of the underworld has been fulfilled. Inana, you must not open your mouth against the rites of the underworld."

134-138. When she entered the second gate, the small lapis-lazuli beads were removed from her neck. "What is this?" "Be silent, Inana, a divine power of the underworld has been fulfilled. Inana, you must not open your mouth against the rites of the underworld."

139-143. When she entered the third gate, the twin egg-shaped beads were removed from her breast. "What is this?" "Be silent, Inana, a divine power of the underworld has been fulfilled. Inana, you must not open your mouth against the rites of the underworld."

144-148. When she entered the fourth gate, the "Come, man, come" pectoral was removed from her breast. "What is this?" "Be silent, Inana, a divine power of the underworld has been fulfilled. Inana, you must not open your mouth against the rites of the underworld."

149-153. When she entered the fifth gate, the golden ring was removed from her hand. "What is this?" "Be silent, Inana, a divine power of the underworld has been fulfilled. Inana, you must not open your mouth against the rites of the underworld."

154-158. When she entered the sixth gate, the lapis-lazuli measuring rod and measuring line were removed from her hand. "What is this?" "Be silent, Inana, a divine power of the underworld has been fulfilled. Inana, you must not open your mouth against the rites of the underworld."

159-163. When she entered the seventh gate, the pala dress, the garment of ladyship, was removed from her body. "What is this?" "Be silent, Inana, a divine power of the underworld has been fulfilled. Inana, you must not open your mouth against the rites of the underworld."

164-172. After she had crouched down and had her clothes removed, they were carried away. Then she made her sister Ereckigala rise from her throne, and instead she sat on her throne. The Anuna, the seven judges, rendered their decision against her. They looked at her -- it was the look of death. They spoke to her -- it was the speech of anger. They shouted at her -- it was the shout of heavy guilt. The afflicted woman was turned into a corpse. And the corpse was hung on a hook.

173-175. After three days and three nights had passed, her minister Nincubur {(2 mss. add 2 lines:) , her minister who speaks fair words, her escort who speaks trustworthy words,} {carried out the instructions of her mistress} {(1 ms. has instead 2 lines:) did not forget her orders, she did not neglect her instructions}.

176-182. She made a lament for her in her ruined (houses). She beat the drum for her in the sanctuaries. She made the rounds of the houses of the gods for her. She lacerated her eyes for her, she lacerated her nose. In private she lacerated her buttocks for her. Like a pauper, she clothed herself in a single garment, and all alone she set her foot in the E-kur, the house of Enlil.

183-189. When she had entered the E-kur, the house of Enlil, she lamented before Enlil: "Father Enlil, don't let anyone kill your daughter in the underworld. Don't let your precious metal be alloyed there with the dirt of the underworld. Don't let your precious lapis lazuli be split there with the mason's stone. Don't let your boxwood be chopped up there with the carpenter's wood. Don't let young lady Inana be killed in the underworld."

190-194. In his rage Father Enlil answered Nincubur: "My daughter craved the great heaven and she craved the great below as well. Inana craved the great heaven and she craved the great below as well. The divine powers of the underworld are divine powers which should not be craved, for whoever gets them must remain in the underworld. Who, having got to that place, could then expect to come up again?"

195-203. Thus Father Enlil did not help in this matter, so she went to Urim. In the E-mud-kuraat Urim, when she had entered the E-kic-nu-jal, the house of Nanna, she lamented before Nanna: "Father Nanna, don't let your daughter be killed in the underworld. Don't let your precious metal be alloyed there with the dirt of the underworld. Don't let your precious lapis lazuli be split there with the mason's stone. Don't let your boxwood be chopped up there with the carpenter's wood. Don't let young lady Inana be killed in the underworld."

204-208. In his rage Father Nanna answered Nincubur: "My daughter craved the great heaven and she craved the great below as well. Inana craved the great heaven and she craved the great below as well. The divine powers of the underworld are divine powers which should not be craved, for whoever gets them must remain in the underworld. Who, having got to that place, could then expect to come up again?"

209-216. Thus Father Nanna did not help her in this matter, so she went to Eridug. In Eridug, when she had entered the house of Enki, she lamented before Enki: "Father Enki, don't let anyone kill your daughter in the underworld. Don't let your precious metal be alloyed there with the dirt of the underworld. Don't let your precious lapis lazuli be split there with the mason's stone. Don't let your boxwood be chopped up there with the carpenter's wood. Don't let young lady Inana be killed in the underworld."

217-225. Father Enki answered Nincubur: "What has my daughter done? She has me worried. What has Inana done? She has me worried. What has the mistress of all the lands done? She has me worried. What has the mistress of heaven done? She has me worried." {(1 ms. adds 1 line:) Thus Father Enki helped her in this matter.} He removed some dirt from the tip of his fingernail and created the kur-jara. He removed some dirt from the tip of his other fingernail and created the gala-tura. To the kur-jara he gave the life-giving plant. To the gala-tura he gave the life-giving water.

226-235. {Then Father Enki spoke out to the gala-tura and the kur-jara:} " {(1 ms. has instead the line:) One of you sprinkle the life-giving plant over her, and the other the life-giving water.} Go and direct your steps to the underworld. Flit past the door like flies. Slip through the door pivots like phantoms. The mother who gave birth, Ereckigala, on account of her children, is lying there. Her holy shoulders are not covered by a linen cloth. Her breasts are not full like a cagan vessel. Her nails are like a pickaxe (?) upon her. The hair on her head is bunched up as if it were leeks."

236-245. "When she says "Oh my heart", you are to say "You are troubled, our mistress, oh your heart". When she says "Oh my body", you are to say "You are troubled, our mistress, oh your body". (She will then ask:) "Who are you? Speaking to you from my heart to your heart, from my body to your body -- if you are gods, let me talk with you; if you are mortals, may a destiny be decreed for you." Make her swear this by heaven and earth. 
1 line fragmentary"

246-253. "They will offer you a riverful of water -- don't accept it. They will offer you a field with its grain -- don't accept it. But say to her: "Give us the corpse hanging on the hook." (She will answer:) "That is the corpse of your queen." Say to her: "Whether it is that of our king, whether it is that of our queen, give it to us." She will give you the corpse hanging on the hook. One of you sprinkle on it the life-giving plant and the other the life-giving water. Thus let Inana arise."

254-262. The gala-tura and the kur-jara paid attention to the instructions of Enki. They flitted through the door like flies. They slipped through the door pivots like phantoms. The mother who gave birth, Ereckigala, because of her children, was lying there. Her holy shoulders were not covered by a linen cloth. Her breasts were not full like a cagan vessel. Her nails were like a pickaxe (?) upon her. The hair on her head was bunched up as if it were leeks.

263-272. When she said "Oh my heart", they said to her "You are troubled, our mistress, oh your heart". When she said "Oh my body", they said to her "You are troubled, our mistress, oh your body". (Then she asked:) "Who are you? I tell you from my heart to your heart, from my body to your body -- if you are gods, I will talk with you; if you are mortals, may a destiny be decreed for you." They made her swear this by heaven and earth. They .......

273-281. They were offered a river with its water -- they did not accept it. They were offered a field with its grain -- they did not accept it. They said to her: "Give us the corpse hanging on the hook." Holy Ereckigala answered the gala-tura and the kur-jara: "The corpse is that of your queen." They said to her: "Whether it is that of our king or that of our queen, give it to us." They were given the corpse hanging on the hook. One of them sprinkled on it the life-giving plant and the other the life-giving water. And thus Inana arose.

282-289. Ereckigala said to the gala-tura and the kur-jara: "Bring your queen ......, your ...... has been seized." Inana, because of Enki's instructions, was about to ascend from the underworld. But as Inana was about to ascend from the underworld, the Anuna seized her: "Who has ever ascended from the underworld, has ascended unscathed from the underworld? If Inana is to ascend from the underworld, let her provide a substitute for herself."

290-294. So when Inana left the underworld, the one in front of her, though not a minister, held a sceptre in his hand; the one behind her, though not an escort, carried a mace at his hip, while the small demons, like a reed enclosure, and the big demons, like the reeds of a fence, restrained her on all sides.

295-305. Those who accompanied her, those who accompanied Inana, know no food, know no drink, eat no flour offering and drink no libation. {They accept no pleasant gifts. They never enjoy the pleasures of the marital embrace, never have any sweet children to kiss. They tear away the wife from a man's embrace. They snatch the son from a man's knee. They make the bride leave the house of her father-in-law} {(instead of lines 300-305, 1 ms. has 2 lines:) They take the wife away from a man's embrace. They take away the child hanging on a wet-nurse's breasts}. {(1 ms. adds 3 lines:) They crush no bitter garlic. They eat no fish, they eat no leeks. They, it was, who accompanied Inana.}

306-310. After Inana had ascended from the underworld, Nincubur threw herself at her feet at the door of the Ganzer. She had sat in the dust and clothed herself in a filthy garment. The demons said to holy Inana: "Inana, proceed to your city, we will take her back."

311-321. Holy Inana answered the demons: "This is my minister of fair words, my escort of trustworthy words. She did not forget my instructions. She did not neglect the orders I gave her. She made a lament for me on the ruin mounds. She beat the drum for me in the sanctuaries. She made the rounds of the gods' houses for me. She lacerated her eyes for me, lacerated her nose for me. {(1 ms. adds 1 line:) She lacerated her ears for me in public.} In private, she lacerated her buttocks for me. Like a pauper, she clothed herself in a single garment."

322-328. "All alone she directed her steps to the E-kur, to the house of Enlil, and to Urim, to the house of Nanna, and to Eridug, to the house of Enki. {(1 ms. adds 1 line:) She wept before Enki.} She brought me back to life. How could I turn her over to you? Let us go on. Let us go on to the Ceg-kurcaga in Umma."

329-333. At the Ceg-kurcaga in Umma, Cara, in his own city, threw himself at her feet. He had sat in the dust and dressed himself in a filthy garment. The demons said to holy Inana: "Inana, proceed to your city, we will take him back."

334-338. Holy Inana answered the demons: "Cara is my singer, my manicurist and my hairdresser. How could I turn him over to you? Let us go on. Let us go on to the E-muc-kalamain Bad-tibira."

339-343. At the E-muc-kalama in Bad-tibira, Lulal, in his own city, threw himself at her feet. He had sat in the dust and clothed himself in a filthy garment. The demons said to holy Inana: "Inana, proceed to your city, we will take him back."

344-347. Holy Inana answered the demons: "Outstanding Lulal follows me at my right and my left. How could I turn him over to you? Let us go on. Let us go on to the great apple tree in the plain of Kulaba."

348-353. They followed her to the great apple tree in the plain of Kulaba. There was Dumuzidclothed in a magnificent garment and seated magnificently on a throne. The demons seized him there by his thighs. The seven of them poured the milk from his churns. The seven of them shook their heads like ....... They would not let the shepherd play the pipe and flute before her (?).

354-358. She looked at him, it was the look of death. She spoke to him (?), it was the speech of anger. She shouted at him (?), it was the shout of heavy guilt: "How much longer? Take him away." Holy Inana gave Dumuzid the shepherd into their hands.

359-367. Those who had accompanied her, who had come for Dumuzid, know no food, know no drink, eat no flour offering, drink no libation. They never enjoy the pleasures of the marital embrace, never have any sweet children to kiss. They snatch the son from a man's knee. They make the bride leave the house of her father-in-law.

368-375. Dumuzid let out a wail and wept. The lad raised his hands to heaven, to Utu: "Utu, you are my brother-in-law. I am your relation by marriage. I brought butter to your mother's house. I brought milk to Ningal's house. Turn my hands into snake's hands and turn my feet into snake's feet, so I can escape my demons, let them not keep hold of me."

376-383. Utu accepted his tears. {(1 ms. adds 1 line:) Dumuzid's demons could not keep hold of him.} Utu turned Dumuzid's hands into snake's hands. He turned his feet into snake's feet. Dumuzid escaped his demons. {(1 ms. adds 1 line:) Like a sajkal snake he .......} They seized ....... 
2 lines fragmentary Holy Inana ...... her heart.

384-393. Holy Inana wept bitterly for her husband. 
4 lines fragmentary She tore at her hair like esparto grass, she ripped it out like esparto grass. "You wives who lie in your men's embrace, where is my precious husband? You children who lie in your men's embrace, where is my precious child? Where is my man? Where ......? Where is my man? Where ......?"

394-398. A fly spoke to holy Inana: "If I show you where your man is, what will be my reward?" Holy Inana answered the fly: "If you show me where my man is, I will give you this gift: I will cover ......."

399-403. The fly helped (?) holy Inana. Young lady Inana decreed the destiny of the fly: "In the beer-house, may ...... bronze vessels ...... for you. You will live (?) like the sons of the wise." Now Inana decreed this fate and thus it came to be.

404-410. ...... was weeping. She came up to the sister (?) and ...... by the hand: "Now, alas, my ....... You for half the year and your sister for half the year: when you are demanded, on that day you will stay, when your sister is demanded, on that day you will be released." Thus holy Inana gave Dumuzid as a substitute .......

411-412. Holy Ereckigala -- sweet is your praise.

 

Copyright © Black, J.A., Cunningham, G., Fluckiger-Hawker, E, Robson, E., and Zólyomi, G., The Electronic Text Corpus of Sumerian Literature (http://www-etcsl.orient.ox.ac.uk/), Oxford 1998

Texte Français : Bottéro/Kramer

Du haut du ciel, la déesse voulut partir pour l'Enfer
Du haut du ciel, Inanna voulut partir pour l'Enfer
Madame quitta ciel et terre 
Pour descendre au monde d'En-bas
Inanna quitta ciel et terre
Pour descendre au monde d'En-bas 
Elle abandonna ses avantages
Pour descendre au monde d'En-bas! 
Pour descendre au monde d'En-bas,
Elle quitta l'Éanna d'Uruk ;
Pour descendre au monde d'En-bas,
Elle quitta l'Émushkalama de Badtibira ; 
Pour descendre au monde d'En-bas,
Elle quitta le Giguna de Zabalam ;
Pour descendre au monde d'En-bas,
Elle quitta l'Ésharra d'Adab ;
Pour descendre au monde d'En-bas,
Elle quitta le Baradurgara de Nippur ; 
Pour descendre au monde d'En-bas,
Elle quitta le Hursagkalama de Kish ; 
Pour descendre au monde d'En-bas,
Elle quitta l'Éulmash d'Akkadé! 
Elle s'équipa des Sept Pouvoirs,
Après les avoir rassemblés et tenus en main 
Et les avoir tous pris, au complet, pour partir! 
Elle coiffa donc le Turban, Couronne-de-la steppe ;
Se fixa au front les Accroche-cœur; 
Empoigna le Module de lazulite;
S'ajusta au cou le Collier de lazulite ; 
Disposa élégamment sur sa gorge les Perles couplées ; 
Se passa aux mains les Bracelets d'or ;
Tendit sur sa poitrine le Cache-seins « Homme! viens! viens! » ; 
S'enveloppa le corps du pala, Manteau royal,
Et maquilia ses yeux du Fard « Qu'il vienne! Qu'il vienne ! ».

Inanna se mit donc en route pour le monde d'En-bas,
Et Ninshubur, son assistante, cheminait avec elle.
La sainte Inanna dit alors à Ninshubur :
« Viens çà! ma fidèle assistante de l'Éanna,
Mon assistante aux paroles habiles,
Ma messagère aux discours efficaces : 
Me voici qui m'en vais dans le monde d'En-bas!
Lorsque j y serai parvenue, 
Élève en ma faveur une lamentation de catastrophe :
Bats le tambour au siège de l'Assemblée ; 
Visite tour à tour les résidences des dieux : 
Lacère-toi les yeux ; lacère-toi la bouche, 
Lacère-toi la croupe provocante,
Et, telle une pauvresse, ne te vêts que d'un pan d'étoffe!

Puis, rends-toi en personne à l'Ékur, le temple d'Enlil :
Une fois entrée dans l'Ékur, le temple d'Enlil, 
Devant Enlil répands des larmes, et dis-lui : 
- "Ô vénérable Enlil, ne laisse pas tuer ta fille
Dans le monde d'En-bas!
Ne laisse pas mêler ton métal précieux
  A la terre du monde d'En-bas!
Ne laisse pas épanneler, comme bloc de carrier,
  Ta lazulite brillante ! 
Ne laisse pas équarrir ton Buis
  Comme bois de charpente !
Ne laisse pas la jeune Inanna
  Demeurer morte dans le monde d'En-bas!" 

Que si Enlil te refuse son aide, va-t'en à Ur. 
Là, une fois arrivée au temple "Soubassement-du-pays",
L'Ékishnugal de Nanna,
Devant Nanna répands des larmes, et dis-lui :
- Vénérable Nanna, ne laisse pas tuer ta fille
Dans le monde d'En-bas!
Ne laisse pas mêler ton métal précieux
  A la terre du monde d'En-bas!
Ne laisse pas épanneler, comme bloc de carrier,
  Ta lazulite brillante!
Ne laisse pas équarrir ton Buis
  Comme bois de charpente !
Ne laisse pas la jeune Inanna
  Demeurer morte dans le monde d'En-bas! 

Que si Nanna te refuse son aide, va-t'en à Éridu.
Là, une fois entrée dans le temple d'Enki, 
Devant Enki répands des larmes, et dis-lui :
- O vénérable Enki, ne laisse pas tuer ta fille
Dans le monde d'En-bas!
Ne laisse pas mêler ton métal précieux
  A la terre du monde d'En-bas!
Ne laisse pas épanneler comme bloc de carrier
  Ta lazulite brillante!
Ne laisse pas équarrir ton Buis
  Comme bois de charpente!
Ne laisse pas la jeune Inanna
   Demeurer morte dans le monde d'En-bas!
Le vénérable Enki, à l'ample intelligence, 
Lui qui connaît nourriture-de-vie et breuvage-de-vie, 
Me rendra certainement la vie!

Et Inanna s'en fut vers le monde d'En-bas,
Recommandant à Nirishubur, son assistante :
« Va donc, ô Ninshubur,
Et n'oublie pas ce que je t'ai ordonné!  »

Arrivée au palais de Ganzer, Inanna 
Heurta d'un poing menaçant l'huis du monde d'En-bas
Et interpella le palais du monde d'En-bas
D'une voix agressive :
« Ouvre donc le palais, Pêtû! Ouvre le palais : 
J'y veux pénétrer en personne! »
Et Pêtû, portier-en-chef du monde d'En-bas, 
De répondre à la sainte Inanna : 
« Eh bien! Qui es-tu, toi'?
- Je suis la reine du Ciel,
De là où le soleil se lève! 
- Si tu es la reine du Ciel,
De là où le soleil se lève,
Pourquoi être venue au Pays-sans-retour? 
Pourquoi ton cœur t'a t-il poussée
Sur le chemin que nul ne rebrousse? »
Et la sainte Inanna lui repartit alors :
« C'est pour Éreshkigal, ma soeur aînée,
Dont l'époux, sire Gugalanna, a été tué : 
Pour assister aux funérailles
Et prendre part aux libations rituelles! C'est vrai! 
Mais Pêtû, le portier-en-chef du monde d'En-bas,
Répondit à la sainte Inanna :
« Reste ici, Inanna! je vais parler à ma souveraine!
Je vais parler à ma souveraine Éreshkigal! » 

Pêtû, portier-en-chef du monde d'En-bas,
Entra donc auprès d'Ereshkigal, sa souveraine, et lui dit :
« Madame, il y a là une jeune femme
Élevée comme le ciel, plantureuse comme la terre : 
Elle a heurté d'un poing menaçant
L'huis du monde d'En-bas,
Et interpellé le palais du monde d'En-bas
D'une voix agressive.
Elle arrive de l'Éanna.
Elle s'est équipée des Sept Pouvoirs,
Après les avoir rassemblés et tenus en main, 
Et les avoir tous pris, au complet, pour partir.
Elle s'est coiffée du Turban, Couronne-de-la-steppe ; 
S'est fixé au front les Accroche-cœur ;
A empoigné le Module de lazulite ; 
S'est ajusté au cou le Collier de lazulite ; 
A élégamment disposé sur sa gorge les Perles-couplées ;
S'est passé aux poignets les Bracelets d'or ; 
A tendu sur sa poitrine le Cache-seins " Homme! viens! viens! " ;
S'est maquillé les yeux du Fard " Qu'il vienne! Qu'il vienne! " 
Et s'est enveloppé le corps du pala, Manteau royal! »

Alors, Éreshkigal, en grand souci, se frappa les cuisses de rage,
Et se mordit les lèvres de dépit.
Elle dit à Pêtû, le portier-en-chef :
« Va, Pêtû, mon portier-en-chef du monde d'En-bas,
Et n'oublie pas ce que je t'ordonne!
Tire le verrou des Sept-portes du monde d'En-bas :
Ouvre l'une après l'autre 
Les portes du palais de Ganzer, 
Et lorsqu'elle y sera entrée,
Qu'on m'amène son corps maté, dépouillé de ses vêtements! »

Pêtû, portier-en-chef du monde d'En-bas,
Déférant aux ordres de sa souveraine, 
Tira donc le verrou des Sept-portes du monde d'En-bas,
Et ouvrit l'une après l'autre
Les portes du palais de Ganzer, 
En disant à la sainte Inanna :
« Eh bien ! Inanna, entre! »
Et lorsqu'elle franchit la première porte, 
On lui ôta de la tête le Turban, Couronne de la steppe.
« Que signifie ? dit-elle
- Silence, Inanna, répondit-on :
Les Pouvoirs du monde d'En-bas sont irréprochables!
Ne proteste pas contre les rites du monde d'En-bas! » 
Lorsqu'elle franchit la seconde porte,
On lui ôta le Module de lazulite. 
« Que signifie ? dit-elle
- Silence, Inanna ! répondit-on :
Les Pouvoirs du monde d'En-bas sont irréprochables!
Ne proteste pas contre les rites du monde d'En-bas ! » 
Lorsqu'elle franchit la troisième porte,
On lui ôta du cou le Collier de lazulite. 
« Que signifie ? dit-elle 
- Silence, Inanna ! répondit-on :
Les Pouvoirs du monde d'En-bas sont irréprochables !
Ne proteste pas contre les Rites du monde d'En-bas! »
Lorsqu'elle franchit la quatrième porte,
On lui ôta de la gorge les Perles-couplées. 
« Que signifie ? dit-elle
- Silence, Inanna ! répondit-on :
Les Pouvoirs du monde d'En-bas sont irréprochables !
Ne proteste pas contre les rites du monde d'En-bas ! » 
Lorsqu'elle franchit la cinquième porte,
On lui ôta des poignets les Bracelets d'or. 
« Que signifie ? dit-elle -
Silence, Inanna ! lui répondit-on :
Les Pouvoirs du monde d'En-bas sont irréprochables !
Ne proteste pas contre les rites du monde d'En-bas ! »
Lorsqu'elle franchit la sixième porte,
On lui ôta de la poitrine le Cache-seins « Homme! viens ! viens! ».
« Que signifie ? dit-elle
- Silence, Inanna! lui répondit-on :
Les Pouvoirs du monde d'En-bas sont irréprochables!
Ne proteste pas contre les rites du monde d'En-bas!. 
Lorsqu'elle franchit la septième porte,
On lui ôta du corps le pala, Manteau royal. 
« Que signifie ? dit-elle
- Silence, Inanna! lui répondit-on :
Les Pouvoirs du monde d'En-bas sont irréprochables!
Ne proteste pas contre les rites du monde d'En-bas! »

Ainsi son corps maté, dépouillé de ses vêtements,
Fut-il amené devant Éreshkigal.
La sainte Éreshkigal prit alors place sur son trône, 
Et les Anunna, les Sept Magistrats,
Articulèrent devant elle leur verdict : 
Elle porta sur Inanna un regard : un regard meurtrier!
Elle prononça contre elle une parole ; une parole furibonde!
Elle jeta contre elle un cri : un cri de damnation !
La Femme, ainsi maltraitée, fut changée en cadavre,
Et le cadavre suspendu à un clou!

Passé trois jours et trois nuits,
Ninshubur, l'assistante d'Inanna,
Son assistante aux paroles habiles, 
Sa messagère aux discours efficaces, 
Éleva en sa faveur une lamentation de catastrophe,
Fit retentir le tambour au siège de l'Assemblée
Visita tour à tour les résidences des dieux, 
Se lacérant les yeux, se lacérant la bouche, 
Se lacérant la croupe provocante, 
Et, telle une pauvresse, revêtue seulement d'un pan d'étoffe,
Elle se rendit, en personne, à l'Ékur, le temple d'Enlil.
Une fois entrée dans l'Ékur, le temple d'Enlil,

Devant Enlil elle répandit des larmes et lui dit :
« Ô vénérable Enlil, ne laisse pas tuer ta fille
Dans le monde d'En-bas!
Ne laisse pas mêler ton métal précieux
  À la terre du monde d'En-bas!
Ne laisse pas épanneler comme bloc de carrier
  Ta Lazulite brillante!
Ne laisse pas équarrir ton Buis
  Comme bois de charpente!
Ne laisse pas la jeune Inanna
  Demeurer morte dans le monde d'En-bas! 
Mais le vénérable Enlil, irrité, répondit à Ninshubur :
Ma fille, après avoir voulu le Ciel, a désiré l'Enfer!
Inanna, après avoir voulu le Ciel, a désiré l'Enfer!
Mais les Pouvoirs du monde d'En-bas 
Et quiconque! »

Le vénérable Enlil ayant donc refusé son aide à Ninshubur,
Elle s'en fut à Ur.
Là, une fois entrée dans le temple « Soubassement-du-pays », 
L'Ékishnugal de Nanna,
Devant Nanna elle répandit des larmes et lui dit :
« Vénérable Nanna, ne laisse pas tuer ta fille
Dans le monde d'En-bas!
Ne laisse pas mêler ton métal précieux
  À la terre du monde d'En-bas !
Ne laisse pas épanneler comme bloc de carrier
  Ta Lazulite brillante!
Ne laisse pas équarrir ton Buis
  Comme bois de charpente!
Ne laisse pas la jeune Inanna
  Demeurer morte dans le monde d'En-bas! » 
Mais le vénérable Nanna, irrité, répondit à Ninshubur : 
«Ma fille, après avoir voulu le Ciel, a désiré l'Enfer!
Inanna, après avoir voulu le Ciel, a désiré l'Enfer :
Mais les Pouvoirs du monde d'En-bas
Et quiconque [...]! »

Le vénérable Nanna ayant donc refusé son aide à Ninshubur,
Elle s'en fut à Éridu.
Là, une fois entrée dans le temple d'Enki, 
Devant Enki elle répandit des larmes et lui dit:
« Ô vénérable Enki, ne laisse pas tuer ta fille
Dans le monde d'En-bas! 
Ne laisse pas mêler ton métal précieux
  À la terre du monde d'En-bas!
Ne laisse pas épanneler comme bloc de carrier
  Ta Lazulite brillante! 
Ne laisse pas équarrir ton Buis,
  Comme bois de charpente!
Ne laisse pas la jeune Inanna
  Demeurer morte dans le monde d'En-bas! » 
Et Enki, le vénérable, répondit à Ninshubur :
« Mais qu'a donc fait ma fille? Je suis inquiet!
Qu'a donc fait Inanna? je suis inquiet!
Qu'a fait la reine de toutes contrées? je suis inquiet!
Qu'a fait la Hiérodule de An?
Je suis inquiet! 
Curant alors un peu de terre de sous ses ongles,
Il en modela un kurgara; 
Et curant derechef un peu de terre de sous ses ongles,
Il modela un kalatur. 
Au kurgara il remit de la nourriture-de-vie, 
Au kalatur, du breuvage-de-vie! 

Puis Enki, le vénérable, dit au kalatur et au kurgara : 
« Bon! Allongez vos pas vers le monde d'En-bas :
Voltigez comme mouches autour de son huis, 
Tournoyez comme courants d'air
Autour du pivot de sa porte!
Vous trouverez, à l'intérieur, la mère génitrice,
A cause de ses enfants,
Éreshkigal au lit, malade,
Sans vêtement jeté sur ses saintes épaules,
Le cœur aussi peu dilaté qu'une écuelle,
Son [...] disposé auprès d'elle comme un
[...] de cuivre,
Sa chevelure rassemblée sur sa tête comme un poireau!
Quand elle dira :"Aïe! mes entrailles!" 
Dites-lui : "Ô notre souveraine dolente,
Aïe! tes entrailles!!"
Quand elle dira : "Aïe! mes membres!" 
Dites-lui : "Ô notre souveraine dolente,
Aïe! tes membres!"
Elle vous dira alors ;"Qui que vous soyez, vous autres,
Puisque vous avez exprimé la douleur passant
De mes entrailles à vos entrailles,
De mes membres à vos membres, 
Divins, je vous adresserai un salut favorable!
Humains, je vous assignerai un destin favorable!
Faites-lui-en alors prêter serment
Par le Ciel et la Terre, 
Et [...].
Lorsqu'on vous présentera de l'eau-de-rivière, refusez-la! 
Lorsqu'on vous présentera du grain-des champs, refusez-le!
- "Offre-nous plutôt dites-lui
Le cadavre suspendu au clou!"
L'un de vous lui versera dessus de la nourriture de-vie,
L'autre du breuvage-de-vie, 
Et Inanna reviendra à la vie! »

Déférant aux ordres d'Enki, kalatur et kurgara 
Voltigèrent comme des mouches
Autour de l'huis de l'Enfer,
Et tournoyèrent comme des courants d'air
Autour du pivot de sa porte.
Ils trouvèrent, à l'intérieur, la mère génitrice,
À cause de ses enfants,
Éreshkigal au lit, malade,
Sans vêtement jeté sur ses saintes épaules, 
Le cœur aussi peu dilaté qu'une écuelle,
Son [...] disposé près d'elle, comme un [...] de cuivre,
Sa chevelure rassemblée sur sa tête comme un poireau !
Quand elle disait : Aïe! mes entrailles!, 
Ils lui disaient : « Ô notre souveraine dolente,
Aïe! tes entrailles! » 
Et quand elle disait :« Aïe ! mes membres! » 
Ils lui disaient :« Ô notre souveraine dolente,
Aïe! tes membres! »
Si bien qu'elle leur déclara :
« Qui que vous soyez, vous autres,
Puisque vous exprimez la douleur passant
De mes entrailles à vos entrailles,
Et de mes membres à vos membres, 
Divins, je vous adresserai un salut favorable, 
Humains, je vous assignerai un destin favorable!
Ils lui en firent donc prêter serment Par le Ciel et la Terre »
Et [...]. 
Quand on leur présenta de l'eau-de-rivière, ils refusèrent!
Quand on leur présenta du grain-des-champs, ils refusèrent! 
« Offre-nous plutôt disaient-ils
Le cadavre suspendu au clou! »
La sainte Éreshkigal de répondre alors
Au kalatur et au kurgara :
Mais ce cadavre, c'est celui de votre souveraine!
- Même si c'est celui de notre souveraine,
Remets-le-nous! , dirent-ils,
Puis l'un d'eux versa sur lui de la nourriture de-vie,
L'autre du breuvage-de-vie, 
Et Inanna revint à la vie!
Mais, alors qu'elle se préparait
À remonter du monde d'En-bas,
Les Anunna la retinrent et lui dirent :
« Qui donc, descendu au monde d'En-bas,
En est jamais ressorti quitte?
Si donc Inanna veut remonter du monde d'En-bas, 
Elle doit nous remettre un substitut!»
Aussi, tandis qu'Inanna remontait du monde d'En-bas,
De petits démons, pareils à des roseaux-shukur,
Avec de gros démons, pareils à des roseaux dubban,
L'escortaient-ils. 
Celui qui ouvrait le chemin, sans être lieutenant,
Portait un bâton ; 
Ceux qui l'accompagnaient, sans être hommes-de-troupe,
Portaient à la ceinture une masse-d'armes!
Or, ces escorteurs, ces escorteurs d'Inanna, 
Dédaignaient les offrandes de nourriture et boisson,
Ne mangeaient point la farine épandue en sacrifice, 
Ni ne buvaient l'eau versée en libation :
Capables d'arracher l'épouse aux bras de son époux,
Et le bébé au sein de sa nourrice!

Inanna sortit donc du monde d'En-bas 
Et, quand elle en fut ressortie,
Se jeta à ses pieds Ninshubur, son assistante, 
Accoutrée d'un vêtement misérable
Et prosternée dans la poussière.
Les démons dirent à Inanna :
« Rentre chez toi, Inanna :
Voilà celle que nous allons emmener! » 
Mais la sainte Inanna leur répondit :
« Non ! C'est mon assistante aux paroles habiles, 
Ma messagère aux discours efficaces,
Qui n'a jamais failli à mes ordres
Et n'a jamais fait fi de mes commandements! 
En ma faveur, elle a élevé une lamentation de catastrophe,
Fait retentir le tambour au siège de l'Assemblée 
Et visité tour à tour les résidences des dieux,
Se lacérant les yeux, se lacérant la bouche, 
Se lacérant la croupe provocante, 
Et, telle une pauvresse, revêtue seulement d'un pan d'étoffe,
Elle est allée à l'Ékur, au temple d'Enlil, 
À Ur, au temple de Nanna,
À Éridu, au temple d'Enki,
Et elle m'a sauvé la vie.
- Bon! dirent les démons, nous allons poursuivre
Et t'accompagner au Sigkurshagga d'Umma! » 

Arrivés à Umma, Shara, sorti du Sigkurshagga, 
Se jeta aux pieds d'Inanna,
Accoutré d'un vêtement misérable
Et prosterné dans la poussière. 
Et les démons dirent à Inanna :
« Rentre chez toi, Inanna :
Voilà celui que nous allons emmener! » 
Mais la sainte Inanna leur répondit : 
« Non! C'est Shara, mon ménestrel,
Mon manucure et mon coiffeur!
Je ne vous l'abandonnerai à aucun prix!
- Bon! dirent les démons, nous allons poursuivre
Et t'accompagner a l'Emushkalama de Badtibira! »

Arrivés à Badtibira, Lulal, sorti de l'Émushkalama, 
Se jeta aux pieds d'Inanna,
Accoutré d'un vêtement misérable
Et prosterné dans la poussière. 
Et les démons dirent à Inanna : 
« Rentre chez toi, Inanna :
Voilà celui que nous allons emmener! » 
Mais la sainte Inanna leur répondit : 
« Non ! C'est Lulal, mon capitaine, qui se tient à mes côtés!
Je ne vous l'abandonnerai à aucun prix!
- Bon! dirent les démons, nous allons poursuivre
jusqu'au grand Pommier du plat-pays de Kul'aba! »

Ils l'escortèrent donc jusqu'au grand Pommier
Du plat-pays de Kul'aba.
Dumuzi s'y trouvait confortablement installé
Sur une estrade majestueuse!
Les démons se saisirent de lui par les jambes,
Sept d'entre eux renversèrent le lait de la baratte, 
Cependant que certains hochaient la tête,
Comme la mère d'un malade,
Et que les pasteurs, non loin de là,
Continuaient de jouer de la flûte et du pipeau! 
Inanna porta sur lui un regard : un regard meurtrier
Elle prononça contre lui une parole ; une parole furibonde
Elle jeta contre lui un cri : un cri de damnation! 
« C'est lui! Emmenez-le »

Ainsi leur livra-t-elle le pasteur Dumuzi. 
Or, ceux qui l'escortaient, 
Ceux qui escortaient Dumuzi,
Dédaignaient les offrandes de nourriture et de boisson,
Ne mangeaient point la farine épandue en sacrifice, 
Ni ne buvaient l'eau versée en libations ;
Ils ne comblaient pas de volupté un sein de femme,
Ni ne serraient en leurs bras de doux bambins,
Mais arrachaient les enfants des genoux de leur mère 
Et emportaient de chez son beau-père la jeune épousée!

Dumuzi, tout en pleurs, et ruisselant de larmes, 
Leva les mains au ciel, vers Utu :
Utu disait-il, tu es le frère de ma "femme"
Et je suis le "mari" de ta sœur!
C'est moi qui apportais chez votre mère de la crème, 
Moi qui apportais du lait chez Ningal!
Change mes mains en "mains de serpent", 
Change mes pieds en "pieds de serpent", 
Pour que j'échappe aux démons
Et qu'ils ne me gardent point!
Utu accepta ses larmes :
Il changea ses mains en « mains de serpent, 
Et ses pieds en n pieds de serpent, 
Si bien qu'il échappa aux démons,
Qui ne le purent garder.

Partie manquant... 
Puis les restes du mythe racontaient la fuite de Dumuzi chez sa sœur, Geshtinanna, laquelle adressait alors à Inanna une prière pour qu'on la prît elle-même en Enfer, en place de son frère. 
Arrivée de la Mouche , qui révélait aux démons la cachette de Dumuzi, en récompense de quoi Inanna lui « assignait un destin » favorable : 
Inanna, la jeune femme, assigna donc
Un destin favorable à la Mouche :
En la maison de la bière, en la taverne, tu ne [...]
Mais, comme les enfants sages, tu ne [...]!
Et ainsi en fut-il, selon le destin
Assigné par Inanna à la Mouche!

Puis, comme Dumuzi pleurait,
Ma souveraine vint à lui,
Le prit par la main et lui dit :
« Toi, ce sera seulement la moitié de l'année,
Et ta sœur, l'autre moitié ! 
Lorsque l'on t'y réclamera,
On s'emparera de toi ;
Et lorsqu'on y réclamera ta sœur,
On s'emparera d'elle! »

Voilà comment la sainte Inanna
Fit de Dumuzi son substitut.
Comme il est doux de te célébrer, Auguste Éreshkigal!

 

(Source: Lorsque les dieux faisaient l'homme: Mythologie mésopotamienne)
(Source : http://www.aly-abbara.com/)

Texte Français : Pascal Attinger 

La descente d'Innana dans le monde infernal (1.4.1)

 

1 Du grand ciel, elle tourna son attention vers la grande terre,
du grand ciel, la déesse tourna son attention vers la grande terre,
du grand ciel, Innana tourna son attention vers la grande terre.
4 Ma maîtresse quitta le ciel, quitta la terre pour descendre dans le monde infernal,

5 Innana quitta le ciel, quitta la terre pour descendre dans le monde infernal.
Elle abandonna la fonction d'en, abandonna la fonction de lagal pour descendre dans le monde infernal.
A Uruk, elle quitta l'Eana pour descendre dans le monde infernal;
8 à Badtibira, elle quitta l'Emuskalama pour descendre dans le monde infernal;
à Zabala, elle quitta le Geguna pour descendre dans le monde infernal;
9 à Umma, elle quitta l'Ibgal pour descendre dans le monde infernal;
9b à Ur, elle quitta l'Edelmuna pour descendre dans le monde infernal;
9b' à Ararma, elle quitta l'Emeurur pour descendre dans le monde infernal;
9c à Kisiga, elle quitta l'Amaseku pour descendre dans le monde infernal;
9d à Girsu, elle quitta l'Eesdamku pour descendre dans le monde infernal;

10 à Adab, elle quitta l'Esara pour descendre dans le monde infernal;
11 à Nippur, elle quitta le Paradurgara pour descendre dans le monde infernal;
11a à Isin, elle quitta l'Esegmesedu pour descendre dans le monde infernal;
12 à Kis, elle quitta le Hursagkalama pour descendre dans le monde infernal;
12a à Aksak, elle quitta l'Anzagara pour descendre dans le monde infernal;
12b à Suruppag, elle quitta le Nigarku pour descendre dans le monde infernal;
12c à Kazallu, elle quitta l'Esahula pour descendre dans le monde infernal;
13 à Agadé, elle quitta l'Eulmas pour descendre dans le monde infernal.
Elle mit côte à côte les sept me,

15 rassembla tous les me et les prit dans les mains.
Chargée des bons me, elle se mit en route d'un pas alerte.
Elle portait sur la tête un turban, la coiffe pour la steppe,
avait pris la perruque pour son front,
ajusté à son cou un collier de petites pierres de lapis-lazuli,

20 disposé sur sa poitrine une double rangée de perles et
s'était enveloppé le corps d'un vêtement d'apparat digne d'une reine.
Ses yeux étaient enduits du fard "Que l'homme s'approche, qu'il s'approche!"
Elle avait planté l'épingle "Homme viens, viens!" dans la tunique recouvrant sa poitrine,
glissé de nombreux bracelets en or à ses poignets

25 et empoigné la canne de six mètres et la magnifique corde d'arpentage.
26 Innana se mit donc en route vers le monde infernal,
sa femme de confiance Ninsubura cheminant derrière elle.
Elle lui adressa la parole:
"Viens, ma bonne messagère de l'Eana,

30 ma messagère aux mots élégants,
mon courrier au parler vrai!
Je vais maintenant descendre vers le monde infernal.
Après que je m'en serai allée aujourd'hui vers le monde infernal,
34 élève en ma faveur des lamentations sur les collines de ruines!

35 Pour moi, fais retentir les balag dans la salle du trône,
visite tour à tour les temples des dieux,
lacère-toi les yeux et le nez,
37a lacère tes merveilleuses oreilles,
lacère ton entre-jambes, ce lieu dont on ne parle avec personne,
et, telle une pauvresse, n'endosse qu'un seul vêtement!

40 Rends-toi ensuite seule dans l'Ekur, le temple d'Enlil!
Une fois entrée,
verse des larmes devant Enlil en lui disant:
'Vénérable Enlil, ton enfant, personne ne doit, dans le monde infernal, l'asservir!
44 Personne ne doit mêler ton bel argent à la terre du monde infernal,

45 tailler ton beau lapis-lazuli avec les autres pierres précieuses du lapidaire
ni débiter ton buis avec les autres bois du menuisier!
La jeune femme Innana ne doit pas être asservie dans le monde infernal!'
48 Si Enlil ne t'assiste pas dans cette affaire, va à Ur!
Une fois arrivée à Ur, dans l'Emudkura,

50 et entrée dans l'Ekisnugal de Nanna,
verse des larmes devant Nanna en lui disant:
'Vénérable Nanna, ton enfant, personne ne doit, dans le monde infernal, l'asservir!
Personne ne doit mêler ton bel argent à la terre du monde infernal,
tailler ton beau lapis-lazuli avec les autres pierres précieuses du lapidair

55 ni débiter ton buis avec les autres bois du menuisier!
La jeune femme Innana ne doit pas être asservie dans le monde infernal!'
57 Si Nanna ne t'assiste pas dans cette affaire, va à Eridu!
Une fois entrée à Eridu dans le temple d'Enki,
verse des larmes devant Enki en lui disant:

60 'Vénérable Enki, ton enfant, personne ne doit, dans le monde infernal, l'asservir!
Personne ne doit mêler ton bel argent à la terre du monde infernal,
tailler ton beau lapis-lazuli avec les autres pierres précieuses du lapidaire
ni débiter ton buis avec les autres bois du menuisier!
La jeune femme Innana ne doit pas être asservie dans le monde infernal!'

65 Mon père Enki, le seigneur à la vaste intelligence,
lui qui connaît les herbes de vie, les eaux de vie,
me rappellera certainement à la vie!"
67a Sa femme de confiance Ninsubura prêta attention aux paroles de sa maîtresse.
Innana s'en alla vers le monde infernal,
Ninsubura cheminant derrière elle.

70 Elle lui adressa la parole:
"Va, ma Ninsubura,
ne néglige pas les paroles que je t'ai dites!"
73 sq. Arrivée près du palais du Ganzir, Innana pesa violemment sur les battants de la porte du monde
infernal,

75 cria d'une voix mauvaise devant l'entrée:
"Ouvre la maison, portier, ouvre la maison,
ouvre la maison, Biti, ouvre la maison que je puisse entrer — moi toute seule !"
Le portier en chef du monde infernal
répondit à la splendide Innana:

80 "Qui es-tu donc, toi?
— Je suis Innana, en route pour l'Orient!
— Si tu es Innana, en route pour l'Orient,
pourquoi est-ce-que tu viens au Pays-sans-retour?
Comment se fait-il que ton coeur te pousse à un voyage dont nul ne revient?"

85 "la splendide Innana lui répondit:
86-89 "Ma soeur aînée Ereshkigal, parce que son époux, le seigneur Gugalana, a été tué — j'ai voulu
assister aux offrandes qui lui sont présentées — a entrepris de faire de grandes libations lors des
sacrifices de bière en son honneur — Ah! Si seulement je pouvais assister à la cérémonie!

90 Biti, le portier en chef du monde infernal,
répondit à la splendide Innana:
"Reste ici à m'attendre, Innana, je vais en parler à ma maîtresse,
je vais en parler à ma maîtresse Ereshkigal, je vais en parler à ma maîtresse!"
Biti, le portier en chef du monde infernal,

95 sq. entra dans la maison, se présenta devant sa maîtresse et lui dit:
"Ma reine, il y a là une jeune femme,
aussi haute que le ciel, aussi large que la terre,
elle a pesé violemment sur les battants de la porte du monde infernal.

100 ... [...]
Dans l'Eana ... [...]
102 Elle a mis côte à côte les sept me,
a rassemblé tous les me et les a pris dans les mains.
Chargée des bons me, elle s'est mise en route d'un pas alerte.

105 Elle porte sur la tête un turban, la coiffe pour la steppe,
a pris la perruque pour son front,
ajusté à son cou un collier de petites pierres de lapis-lazuli,
disposé sur sa poitrine une double rangée de perles et
s'est enveloppé le corps d'un vêtement d'apparat digne d'une reine.

110 Ses yeux sont enduits du fard "Que l'homme s'approche, qu'il s'approche!".
Elle a planté l'épingle "Homme viens, viens!" dans la tunique recouvrant sa poitrine,
glissé de nombreux bracelets en or à ses poignets
et empoigné la canne de six mètres et la magnifique corde d'arpentage."
Pour cette raison, Ereshkigal se frappa la cuisse

115 et se mordilla les lèvres. Elle prit la chose très à coeur.
Elle adressa la parole à son portier en chef Biti:
"Viens, Biti, mon portier en chef du monde infernal,
ne néglige pas les paroles que je vais te dire!
Aux sept portes du monde infernal, que les verrous soient tirés,

120 que du seul palais du Ganzir, les battants de porte soient d'abord ouverts!
Lorsqu'elle sera entrée,
122 après qu'elle aura dû se baisser à plusieurs reprises et qu'on aura dépouillé son corps, qu'on
l'amène vers moi!"
Biti, le portier en chef du monde infernal,
prêta attention aux paroles de sa maîtresse.

125 Aux sept portes du monde infernal, on tira les verrous,
126 du seul palais du Ganzir, les battants de porte furent ouverts.
Il adressa la parole à Innana:
Approche, Innana, entre!"
Lorsqu'Innana entra,

130 on emporta le turban, la coiffe pour la steppe de sa tête.
"Qu'est-ce que cela signifie?
— Silence, Innana, du monde infernal, les règles sont ainsi satisfaites.
Ne murmure pas, Innana, contre ses ordonnances!"
Lorsqu'elle franchit la deuxième porte,

135 on emporta le collier de petites pierres de lapis-lazuli de sa nuque.
"Qu'est-ce que cela signifie?
— Silence, Innana, du monde infernal, les règles sont ainsi satisfaites.
Ne murmure pas, Innana, contre ses ordonnances!"
Lorsqu'elle franchit la troisième porte,

140 on emporta la double rangée de perles de sa poitrine.
"Qu'est-ce que cela signifie?
— Silence, Innana, du monde infernal, les règles sont ainsi satisfaites.
Ne murmure pas, Innana, contre ses ordonnances!"
Lorsqu'elle franchit la quatrième porte,

145 on emporta l'épingle "Homme viens, viens!" de sa poitrine.
"Qu'est-ce que cela signifie?
— Silence, Innana, du monde infernal, les règles sont ainsi satisfaites.
Ne murmure pas, Innana, contre ses ordonnances!"
Lorsqu'elle franchit la cinquième porte,

150 on emporta les bracelets en or de ses poignets.
"Qu'est-ce que cela signifie?
— Silence, Innana, du monde infernal, les règles sont ainsi satisfaites.
Ne murmure pas, Innana, contre ses ordonnances!"
Lorsqu'elle franchit la sixième porte,

155 on emporta la canne de six mètres et la magnifique corde d'arpentage.
"Qu'est-ce que cela signifie?
— Silence, Innana, du monde infernal, les règles sont ainsi satisfaites.
Ne murmure pas, Innana, contre ses ordonnances!"
Losrqu'elle franchit la septième porte,

160 on emporta le vêtement d'apparat de son corps, un vêtement digne d'une reine.
"Qu'est-ce que cela signifie?
— Silence, Innana, du monde infernal, les règles sont ainsi satisfaites.
Ne murmure pas, Innana, contre ses ordonnances!"
163a Lorsqu'elle franchit la énième porte,
163b on emporta la perruque de son front.
163c "Qu'est-ce que cela signifie?
163d — Silence, Innana, du monde infernal, les règles sont ainsi satisfaites.
163e Ne murmure pas, Innana, contre ses ordonnances!"
164335 Après qu'elle eut dû se baisser à plusieurs reprises et que son corps eut été dépouillé, on l'amena
devant Ereshkigal .

165 Innana arracha alors sa soeur à son trône
et y prit elle-même place.
Pendant que les Anuna, les sept magistrats, prononçaient devant elle leur verdict,
Ereshkigal lui jeta un regard, un regard de mort!
Pendant qu'ils prononçaient une parole contre elle, une parole provoquant le mal de ventre,

170 elle lança sur elle un cri, le cri "C'est la punition!"
Elle la frappa, Innana fut transformée en un morceau de viande attendrie,
et le morceau de viande pendu à un crochet.
Après que trois jours et trois nuits se furent écoulés,
Ninsubura, la messagère d'Innana,
174a la messagère aux mots élégants,
174b le courrier au parler vrai,

175 prêta attention aux paroles de sa maîtresse.
175a Elle ne passa pas outre le conseil qu'elle lui avait donné
175b ni ne négligea ses mots.
176 Elle éleva en sa faveur des lamentations sur les collines de ruines.
Pour elle, elle fit retentir les balag dans la salle du trône,
visita tour à tour les temples des dieux,
se lacéra les yeux et le nez,

180 se lacéra l'entre-jambes, ce lieu dont on ne parle avec personne,
et, telle une pauvresse, n'endossa qu'un seul vêtement.
Elle se rendit ensuite seule vers l'Ekur, le temple d'Enlil.
183 Une fois entrée,
184 elle versa des larmes devant Enlil en lui disant:

185 "Vénérable Enlil, ton enfant, personne ne doit, dans le monde infernal, l'asservir!
Personne ne doit mêler ton bel argent à la terre du monde infernal,
tailler ton beau lapis-lazuli avec les autres pierres précieuses du lapidaire
ni débiter ton buis avec les autres bois du menuisier!
La jeune femme Innana ne doit pas être asservie dans le monde infernal!"

190 Le vénérable Enlil, devenu furibond, répondit à Ninsubura:
"Mon enfant a convoité le grand ciel, a convoité la grande terre,
Innana a convoité le grand ciel, a convoité la grande terre.
193 A-t-elle peut-être pu s'emparer des me du monde infernal, des me qui ne doivent pas être
convoités?
Qui lui avait dit de s'approcher tout près de ce lieu? ... [...]."

195 Le vénérable Enlil ne l'ayant pas assistée dans cette affaire, elle alla à Ur.
Une fois arrivée à Ur, dans l'Emudkura
et entrée dans l'Ekisnugal de Nanna,
elle versa des larmes devant Nanna en lui disant:
199 "Vénérable Nanna, ton enfant, personne ne doit, dans le monde infernal, l'asservir!

200 Personne ne doit mêler ton bel argent à la terre du monde infernal,
tailler ton beau lapis-lazuli avec les autres pierres précieuses du lapidaire
ni débiter ton buis avec les autres bois du menuisier!
La jeune femme Innana ne doit pas être asservie dans le monde infernal!"
Le vénérable Nanna, devenu furibond, répondit à Ninsubura:

205 "Mon enfant a convoité le grand ciel, a convoité la grande terre,
Innana a convoité le grand ciel, a convoité la grande terre.
A-t-elle peut-être pu s'emparer des me du monde infernal, des me qui ne doivent pas être convoités?
Qui l'a poussée à désirer ce lieu [...]?"
Le vénérable Nanna ne l'ayant pas assistée dans cette affaire, elle alla à Eridu.

210 Une fois entrée à Eridu, le temple d'Enki,
elle versa des larmes devant Enki en lui disant:
212 "Vénérable Enki, ton enfant, personne ne doit, dans le monde infernal, l'asservir!
Personne ne doit mêler ton bel argent à la terre du monde infernal,
tailler ton beau lapis-lazuli avec les autres pierres précieuses du lapidaire

215 ni débiter ton buis avec les autres bois du menuisier!
La jeune femme Innana ne doit pas être asservie dans le monde infernal!"
217 Le vénérable Enki répondit à Ninsubura:
"Qu'a donc encore fait mon enfant? Elle m'épuise!
Qu'a donc encore fait Innana? Elle m'épuise

220 Qu'a donc encore fait la maîtresse de tous les pays? Elle m'épuise!
Qu'a donc encore fait la nuge du ciel? Elle m'épuise!"
Il retira du dessous d'un ongle un peu de crasse et en fit un kurgara.
Il retira du dessous d'un deuxième ongle un peu de crasse et en fit un jeune chantre.
Il remit au kurgara les herbes de vie

225 et au jeune chantre les eaux de vie,
en leur adressant les mots suivants:
227 "Allez, glissez les pieds en avant jusqu'au monde infernal,
comme des mouches, faufilez-vous en volant au-dessus de la porte,
comme des ..., tortillez-vous autour de son pivot!

230 La mère, à cause de ses enfants,
Ereshkigal est couchée, malade.
Elle n'a pas déployé d'étoffe de lin sur son splendide giron,
n'a pas tendu son sein comme un alabastre.
Elle a des doigts comme une houe

235 elle arrache les cheveux de sa tête comme des poireaux.
Lorsqu'elle dira 'Aïe, oh! mon ventre!',
dites-lui: 'Tu es épuisée, maîtresse, oh! ton ventre!'
Lorsqu'elle dira 'Aïe, oh! mes membres!',
dites-lui: 'Tu es épuisée, maîtresse, oh! tes membres!'

240 'Qui êtes-vous donc?'
Dites-lui: 'De mes entrailles à tes entrailles, de mes membres à tes membres!'
'Etes-vous des dieux, je veux vous parler!
Etes-vous des hommes, je veux fixer votre destin!'
Faites-la alors prêter serment par le ciel et la terre

245 et ...!
On vous offrira un fleuve en crue, mais ne l'acceptez pas!
On vous offrira un champ plein d'orge, mais ne l'acceptez pas!
'Offre-nous plutôt, dites-lui, le morceau de viande attendrie pendu au crochet!'
249 'Mais ce morceau de viande attendrie, c'est votre maîtresse!'

250 Rétorquez alors: 'Que ce soit notre maître ou notre! maîtresse, donne-le nous!'
On vous remettra alors le morceau de viande attendrie pendu au crochet.
Jetez sur elle l'un les herbes de vie, et l'autre les eaux de vie,
et Innana se relèvera!"
Le jeune chantre et le kurgara prêtèrent attention aux paroles d'Enki.

255 Comme des mouches, ils se faufilèrent en volant au-dessus de la porte,
comme des ..., ils se tortillèrent autour de son pivot.
La mère, à cause de ses enfants,
Ereshkigal est couchée, malade.
Elle n'a pas déployé d'étoffe de lin sur son splendide giron,

260 n'a pas tendu son sein comme un alabastre.
Elle a des doigts comme une houe,
elle arrache les cheveux de sa tête comme des poireaux.
Lorsqu'elle dit "Aïe, oh! mon ventre!",
ils lui dirent: "Tu es épuisée, maîtresse, oh! ton ventre!"

265 Lorsqu'elle dit "Aïe, oh! mes membres!",
ils lui dirent: "Tu es épuisée, maîtresse, oh! tes membres!"
"Qui êtes-vous donc,
vous qui dites devant moi: 'De mes entrailles à tes entrailles, de mes membres à tes membres!'?
Etes-vous des dieux, je veux vous parler!

270 Etes-vous des hommes, je veux fixer votre destin!"
Ils la firent alors prêter serment par le ciel et la terre
et ... [...].
On leur offre un fleuve en crue, mais ils ne l'acceptent pas.
On leur offre un champ plein d'orge, mais ils ne l'acceptent pas.

275 "Offre-nous plutôt, lui dirent-ils, le morceau de viande attendrie pendu au crochet!"
Elle leur répondit:
"Mais ce morceau de viande attendrie appartient à votre maîtresse!"
"Même si ce morceau de viande attendrie, cette chose, est nôtre maîtresse, donne-le-nous!", lui
dirent-ils.
On leur remit alors le morceau de viande attendrie pendue au crochet.

280 Ils jetèrent sur elle l'un les herbes de vie, et l'autre les eaux de vie,
et Innana se releva.
282 Ereshkigal adressa la parole au <jeune> chantre et au kurgara:
"Emportez votre maîtresse, votre [...] a été pris."
Sur l'ordre d'Enki, Innana put remonter du monde infernal.

285 Comme elle s'apprêtait à remonter du monde infernal,
les Anuna la retinrent en disant:
"Qui est jamais remonté du monde infernal, a jamais eu l'autorisation d'en remonter sain et sauf?
Si Innana veut remonter du monde infernal,
qu'elle livre une tête pour sa tête!"

290 Tandis qu'Innana remontait du monde infernal,
celui qui la précédait, sans être un messager, tenait un bâton dans la main;
celui qui la suivait, sans être un courrier, portait une massue à la ceinture.
293 sq. Des démons l'encerclaient, les petits comme une barrière, les grands comme une clôture de roseaux.

295 Ceux qui s'étaient avancés vers elle,
Ceux qui s'étaient avancés vers Innana
ne connaissent ni nourriture ni boisson,
ne mangent pas la farine épandue en sacrifice,
ne boivent pas l'eau versée en libation,

300 n'acceptent pas les plaisants cadeaux,
ne retirent pas le vêtement du giron voluptueux d'une épouse
et n'ont jamais embrassé de doux enfants.
Ce sont eux qui, depuis toujours, arrachent l'épouse au giron de son mari,
font tomber l'enfant des genoux de ses parents

305 et chassent la bru de la maison de son beau-père.
305a Ils n'écrasent pas l'ail piquant
305b et ne mangent ni poisson ni poireau.
305c Ce sont ceux qui s'étaient avancés vers elle.
Lorsque Innana remonta du monde infernal,
Ninsubura se jeta à ses pieds.
Revêtue d'un haillon, elle s'assit dans la poussière.
Les démons adressèrent la parole à Innana:

310 "Retourne dans ta ville, Innana, nous allons emmener celle-là!"
La splendide Innana répondit aux démons:
312 "Non! C'est ma messagère aux mots élégants,
mon courrier au parler vrai,
qui ne passe pas outre mes conseils.

315 Elle n'a pas négligé les paroles que j'avais dites
et a élevé en ma faveur des lamentations sur des collines de ruines.
Pour moi, elle a fait retentir les balag dans la salle du trône,
visité tour à tour les temples des dieux,
s'est lacéré les yeux et le nez,
319a s'est lacéré ses merveilleuses oreilles,

320 s'est lacéré son entre-jambes, ce lieu dont on ne parle avec personne,
et, telle une pauvresse, n'a endossé qu'un seul vêtement.
322-325 Elle s'est ensuite rendue seule dans l'Ekur, le temple d'Enlil, à Ur, dans le temple de Nanna, et à Eridu,
dans le temple d'Enki.
326 C'est elle qui m'a rappelée à la vie.
Celle-ci, comment pourrais-je vous la livrer?"
"Soit, répondirent les démons, allons donc à Umma, dans le Segkursaga."
A Umma, venant du Segkursaga,

330 dans sa propre ville, Çara se jeta aux pieds d'Innana.
Revêtu d'un haillon, il s'assit dans la poussière.
Les démons adressèrent la parole à Innana:
"Retourne dans ta ville, Innana, nous allons emmener celui-ci!"
La splendide Innana répondit aux démons:

335 "Sara, mon ménestrel aux doux chants,
mon coiffeur, mon perruquier,
celui-ci, comment pourrais-je vous le livrer?"
"Soit, répondirent les démons, rendons-nous donc à Badtibira, dans l'Emuskalama!"
Ils marchèrent sur les talons d'Innana jusqu'à Badtibira, dans l'Emuskalama.

340 Dans sa propre ville, Lulal se jeta à ses pieds.
Revêtu d'un haillon, il s'assit dans la poussière.
Les démons adressèrent la parole à Innana.
"Retourne dans ta ville, Innana, nous allons emmener celui-ci!"
La splendide Innana répondit aux démons

345 "Lulal, un leader qui me suit partout,
celui-ci, comment pourrais-je vous le livrer?"
"Soit, répondirent les démons, rendons-nous donc au 'Grand Pommier' de la plaine de Kulaba!"
Ils marchèrent sur les talons d'Innana jusqu'au 'Grand Pommier' de la plaine de Kulaba.
Dumuzi siégeait sur un haut trône, où il s'était majestueusement install

350 S'étant approchés , ils le saisirent par les cuisses.
351 sq. Les sept renversèrent le lait de ses sept barattes, hochant dubitativement de la tête sur lui comme la mère d'un malade.
Alors qu'il voulait jouer devant elle de la flûte et du pipeau,
353a ils l'encerclèrent comme une barrière, comme une clôture de roseaux.
Innana lui jeta un regard, un regard de mort;

356 elle lança sur lui un cri, le cri de la punition:
357 "Pour celui-ci, emportez-le!"
La splendide Innana remit entre leurs mains le pâtre Dumuzi.
Ceux qui étaient venus à cause de lui,

360 ceux qui se sont avancés vers Dumuzi
ne connaissent ni nourriture ni boisson,
ne mangent pas la farine épandue en sacrifice,
ne boivent pas l'eau versée en libation,
364 ne retirent pas le vêtement du giron voluptueux d'une épouse

365 ni n'embrassent de doux enfants.
366 Ce sont eux qui, depuis toujours, font tomber l'enfant des genoux de ses parents,
chassent la bru de la maison de son beau-père.
Les larmes montèrent aux yeux de Dumuzi, sanglotant,
369 Le jeune homme leva les mains au ciel, vers Utu:

370 "Utu, tu es mon beau-frère, je suis le mari de ta soeur.
C'est moi qui fournissais de la crème dans la maison de ta mère,
qui fournissais du lait dans la maison de Ningal.
372a C'est moi qui apportais des victuailles dans ['Eana,
372b moi qui, à Uruk, ai offert les cadeaux nuptiaux,
372c moi qui ai embrassé les lèvres superbes
372d et me suis délassé sur les magnifiques cuisses, les cuisses d'Innana.
Si tu changeais mes mains en 'mains de serpent'
et mes pieds en 'pieds de serpent',

375 je pourrais échapper aux démons, ils ne sauraient me retenir prisonnier!"
Utu agréa ses larmes.
Il changea ses mains en 'mains de serpent'
et ses pieds en 'pieds de serpent',
si bien qu'il échappa aux démons.
379a [...] comme un [...].

380 Ils saisirent [...].
[...] a passé [...] qui a grondé.
Parce que [...],
la splendide Innana — son coeur soupire après Dumuzi —
383a les fit retourner à l'horizon, les fit trembler au zénith.
La splendide Innana verse des larmes amères à cause de son époux.
384a Les femmes âgées élèvent des lamentations sur lui.
384b [Les ...] frappent l'homme,
384c ils abattirent l'homme au coeur découragé.
384d On entrava ses mains [...].

385 La splendide Innana — son coeur soupire après Dumuzi —
[...] son époux dans ses/son ... [...].
[...] ... [...].
[...] comme [...].
Elle tire sur ses cheveux comme sur des joncs, se les arrache comme de l'alfa,
389a [...] est une tempête, elle se tord les mains ...:

390 "Epouses, vous avez des maris qui reposent sur votre sein. Moi, où est mon cher époux?
Enfants, vous avez des parents qui reposent sur votre sein. Moi, où est mon cher enfant?
Ou est mon homme, où est-il, celui qui me ...?
Où est mon homme, où est-il, celui qui me charmerait?"
394 Une mouche adressa la parole à la splendide Innana:
394a "Moi la mouche, si je révèle où se trouve ton homme, quelle sera ma récompense?

395 Moi, je veux révéler où se trouve ton homme, quelle va être ma récompense?"
La splendide Innana répondit à la mouche:
397 "Toi, si tu révèles où se trouve mon homme , je te ferai un cadeau.
Je couvrirai ... [...]."
La mouche [...] à la splendide Innana,

400 suite à quoi la jeune femme Innana fixa le destin de la mouche:
"Dans les tavernes, les gobelets de ... seront ... pour toi,
Tu y vivras avec les enfants des sages!"
Alors, selon le destin d'Innana, il en fut vraiment ainsi.
Dumuzi dit en pleurant:

405 "Ma soeur va venir ici et prendre pour moi la chose en mains!
406 Maintenant, hélas, ma vie [...]!"
407 "Toi, ce sera une moitié de l'année, et ta soeur l'autre moitié.
Les jours où tu viendras, ces jours, tu les passeras ici,
et les jours où ta soeur viendra, ces jours, tu seras libre."

410 La splendide Innana livra Dumuzi comme substitut ... pour le monde infernal.
Splendide Ereshkigal,
Il est doux de te louer!

 

Lignes 350-412, textes traduits isolément

texte S

350 [...].
350b ... remplit/remplirent [...].
351 [Ils renversèrent le lait de (ses) sept(?)] barattes.
353 [Alors qu'il voulait jouer(?)] du pipeau,
353a ils l'encerclèrent [comme] une barrière, comme une clôture de roseaux.
354 (Innana) lui jeta un regard, un regard de mort.
356 Elle secoua la tête face à lui, (lance) le cri de la lourde punition
356a [La splendide Innana] répondit aux démons
356b — c'étaient [les démons qui(?)] étaient venus vers elle —:
357 "Vous ne laisserez pas libre [...]!"
357a [Les démons] s'emparèrent de Dumuzi.
359 C'étaient ceux qui étaient venus vers la maîtresse.
360 Ils vinrent vers Dumuzi.
368 Les larmes montent aux yeux de Dumuzi, il sanglote.
368a Le jeune homme, qu'a-t-il fait, qu'a-t-il dit?
368b [...] ... n'a pas ...
368c [...] ... n'a pas ...
368d [...] ... morts ...
369 [Le jeune homme] leva les mains au ciel, [vers Utu]:
370 "Je suis [l'époux d'une déesse], je ne suis pas un être humain.
371 C'est moi qui fournissais de la crème dans [la maison de] ta [mère],
372 qui fournissais du lait dans [la maison de Ningal].
372a C'est moi qui apportais des victuailles dans [l'Eana],
372b moi qui, à Uruk, ai offert [les cadeaux nuptiaux],
372c moi qui ai embrassé les lèvres superbes,
372d moi qui me suis délassé sur les magnifiques cuisses, [les cuisses d'Innana].
373 Si tu changeais [mes mains] en ['mains de serpent']
374 [et mes pieds en 'pieds de serpent'],
375 je (pourrais) échapper [aux démons], ils ne (sauraient) me retenir (prisonnier)!"
376 [Utu] agréa [ses larmes].
377 Il changea [ses mains en 'mains] de serpent'
378 et [ses pieds en 'pieds] de serpent',
379 (si bien qu)'il échappa! aux [démons].
380 Ils [saisirent ...].
381 [...] ...
382 Parce que [...],
383 [la splendide Innana(?)], son coeur [soupire après Dumuzi(?)].
384 [La splendide Innana] verse des larmes amères sur son époux.
385 [La splendide Innana(?)] — son coeur [soupire] après Dumuzi —
386 [...] son époux dans ses/son ... [...].
387 [...] ... [...].
388 [...] comme [...].
389 Elle tire sur (ses cheveux comme) [sur des joncs], se (les) arrache (comme) de l'alfa:
390 "[...] ... [qui reposent(?)] sur votre ... [Moi, (où est) mon cher(?)] époux?
391 [...] sur votre sein. [Moi, (où est) mon cher enfant?(?)]
392 ...
393 [Où est mon homme, où est-il, (celui qui) me(?)] charmerait?"
394 [Une mouche] adressa la parole [à la splendide Innana]:
394a "[Moi, la mouche, si je révèle où se trouve ton homme(?)], quelle [sera ma récompense?]"
396 [La splendide Innana répondit à la mouche]:
397 "... [...].
398 ... [...]."
399 La mouche [...] à la splendide Innana,
400 (suite à quoi) la jeune femme Innana fixa [le destin] de la mouche:
401 "Dans la taverne, les gobelets de ... seront ... pour toi,
402 c'est comme les enfants des sages [que tu y vivras.(?)]"
403 Alors, selon [le destin] d'Innana, il en [fut] vraiment ainsi.
404 [Dumuzi(?)] (dit) en pleurant:
405 "Ma soeur va venir ici et prendre pour moi la chose en mains!
406 Maintenant, hélas, ma vie [...]!"
407 "Toi, ce sera une moitié de l'année, et ta soeur, l'(autre) moitié.
408 Les jours où tu viendras, ces jours, tu les passeras ici,
409 et les jours où ta soeur viendra, ces jours, [tu seras libre]."
410 La splendide Innana livre Dumuzi comme substitut ... pour le monde infernal.
411 Splendide Ereshkigal,
412 il est doux de te louer!

texte S'

350 S'étant approchés, ils le saisirent par les cuisses.
350b Ils entassèrent contre lui [...].
351 Ils secouent [la tête(?)] devant/sur lui [...].
353 [... voulait] jouer devant elle [...].

texte U

350 S'étant approchés, ils le saisirent par les cuisses.
351 sq. Les sept renversèrent le lait de (ses) sept barattes, hochant (dubitativement) de la tête sur lui comme la
mère d'un enfant malade.
353 Les pâtres ne jouent plus devant elle/lui de la flûte et du pipeau.
354 (Innana) lui jeta un regard , un regard de mort;
55 elle lança sur lui un cri, le cri du ventre malade;
356 elle lança sur lui un cri, le cri de la punition:
357 "Pour celui-ci, emportez-le!"
358 La splendide Innana remit entre leurs mains le pâtre Dumuzi.
359 Ceux, ceux qui sont venus à cause de lui,
360 ceux qui se sont avancés vers Dumuzi
361 ne connaissent ni nourriture ni boisson,
362 ne mangent pas la farine épandue (en sacrifice),
363 ne boivent pas l'eau versée en libation,
364 ne retirent pas le vêtement du giron voluptueux d'une épouse
365 ni n'embrassent de doux enfants.
366 Ce sont (eux qui, depuis toujours,) font tomber l'enfant des genoux de ses parents,
367 chassent la bru de la maison de son beau-père.
368 Les larmes montèrent aux yeux de Dumuzi, sanglotant,
369 le jeune homme leva les mains au ciel, vers Utu:
370 "Utu, tu es mon beau-frère, je suis le mari de ta soeur.
371 C'est moi qui fournissais de la crème dans la maison de ta mère,
372 qui fournissais du lait dans la maison de Ningal.
373 Si tu changeais mes mains en 'mains de serpent'
374 et mes pieds en 'pieds de serpent',
375 je (pourrais) échapper aux démons, ils ne (sauraient) me retenir (prisonnier)!"

texte W

351 [...], ils [renversèrent] le lait de (ses) sept barattes.
350(?) [... ils le saisirent(?)] par ses [cuisses(?)].
353a Ils l'encerclèrent comme [une barrière, comme une clôture de roseau].
354 (Innana) lui jeta un regard, [un regard de mort];
356 [elle lança sur lui un cri], le cri de la punition.
356b(?) C'étaient [les démons(?)] qui étaient venus vers lui.
[...] ... [...].
[...] Dumuzi [...].
[...] ... [...].
[...] ... [...].
[Ils sont ceux qui] ont pris [l'enfant du giron de la nurse(?)],
ont (toujours fait trembler/rassemblé [...].
...
[...] le pays en révolte ... [...].
360 Ils vinrent vers [Dumuzi(?)].
368 Les larmes montent aux yeux [de Dumuzi, sanglotant],
369 [le jeune homme leva] les mains au [ciel, vers Utu].

texte X

375 "[Je (pourrais) échapper(?)] à mes démons, [ils ne (sauraient) me retenir (prisonnier)!(?)]"
376 [Utu] agréa [ses larmes].
377 Il changea [ses mains en 'mains] de serpent,
378 et [ses pieds] en 'pieds de serpent',
379 (si bien qu)'il échappa aux démons.
379a [...] comme un [...].
380 Ils saisirent [...].
381 [...] a passé [...] qui a grondé.
382 Parce que [...],

textes Y + Z

350 S'étant approchés, ils le saisirent [par les cuisses(?)].
350a Ils ... [...] la tête.
353 Alors que le pâtre voulait jouer [devant elle de la flûte] et du pipeau,
353a ils l'encerclèrent [...].
351 Ils renversèrent ...,
352 ils hochent (dubitativement) de la tête sur lui [...].
354 [(Innana) lui jeta un regard, c'était un regard de mort.


lacune
rev.
Les démons [...].
Les démons [...] ... [...].
[...] filet [...] côté [...] ils viennent [...].
[...] ... [...]
[...] ...
[...] ... [...]
[...] tous les pays [...].
[...] leur résidence [...].
384c Ils abattirent l'homme au coeur découragé,
384b [...] frappent l'homme.
384a [Les femmes âgées] élèvent des lamentations là-dessus/sur lui.
Elles jetèrent un [...] splendide sur son bras,
elles emportent [...] nuque/bord ...
384d On entrava ses mains [...].
[Innana(?)] lève les yeux sur tous les pays:
390 "[Epouses, vous avez des maris qui reposent(?)] sur votre sein. Moi, (où est) mon cher époux?"

texte b
351(?) Ils [...] ...,
352 ils hochent (dubitativement) [de la tête] sur lui [...].
353 Alors qu'il/que [le pâtre] voulait jouer [devant elle de la flûte et du pipeau(?)],
353a ils l'encerclèrent [comme une barrière(?)], comme [une clôture de roseaux].
354 [(Innana) lui] jeta [un regard], c'était un regard de mort.
356 [...] ...
356b C'étaient [les démons(?)] qui étaient venus à cause de lui.
358 [La splendide Innana] remit entre leurs [mains le pâtre Dumuzi].
359 C'étaient [ceux qui(?)] étaient venus à cause de lui,
360 c'étaient [ceux qui(?)] étaient venus [à cause de Dumuzi].
369 [Le jeune homme leva] les mains au ciel, vers Utu.

texte d
379(?) [...] ...
380 Ils [saisirent ...].
381 [...] ...
382 Parce que [...],
383 la splendide Innana — son coeur soupire après Dumuzi —
383a le(s) fit retourner à l'horizon, le(s) fit trembler au zénith.
384 La splendide Innana verse des larmes amères à cause de son époux.
384a Les femmes âgées élèvent des lamentations sur lui.
384b [Les ...] frappent [...],
384c ils abattent [...],
384d ils [entravent ...] coeur ([...]).
390 "Epouses, sur le sein de qui un mari [repose], moi, (où est) mon cher époux?
391 Enfants, sur le sein de qui un père ou une mère repose, moi, (où est) mon cher enfant?"
389 Elle tire sur (ses cheveux comme sur) des joncs, se (les) arrache (comme) de l'alfa.
389a [...] est une tempête, elle se tord les mains ...:
392 "[Où est(?)] mon homme, où est-il, (celui qui) me ...?
393 [Où est(?) mon homme], où est-il, (celui qui) me charmerait?"
394 [Une mouche] adressa la parole à la [splendide] Innana:
394a "[Moi], la mouche, si je révèle où se trouve ton homme, quelle sera ma récompense?
395 [Moi], je veux révéler [où se trouve] ton homme, quelle va être ma récompense?"
396 [La splendide Innana] répondit à la mouche:
396a "[Toi], si tu révèles [où se trouve] mon homme, je te ferai un cadeau,
397 [toi], si tu révèles [où se trouve] mon [homme], je te ferai un cadeau.
398 Je couvrirai ... [...]."
399 [La mouche ...] à [la splendide Innana],
400 [(suite à quoi, la jeune femme Innana fixa] le destin de la mouche:
401 "[...] ... de/dans l'Eana [...],
402 [tu y vivras(?)] avec les enfants des sages!"
[...] ... [...].
[...] ... [...].
lacune
410 [La splendide Innana livre Dumuzi comme substitut ... pour le monde infernal(?)].
411 [Splendide Ereshkigal],
412 [il est doux de te] louer!

texte y

351 Ils renversèrent le lait de (ses) sept barattes.
353 Alors qu'il voulait jouer du pipeau,
350/353a m'étant approché, je le saisis par les cuisses.
354 (Innana) lui <jeta> un regard, un regard de mort;
356 elle lança sur lui un cri, le cri de la punition.
356b C'étaient les démons qui étaient venus vers lui.
357 Ils réceptionnent le prisonnier.
359 Les démons qui étaient venus vers lui,
360 qui étaient venus vers Dumuzi,
361 ... ne connaissent pas la nourriture [...].

lacune
rev. iii
environ 5 ou 6 lignes cassées
rev. iii i' [...] ...
[...] entrava [...],
[...] entrava [...].
(")Après que [...] a passé,
rev. iii 5' après que [...] a passé,
Innana, prête attention à ton époux,
prête attention à ton époux Dumuzi!"
Innana ... l'horizon ... pour les ordonnances ...
"A la base, mon homme ... les me,
rev. iii 10' au sommet, mon homme ... les me."
394 Une mouche adressa la parole à la splendide Innana:
394a "Moi, la mouche, si je te révèle où se trouve l'homme, que fera-t-on (pour moi?)"
396 La splendide Innana répondit à la mouche:
401 "(Dans) les tavernes, tu! seras assise avec les gobelets de ...,
402 on multipliera les jours (où) tu! y vivras ... parmi/comme les enfants des sages!"
La mouche lui!révèle où se trouve l'homme. "Mon homme, tu vas aller (là où) vont les esprits.
407 Toi, ce sera la moitié de l'année, moi, ce sera l'(autre) moitié."
408 "Puissent les mois de ma soeur se prolonger,
409 et puissent mes propres mois être clôturés!"
411 Splendide Ereshkigal,
412 il est doux de te louer!

 

(Source : La descente d'Innana dans le monde infernal (1.4.1) - Pascal Attinger, 2019)