Les secrets engloutis - Merveilles d'Egypte

Categorie Vidéo 1
Categorie Video 2
Date
2018
Durée
00:47:00
Type Vidéo
Realisateur(s)





Description - Vidéo

Les merveilles architecturales laissées par l´extraordinaire civilisation égyptienne sont aujourd´hui une commémoration perpétuelle de la culture, du pouvoir étatique et des croyances de l'époque. Grâce à des images de synthèse et l´imagerie de pointe, les experts scientifiques découvrent d´incroyables édifices, cachées dans la vallée du Nil, par-delà le sable et les eaux. Ils tentent de percer à jour leurs mystères de leurs bâtisseurs et les secrets de leurs constructions.

Pendant l'Antiquité, le phare d´Alexandrie était considéré comme l´une des Sept Merveilles du monde. Construite au IIIème siècle avant J.C., ce chef-d´oeuvre architectural est une prouesse technique jamais vue auparavant. Mais alors que le rayonnement de l´Égypte s´affaiblit, le phare commence à se détériorer puis tombe en ruines au XIVème siècle à cause d´un tremblement de terre. En plongeant dans les eaux qui entourent le port d´Alexandrie, on peut retrouver près de 3 000 blocs de granite éparpillés au fond de la mer.Grâce à des sources historiques et à la technologie, les archéologues essaient de résoudre le puzzle de ces 3 000 pièces pour recréer le phare dans toute sa splendeur originel.

Bouhen est une forteresse située dans une des régions les plus peuplées de la Basse-Nubie. Il s'agit d'une vaste construction édifiée par les Égyptiens antiques, avec sa double muraille à redan et ses douves. Champollion et Rosellini ont visité ce site vers 1830. Il était connu depuis longtemps à la frontière entre l’Égypte et le Soudan. Il s'agit d'un des exemples les plus vastes et les plus complexes de forteresses édifiées par les Égyptiens antiques qui nous soient parvenus, avec sa double muraille crénelée et ses douves qui lui donnent l'aspect d'une véritable ville retranchée. Le site, découvert au XIXeme siècle, a été sporadiquement fouillé, jusqu'à ce que la région soit menacée par la mise en eau du Haut barrage d'Assouan en 1973.
Des fouilles de sauvetage ont alors révélé la ville de Bouhen avec ses greniers, ses casernes, son temple dédié à Horus et la résidence du gouverneur. Les principales découvertes ont été prélevées afin d'être sauvegardées, notamment les reliefs du temple, tandis que le site, comme d'autres forteresses bâties dans les environs, est irrémédiablement perdu sous les eaux du lac Nasser.