Christ’Al Chaya (Rosanna Narducci) - 2018

Categorie Canalisation 1
Date
2018
Niveau Canalisation
3
Auteur (s)
Entité (s)





Christ’Al Chaya – Janvier 2018

 

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, soyez les bienvenus, chers lecteurs, soyez accueillis, accueillis dans l’espace vibratoire des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, pleinement accueillis dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion. Je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’Ascension, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire.

Bienvenue à toutes et à tous dans cette année nouvelle, dans l’année 2018, une année charnière dans le mandat de Shamira, puisque cette année nous entrons dans cette nouvelle trilogie des portails de Solarisation et aussi une année particulière, riche en mouvements, puisqu’il y aura également en fin d’année, la transmission écrite des Mémoires d’Orion.

Chères âmes, vous devrez commencer cette année 2018 dans la bienveillance, la bienveillance avec vous-mêmes, aussi apprendre la modestie du cœur, c’est-à-dire être centré dans votre cœur, modeste, ne rien prétendre, ne rien affirmer, car ce que vous affirmerez à haute voix sera entendu par les forces involutives et cela précisément à cause de vos extensions rebelles en lien avec la problématique de l’orgueil qui vont se rapprocher de vous, vont écouter, vont entendre tout ce que vous clamez et déclarez et ces extensions rebelles qui ont un problème d’orgueil, vont transmettre à leur hiérarchie supérieure, les pontes, les chefs des familles lucifériennes, leur transmettre tout ce que vous aurez prétendu, tout ce que vous présupposez sur vous-mêmes, toutes les qualités aussi que vous croyez avoir acquises, toutes les vertus et à ce moment-là, bien sûr, les pontes mettront tout en œuvre pour vous mettre à l’épreuve et aussi, éventuellement, vous faire chuter.

Faites bien la nuance entre épreuve et initiation. Une initiation est un chemin qui s’ouvre devant vous pour acquérir davantage de maîtrise sur vous-mêmes. Les épreuves que vous réservent les pontes sont des épreuves pour vous faire chuter, pour vous faire douter de la puissance de rayonnement de votre Être solaire, l’antidote est l’humilité, la modestie, le silence, car la parole, bien sûr, est le verbe qui crée. Et en ce début d’année 2018, soyez vigilants par rapport à vos paroles, à vos pensées. Dès le 18 janvier prochain, les extensions rebelles qui ont la problématique de l’orgueil vont quitter le pilier de régulation de Malte et se rapprocher de vous et tenter de freiner la descente, le rayonnement de votre Être solaire.

Comprenez également que dans les portails de Rédemption, vous avez eu affaire aux extensions victimes et à leur environnement, les exécutants des familles involutives qui opéraient, qui mutilaient vos extensions, des êtres de type reptilien, dracos et même des dissidents de ces races. Depuis le portail du Yucatan, vous commencez à prendre contact avec vos extensions rebelles, celles qui étaient liées à la culpabilité et maintenant celles qui vivent de l’orgueil et nous allons progressivement, entrer, contacter l’environnement de vos extensions rebelles, à savoir leurs mentors, les pontes lucifériens, mais aussi certaines hiérarchies de démons ou encore entrer plus dans la compréhension de ce qu’est Ma Ab. C’est précisément pour cela que nous avons restitué le sceptre trinitaire, christique à Shamira. Le rayonnement de ce sceptre va accompagner Shamira dans son futur travail. Et dès 2018, je commencerai à superviser le travail de Sha Amin Ra pour faire de lui un conducteur des extensions dans les portails de Rédemption et de Solarisation, afin qu’il puisse assister Shamira dans son mandat d’enseignante.

Commencez donc les douze premiers jours de l’année à méditer sur l’alignement du Cœur christique et puis à méditer aussi sur toutes les croyances que vous pouvez avoir autour des parèdres.

Méditez ensuite sur la Trinité christique. Quelle est-elle pour vous ? Comment vous situez-vous par rapport à l’Allégeance, à la Rédemption, à la Solarisation ?

Et puis, posez-vous la question aussi à travers une autre méditation, prenez-vous le temps de contacter votre enfant intérieur ? Quelle sorte de parents êtes-vous pour votre Être solaire qui descend progressivement ? Êtes-vous en mesure de l’accueillir pleinement ? Avez-vous réglé tous  vos litiges face à l’incarnation, face à la matérialité ?

Et puis, demandez-vous, par une nouvelle méditation, ce qu’est pour vous Kaduma Élohim Esch, l’Élohim solaire, le pentagramme, le cinq. Equilibrez les quatre éléments dans l’ensemble de votre système physiologique et le cinquième élément, l’élément éther. Vous pouvez, pour ce faire, encoder de l’eau et demander que cette eau reçoive les cinq éléments : la terre, le feu, l’air, l’eau et l’éther et que cette eau puisse remettre à la norme du Créateur les cinq éléments.

Et puis ensuite, faites une autre méditation sur le choix. Comment allez-vous utiliser la connaissance ? Allez-vous rayonner la connaissance d’Amour ou allez-vous exercer un pouvoir sur les autres pour mieux asseoir votre propre pouvoir ?

Puis faites une autre méditation sur vos sept étoiles, vos sept chakras. Amenez les douze clés de permutation dans chacun de vos sept chakras : YOD HE VOD HE.

Et puis faites encore une autre méditation sur KSHA AMIN, la puissance de rayonnement du Cœur christique.

Puis faites une autre méditation sur le lien que vous pouvez avoir avec le Maître intérieur, la conscience du Cœur christique, le lien que vous établissez avec votre Être solaire.

Puis faites une autre méditation en appelant toutes vos extensions qui sont maintenant réfusionnées dans votre Être solaire, à venir soutenir votre Être solaire lorsqu’il sera déstabilisé par les extensions rebelles liées à l’orgueil.

Puis faites encore une autre méditation et demandez à être un pilier, à être l’équilibre, à incarner l’équilibre entre le pilier « rigueur » et le pilier « miséricorde ».

Et puis, faites encore une méditation sur le lâcher prise.

Douze méditations, correspondant aux douze premiers jours de l’année 2018 et répétez le 13ème jour : « Je suis un Être de Feu solaire. J’active maintenant le Feu cellulaire au cœur du cœur matriciel de la cellule à 56%. Je demande à être préparé à recevoir toutes les extensions rebelles en lien avec le sentiment d’orgueil ».

Très belle année à vous. Recevez le Cristal de votre Être solaire qui est comme une baguette, un bâton de guérison de votre cœur, de la Trinité d’Amour au cœur du Sacré Cœur.

A très bientôt, chères âmes. Soyez remerciées, pleinement remerciées et guidées dans votre évolution et dans votre Ascension.

OM SHANTI CHAYA.


Christ’Al Chaya – Février 2018

 

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion. Je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’Ascension, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire.

Dans quelques semaines seulement, nous serons au Chili, à Atacama, pour l’ouverture du 4ème portail de solarisation qui traite la blessure de l’orgueil. Nous avons pu observer, lors des derniers séminaires sur les portails de rédemption et de solarisation, ainsi que sur les Cercles d’Alliance Christ’al, que beaucoup de personnes n’ont pas de contact avec leurs extensions rebelles, c'est-à-dire qu’elles n’entendent pas, qu’elles ne dialoguent pas avec les différentes expressions de leur Être solaire et il doit être remédié rapidement à cette faille. Voyez-vous, la prochaine trilogie de portails de solarisation traitera de l’amour éternel, du service au bien commun, l’amour éternel qui fait partie intégrante de la trinité « amour – lien d’amour – amour éternel ».

Tant que vous ne soignez pas les blessures de l’Être solaire, vous ne pourrez pas servir le bien commun, vos intentions seront toujours teintées par vos peurs, vos calculs, vos désirs. Si vous êtes toujours soumis à l’ancien monde, à l’ancienne matrice de la Terre qui est la survie, vous chercherez toujours à être en sécurité. Vous ne serez pas dans la co-création mais dans l’imitation. Regardez quels sont vos manques, regardez également quel bénéfice vous tirez pour entretenir ce manque qui fait de vous, en partie, une victime : si vous manquez d’argent, de reconnaissance, de temps, vous êtes, en quelque sorte, une victime et en conséquence, vous agirez comme des mendiants qui tentent de survivre à leur état intérieur de pauvreté. Et si intérieurement, vous êtes en état de pauvreté, comment pourrez-vous accueillir les parts multidimensionnelles ascensionnées ou ascensionnables de votre Être solaire qui, elles, sont royales parce qu’elles ont atteint leur niveau de souveraineté personnelle.

A travers cette lettre mensuelle, je vais mettre un point définitif à toutes les ambivalences, les rumeurs, les on-dit. Certaines personnes qui souffrent du manque de reconnaissance, qui ne traitent pas leur manque de confiance, se plaisent à colporter que ce n’est pas Christ’al Chaya qui s’exprime à travers le canal Shamira, mais un leurre. Je vous le dis, en vérité, je n’ai pas d’extension, car si j’avais des extensions, je ne serais point un Maître ascensionné. Il y a longtemps de cela, sur Deneb, dans la Constellation du Cygne, j’ai atteint mon niveau de maîtrise personnelle en absorbant le poison reptilien. Seuls des Êtres solaires qui ont une multitude d’extensions, peuvent avoir des leurres. Et en France, je n’ai qu’un canal d’enseignement que j’ai préparé depuis l’âge de ses trois ans : Rosanna Shamira Chaya. Si j’avais besoin d’autres canaux d’expression, ce ne serait pas en France que je les choisirais. Alors certaines personnes qui prétendent recevoir mon inspiration, alors que je ne les ai pas inspirées directement, se leurrent elles-mêmes. Elles ont tout simplement baigné dans mon enseignement, à travers les séminaires qu’elles ont suivis pendant plusieurs années. Ces personnes qui croient servir le bien commun, servent en réalité le plan de Ma Ab qui utilise toujours le métissage et les blessures non guéries pour s’introduire et créer des polémiques dans les familles christiques. Alors, lorsque vous entendrez des propos indignes, fermez vos oreilles, passez votre chemin et demeurez humbles dans vos cœurs, humbles.

Lorsque l’on regarde la cosmogonie du système d’Orion et l’histoire, la mémoire, de certains personnages archétypes, on se rend compte que la culpabilité de ces Êtres solaires est la conséquence de leur orgueil, de leurs blessures. Si je prends l’exemple de l’Être solaire Shamir, tout en croyant servir le bien commun, il s’est laissé diriger, en partie, par cette blessure d’humiliation lorsqu’il subissait les sarcasmes de son frère Seth An. C’est pour cela que son choix de quitter sa parèdre, Eliah Maya, pour devenir l’époux d’Isis Actae, est un choix non aligné aux lois cosmiques. Il ne s’agit point de blâmer Shamir. Comme lui, vous  aussi, vous faites des choix en fonction de vos blessures, mais demandez-vous toujours si vos intentions servent bien le bien commun, c'est-à-dire les lois du Un.

Voilà ce que je voulais partager avec vous, chères âmes.

Soyez remerciées, pleinement remerciées et guidées dans votre processus d’Ascension.

OM SHANTI CHAYA.


Christ’al Chaya – Mars 2018

 

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, soyez les bienvenus, chers lecteurs, soyez accueillis, accueillis dans l’espace vibratoire des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, soyez pleinement accueillis dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’Ascension, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire.

Chères âmes, dans quelque temps nous serons au Chili à Atacama, pour célébrer l’ouverture du 4ème portail de Solarisation. Atacama représente une nouvelle trilogie de portails de Solarisation, une trilogie qui va ramener progressivement à la norme l’Amour Eternel qui compose le Triangle d’Or de l’Amour qui, je vous le rappelle, est Amour, Lien d’Amour, Amour Eternel. Cet Amour Eternel représente le service au bien commun. Je vous dirais aujourd’hui qu’il est difficile de traiter les codes d’origine luciférienne. Il est plus simple de transmuter, de solariser les codes involutifs ou d’amener des Reptiliens vers la Rédemption que de traiter les codes lucifériens.

Comme je l’ai expliqué durant les séminaires, il ne s’agit pas simplement d’utiliser des techniques, des protocoles avec les Sceaux d’Unité Quantique pour libérer les personnes de tous leurs pactes, de tous leurs contrats avec les hiérarchies des démons : il faut également travailler sur la blessure de l’incarnation, travailler sur les parts les plus opaques jusqu’à trouver la transparence du cœur, du Sacré Cœur. Parmi les contrats que votre Être solaire a pu établir avec les involutifs à travers ses extensions rebelles, il a pu muter une partie de lui-même jusqu’à créer un ponte.

Le ponte est à l’Être solaire ce que le dissident est au Dracos, un dissident ne veut pas s’incliner devant les familles christiques, il ne veut plus non plus obéir et être asservi par les familles involutives, il se sert de ce qu’il a appris dans les deux camps et œuvre pour lui-même, pour ses propres désirs, satisfactions. Un ponte est une expression de votre Être solaire qui a créé une multitude d’extensions rebelles. Christ disait « on ne peut pas servir deux Maîtres » et la problématique du ponte, c’est qu’il sert les deux camps. Il dit vouloir aider les extensions, alléger leurs souffrances, rendre leur prison plus agréable, plus supportable, plus confortable, mais une prison reste une prison et à force de négocier pour que la prison soit acceptable, l’Être solaire perd cette notion de libération de toutes les parties de lui-même.
 

C’est un peu comme dans votre monde : à force de vous être adaptés à un certain système de type luciférien, même si vous n’êtes pas totalement libres, vous vous en accommodez et vous tentez de survivre dans un monde de non-sens et ce n’est pas dans un environnement de survie que vous pourrez totalement servir le bien commun, car il y aura toujours une trace de peur : peur de ne pas y arriver, peur de ne pas avoir l’abondance le lendemain, peur peut-être de perdre un travail, un conjoint, une forme de sécurité, celle qu’on vous a transmise dans cette matrice d’illusion. Et si vous avez peur du lendemain, votre discernement risque d’être biaisé et vous ferez peut-être des choix que vous croirez être au service du bien commun, mais en réalité, vos intentions ne seront pas claires, elles seront troublées par les peurs, par cet état de survie. Vos intentions seront quelquefois teintées par vos blessures, vos manques et tout en croyant servir le bien commun, vous servirez vos intérêts personnels, l’intérêt d’être aimés, d’être reconnus, d’être mis en avant, d’être considérés comme quelqu’un d’important dans le plan d’évolution. Et vous perdez ainsi l’alignement au Cœur christique, au centre du cœur du Sacré Cœur. 

Pour que vous puissiez bien comprendre ce qu’est un ponte, je vais vous donner un exemple de ponte sur un plan terrestre. Vous connaissez tous Ponce Pilate : Jésus avait été amené à lui pour être jugé et condamné. Les prêtres du Sanhédrin voulaient la mort de Jésus parce qu’il incarnait la vérité et cela remettait en cause leur système d’asservissement, de pouvoir : pouvoir spirituel pour contrôler l’autre, pire encore, pour empêcher l’autre d’atteindre sa maîtrise du cœur. Ponce Pilate avait une épouse clairvoyante, elle faisait des rêves prémonitoires et elle avait prévenu son époux de ne pas mettre à mort Jésus car il était un  Saint. Ponce Pilate savait que sa femme avait raison dans ce genre de circonstance, mais il ne pouvait pas lui-même décider de libérer Jésus, il avait peur des représailles, peur de perdre sa place, peur de ne plus être gouverneur, peur que Rome ne le destitue de ses fonctions. Alors il avait retrouvé une loi concernant la période de la Pâque juive et il se dit « le peuple n’a qu’à décider, le peuple a le choix entre deux prisonniers : Barabbas et Jésus, c’est évident qu’il choisira Jésus ; le peuple l’a côtoyé, le peuple l’a aimé, le peuple l’a entendu prêcher, enseigner, il l’a vu faire des miracles ». Seulement le peuple qui allait décider, était composé de personnes lâches, peureuses, certaines avaient été menacées si elles ne criaient pas Barabbas, d’autres avaient été payées pour crier haut et fort Barabbas, plutôt que Jésus. Fallait-il les blâmer ? Ils devaient survivre dans l’instant, ils étaient crève-la-faim dans l’instant, mais l’instant de leur existence n’était qu’un point dans l’infinie trajectoire. Jésus leur aurait apporté bien plus que quelques jours de repas, il leur aurait apporté la libération de leur âme. Mais ils ne voyaient pas cela, ils voyaient leurs oppresseurs, ils voyaient leurs besoins de survivre.

Et ce peuple a crié Barabbas plutôt que Jésus. Ponce Pilate s’est alors lavé les mains face à la décision du peuple. Il est l’illustration du ponte qui ne veut pas perdre ses privilèges avec les chefs involutifs, qui ne veut pas non plus condamner, tuer, perturber l’Être solaire dans sa magnificence et pourtant, il le laisse entre les mains des involutifs qui continuent de le persécuter. Le ponte doit apprendre à s’incliner et à s’engager sur le chemin de la vérité, au-delà de ses peurs, au-delà de ses instincts de survie.

Alors, chères âmes, sachez qu’il y a peut-être un ponte dans les fragments de votre Être solaire qui agit, qui vous leurre, qui rend votre prison plus confortable, qui négocie avec vous-mêmes, avec l’environnement extérieur, mais les cités de lumière et de paix qui devront se mettre en place dans le futur, ne pourront pas supporter l’énergie des pontes. Ils doivent apprendre à servir et non à se servir. Apprendre à servir et à comprendre qu’il n’y a qu’un Maître : le Maître de l’Amour Eternel, qu’il n’y a qu’une seule connaissance : la connaissance des Lois du Un.

Voilà ce que je voulais partager avec vous, chères âmes. Tous ceux qui participent à ce voyage d’Atacama, ont toute ma gratitude car ils sont détendeurs de codes qu’ils ont portés depuis la Lémurie avec force et courage.

Soyez remerciés, chers lecteurs, pleinement remerciés et guidés dans votre processus d’Ascension. KSHA AMIN  KSHA AMIN  KSHA AMIN. Puissiez-vous retrouver la puissance de rayonnement du Cœur christique

OM SHANTI CHAYA.



 


Christ’Al Chaya – Mai 2018

 

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, soyez pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’Ascension, dans ce besoin d’unification à votre Être stellaire et solaire, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire.

Chères âmes, depuis le 30 avril 2018, vous êtes dans une période particulière, la période qui correspond au Wesak, ce moment particulier où l’union des énergies bouddhiques et christiques vient pour bénir la Terre et toute l’humanité à la pleine lune du Taureau, chaque année. Beaucoup de célébrations à travers notre monde sont pratiquées le jour du Wesak et plus particulièrement pour les Bouddhistes.

Alors, chères âmes, je vous invite à méditer dans l’énergie du portail du Chili, du sceau d’unité quantique KSHA AMIN, la puissance de rayonnement du cœur. Au centre de votre poitrine, il y a là, la clé du passage vers Shamballa. Pendant cette période du mois de mai, cette période particulière du Wesak, il devient plus propice d’aller visiter vos extensions rebelles dans le pilier de gauche gris perle. Lorsque vous passez ce rideau énergétique gris perle pour rencontrer vos extensions rebelles, vous pourrez constater qu’elles sont très agitées et en colère, en colère vis-à-vis de l’Être solaire parce qu’elles considèrent que l’Être solaire les a reniées, les a oubliées, les a abandonnées. Ces extensions sont nées du manque d’alignement de l’Être solaire à la conscience du cœur.

Mais qu’est-ce que l’alignement ? C’est revenir dans son cœur, pouvoir ressentir cette part sacrée vulnérable, authentique, cette part sacrée qui ne demande qu’à s’abandonner aux pieds de lotus du Maître qui veut la réconciliation de toutes les parties de vous-mêmes. Retrouver cet alignement à la conscience du cœur, vous guidera vers une remise à la norme de la Trinité christique qui est Allégeance, Rédemption, Solarisation, retrouver le centre du cœur vous guidera également vers la conscience du Un qui s’exerce en pleine conscience instinctive et cognitive dans la paix, la joie, la longanimité, la magnanimité, la douceur, la bienveillance, la maîtrise de soi et l’amour.

Lorsque je me présente dans le portail d’Atacama, je me rends dans un espace sacré pour enseigner vos pontes, pour progressivement les ramener à la norme du Créateur. Pendant le Conclave 3, « la Nouvelle Arche d’Alliance », Isis Actae s’est exprimée en ces termes « Nous avons sacrifié des vies, mais ceux qui se sont sacrifiés étaient consentants, car nous leur avons appris à l’être, nous leur avons appris à nous craindre » : voilà qui est clairement dit et assumé par cette prêtresse de l’ombre.

L’Être solaire a donné vie à son ponte ou à ses pontes parce qu’il a perdu son alignement au Sacré Cœur. Il s’est jugé de ne pas avoir la maîtrise des Rayonnants, des Christs et comme il s’est jugé, il s’est senti coupable de ne pas être à la hauteur, il a ressenti la honte et en même temps que l’Être solaire a pu éprouver ces sentiments obscurcissants, il ne s’est pas autorisé à regarder ses ombres, à les nommer, à les identifier, il les a ignorées, il a été dans le déni. À cause de cela, ses parts de lui-même, obscures, qu’il n’a pas voulu reconnaître, l’ont fragmenté et les extensions rebelles, en souffrance, en indignation à cause de toutes les extensions victimes, accusent l’Être solaire de lâcheté. Il faut bien comprendre que les extensions victimes sont liées à des phénomènes extérieurs, des attaques, des prises d’otages, des auscultations et des manipulations réalisées par les exécutants involutifs. Mais l’extension rebelle, elle s’est créée par l’Être solaire lui-même et par sa non-acceptation et ses jugements face à ses blessures.

A cause de la colère, ces extensions se sont associées aux forces involutives, ont pactisé, ont eu des contrats. A force de multiples contrats, l’Être solaire a une part de lui-même qui a muté jusqu’à créer un ponte. Un ponte est une sorte de chef des extensions. L’Être solaire n’ayant pas atteint sa propre maîtrise, la conséquence est que son ponte croit qu’il est un maître, un maître sur les autres. Le ponte croit qu’il a le pouvoir d’améliorer le sort des extensions victimes ou au contraire, de donner des ordres aux exécutants pour davantage malmener des extensions s’il juge cela nécessaire. Le ponte a peur de Ma Ab, peur de sa puissance, alors il se soumet à un pouvoir extérieur et souffrant de cette soumission, il veut soumettre des extensions et se donner l’illusion d’être roi. Ne croyez pas ce que peuvent vous dire vos pontes qui se font passer parfois pour votre Divine Présence, demandez-leur comment la Divine Présence peut-elle s’exprimer autrement que par la voie sacrée du cœur ?

Vos pontes vous empêchent d’accéder à l’Ecole Melchisedech car seul l’enseignement Melchisedech peut vous ramener à l’alignement du cœur, vous aider à être roi sur vous-mêmes, pleinement engagés dans le service au bien commun. Un Melchisedech a une vision éclairée, il a le discernement car il lit au-delà des apparences, il a la vision de toutes les dimensions en même temps parce qu’il ne juge pas, parce qu’il ne veut rien imposer, il est l’incarnation de cet état amoureux maître et disciple à la fois, il est la Divine Présence Je Suis rayonnante, bienfaisante, cette Divine Présence Je Suis qui ensemence le Germe Un christique, là où il n’y a pas de vie. Un Instructeur Melchisedech a autorité sur toutes les parties qui ont peur, qui veulent le pouvoir sur autrui, il laisse place à la pure conscience d’amour, de rectitude afin qu’elle puisse s’exprimer et vous guider dans la justesse du cœur, dans l’alignement du cœur, du corps et de l’esprit. Un Instructeur Melchisedech vous enseigne la voie du milieu, il est une loi vivante, sa vie est son message, il incarne ce qu’il enseigne, car son enseignement est né au cœur du Sacré Cœur, comme au cœur de la Source Première, un Melchisedech est amour et rigueur en même temps. L’Être solaire qui a un ponte ou des pontes a donc perdu cet alignement du cœur et s’est éloigné de la conscience d’alignement Melchisedech / Christos, soit parce que l’Être solaire a voulu être dans l’amour, uniquement dans l’amour et a pu perdre le discernement ou alors il a voulu être trop dans la rigueur et il s’est enfermé dans le jugement de lui-même, des autres. Il est devenu son propre persécuteur car trop intransigeant.

Chères âmes, je dirai à vos pontes qu’il est temps maintenant, non point d’aller visiter et revisiter les extensions pour les maintenir sous le joug des involutifs et d’exécuter la volonté d’Actae en tentant de les convaincre pour qu’ils deviennent consentants : « chers pontes, soyez courageux et allez à la rencontre de votre Être solaire, inclinez-vous et dites-lui simplement - reconnais-moi comme une part de toi-même, je suis la manifestation du jugement que tu as eu sur toi-même lorsque tu as perdu ton alignement à la conscience du Sacré Cœur, lorsque tu t’es jugé de ne pas être rigueur et miséricorde en même temps, lorsque tu t’es jugé en considérant qu’un Être solaire n’a pas le droit de manquer de maîtrise. Je suis ton ponte, cher Être solaire, pardonne-toi pour ce que tu considères comme des manquements à ton devoir d’amour et tu me libèreras et je pourrai à ce moment-là, fusionner à nouveau avec toi. Si je me refonds en ton cœur, si je solarise dans le rayonnement de ta Divine Présence Je Suis, il n’y aura plus de négociation pour tes extensions et celles qui résistent encore à la Rédemption, à la Solarisation, trouveront la force, le pouvoir de dire « non » à l’enfermement, « non » à la souffrance, « non » à l’inertie, elles pourront se libérer dans la conscience du Feu christique et toi-même, cher Être solaire, tu pourras continuer vers ce chemin de maîtrise du cœur et atteindre le rang des Maîtres ascensionnés. »

Voilà ce que je voulais partager avec vous, chères âmes. Je vous invite à vous inscrire à l’Ecole Melchisedech et de suivre l’enseignement du mois de juillet 2018 « L’Ascension selon la voie des Melchisedech », car il n’y a aucun Christ, aucun Bouddha qui n’ait atteint cette conscience d’amour Melchisedech, tous les Maîtres portent en eux cette rectitude du cœur et il est temps que l’humanité consciente puisse vivre cette 2ème naissance du Christ Roi, à l’intérieur de vous-mêmes comme à l’extérieur de vous-mêmes.

Soyez remerciés, pleinement remerciés et guidés dans votre évolution.

OM SHANTI CHAYA.
 


Christ’Al Chaya – Juin 2018

 

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’Ascension, dans ce processus d’adombrement de votre Être solaire.

Dans quelques mois, nous nous rendrons en ancienne Egypte, du 20 au 24 novembre 2018 dans le Temple d’Isis où je vous délivrerai tout un enseignement sur le manteau d’Isis et sur la nécessité de solariser ce manteau. Après l’ouverture du portail d’Atacama en avril 2018, nous avons commencé progressivement à solariser le manteau d’Isis, car nous nous sommes rendus compte que Maab, la source sombre involutive, se servait encore de l’ancienne pierre de Shamir qui composait ce manteau, pour manipuler les extensions rebelles influencées par leurs pontes, ces pontes qui sont les gardiens des codes lucifériens. Leur mission consiste à parasiter le rayonnement du Germe Un christique contenu au cœur du Sacré Cœur de la cellule d’ADN.

Les pontes doivent se solariser dans le portail d’Atacama en pénétrant dans le pilier de droite, couleur vert jade afin que l’Être solaire puisse s’unifier avec sa contrepartie terrestre pour faire alliance et rayonner ensemble la puissance d’amour du Cœur christique qui est l’équilibre du pilier « rigueur » et du pilier « miséricorde ». Seulement, les pontes éprouvaient une certaine difficulté à aller vers ce pilier de solarisation qui leur est destiné, car Maab qui contrôle par son pouvoir hypnotique, elle empêche également le féminin sacré de s’unifier dans le cœur des femmes. Les femmes d’aujourd’hui ont également des difficultés à rayonner la perfection des attributs du féminin sacré.

Il y a très longtemps de cela, la Mère Primordiale était connue sur Orion comme la grande Déesse Isis, son souffle maintenait le lien d’amour entre les Êtres, leur planète et la Conscience unitaire de la Source. Bien avant l’apparition de l’Ordre des Melchisedech et de ses Prêtres et Chevaliers, il existait une communauté de Femmes Solaires, gardiennes des Flammes Sacrées chargées de maintenir l’équilibre des mondes. Il s’agissait de la Communauté, l’Ordre des Sorrayan.

Le viol de la Déesse Ana Maya Khéopsis a perturbé la Trinité d’Amour au cœur même de la matrice du féminin et c’est la Triple Flamme christique qui n’est plus irradiée. La puissance christique, mélange parfait de l’allégeance, de la rédemption et de la solarisation, a été entravée dans son rayonnement.

Les anciens rituels sacrés transmis sur Orion, consistaient à véhiculer le souffle de vie d’Isis. Lorsque ce souffle était transmis du cœur de la Prêtresse jusqu’au cœur du Chevalier ou du Prêtre Melchisedech, alors ce dernier pouvait atteindre l’illumination, découvrir les bibliothèques de connaissance, connaître les Lois du Un, augmenter au cœur même du Sacré Cœur de la cellule, le feu cellulaire et éveiller la Conscience christique contenue dans le Germe Un. Mais si le rayonnement de cette Triple Flamme a été entravé par l’outrage du viol, eh bien les initiés n’avaient plus aussi aisément contact avec cette Source d’amour et de connaissance.

Le manteau d’Isis avait été matérialisé par Isis elle-même et offert aux Prêtresses membres du Cercle des Sorrayan. La Déesse leur manifestait ainsi son immense gratitude face à leur dévotion, gratitude pour avoir maintenu l’harmonie au sein des systèmes galactiques. Ce manteau était composé de diverses pierres précieuses, l’une d’elles s’appelait la pierre de Shamir, une pierre magique que l’on pouvait trouver dans le système d’Orion. Cette pierre servait de réceptacle parfait pour contenir toute la connaissance du féminin sacré. Chaque Prêtresse qui avait fait vœu d’allégeance à Isis, portait son propre manteau et devait développer la perfection d’un des attributs de la Mère Divine. Certaines Prêtresses avaient un don particulier, celui de manifester la perfection de trois attributs et pour cela, elles étaient choisies et intronisées, au cours d’un rituel solennel, pour être élevées au rang de Grande Prêtresse Isis. Lorsqu’elles portaient le manteau matérialisé d’Isis lors de cérémonies officielles, elles étaient adombrées par Isis elle-même.

De futures reines, parèdres de Régents de systèmes d’étoiles étaient préparées pour porter un jour ce manteau matérialisé. Ce manteau informait leur propre manteau personnel de cette puissance d’amour du féminin sacré. Des Inayas, filles de Déesses, étaient choisies pour entourer la Grande Prêtresse. Ces Inayas avaient atteint un niveau de perfection d’un attribut d’Isis et soutenaient la Prêtresse principale afin d’augmenter le rayonnement de celle-ci.

Actae Bel Ashatan fut élevée au rang d’Isis et comme toute Grande Prêtresse, avait eu le privilège de porter le manteau matérialisé d’Isis, mais assoiffée de pouvoir, elle voulait donner de la puissance à son parèdre Seth An, pour qu’il devienne le plus grand conquérant des univers. À cause de cela, Isis Actae et Seth An furent bannis du système d’Orion, mais peu avant son départ, Actae avait demandé à une de ses Inayas de lui apporter le manteau matérialisé pour pouvoir le porter une dernière fois. Son Inaya savait qu’Isis Actae, nouvellement déchue, n’avait plus autorité et n’avait plus le droit de porter ce manteau. Mais en même temps, cette Inaya croyait que peut-être, si Actae portait encore une fois le manteau, elle renoncerait à son pouvoir absolu, à ce besoin de conquérir. Malheureusement ce n’était pas le cas : Actae n’avait nullement l’intention de renoncer à son désir de conquête. Et elle prit un attribut fondamental du manteau d’Isis : la pierre de Shamir qu’elle remplaça par une autre pierre, programmée par Maab, la source sombre. A partir de cela, Maab pouvait infiltrer le manteau d’Isis et pervertir les attributs de la Mère Primordiale.

C’est grâce à l’ouverture du portail d’Atacama, Ksha Amin, que nous pouvons maintenant commencer la solarisation du manteau d’Isis. Récemment, les 19, 20, et 21 mai à Massabielle, nous avons eu un séminaire sur le féminin sacré, dirons-nous plutôt, un rendez-vous cosmique, pour commencer la solarisation de ce manteau, à travers trois Déesses galactiques : Ma Ananda Maya Isis, mère de Gwin Ogh, reine de l’étoile Meïssa, qui avait une copie parfaite du manteau matérialisé. Son manteau était resté caché sur Meïssa, afin qu’il ne soit pas pollué par le manteau d’Isis infiltré. Nous avons donc fait descendre le manteau galactique afin de faciliter la solarisation du manteau d’Isis.

La Prêtresse et Déesse Ana Isis a également reçu l’héritage de sa mère, Isis Actae et a récupéré son manteau. En contact du manteau de Ma Ananda Maya Isis, il peut se solariser dans le rayonnement du cœur Ksha Amin. Et puis, la Déesse Ana Maya a également reçu son manteau galactique afin de retrouver toute sa pureté, toute sa beauté d’avant son viol. Et puis aussi, nous avons retrouvé Gwin Ogh qui avait retiré tous les sceptres des parèdres pour les cacher afin qu’ils ne subissent pas de distorsion lorsque Sha Amin Ra avait brandi le sceptre qu’il avait créé avec Shamira, qui contenait la Trinité christique. Eh bien, Actae et Seth An s’en sont servi pour créer des codes antichrists. Gwin Ogh ne voulait pas que les sceptres subissent une influence vibratoire de ce sceptre maintenant pleinement recyclé. Alors nous avons demandé à la Déesse Gwin Ogh de restituer le sceptre de chaque parèdre, de libérer tous les sceptres, cela signifie qu’une fois ces sceptres restitués, des couples parèdres seront soutenus et pourront enfin manifester concrètement leur mandat de couple divin incarné.

Nous continuerons cette solarisation du manteau d’Isis pendant les prochains séminaires qui concernent « le mandat d’incarnation », « la guérison spirituelle » et le séminaire attendu, celui du mois de juillet, « l’Ascension selon la voie des Melchisedech » où je parlerai, une fois encore, à Maab qui, peu à peu, perd son pouvoir hypnotique sur les pontes.

Dans les prochains séminaires, mon canal, Shamira, vous fera vivre l’expérience d’un contact avec des pontes et nous les amènerons ensemble à la solarisation dans le portail. Nous continuerons également en septembre, cette solarisation du manteau d’Isis, particulièrement à Toulouse les 22 et 23 septembre sur le thème « Seth, Maab et le manteau d’Isis » et en octobre, à Paris à l’Espace Lancelot, je vous donnerai le protocole de passage de vos extensions rebelles liées à l’orgueil, dans le portail de solarisation d’Atacama.

Et enfin, nous nous retrouverons fin novembre, en Egypte, dans le Temple de Philae, mais aussi, nous retournerons à Kom Ombo, là où il y a eu le 2ème portail de rédemption activé en 2013 qui est en lien direct avec le futur portail de l’Ethiopie où nous irons en avril 2019. Nous préparerons donc en Egypte également, l’ouverture du prochain portail de l’Ethiopie, le portail consacré au Rayonnant, au prototype de Christ renouvelé, à la 2ème naissance du Christ-Roi.

Voilà ce que je voulais partager avec vous, chères âmes. Soyez remerciées, pleinement remerciées et guidées dans votre évolution.

OM SHANTI CHAYA


Christ’Al Chaya – Juillet 2018

 

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’Ascension, dans ce processus d’adombrement de votre Être solaire.

Les derniers portails de solarisation du Yucatan au Mexique et d’Atacama au Chili, ont révélé l’existence d’un nouveau type d’extensions, les extensions rebelles et bientôt, nous allons ensemble continuer les enseignements qui concernent le processus d’éveil de l’Être solaire. Dans ce processus d’éveil, bien sûr, il s’agit d’un processus de descente et d’adombrement de l’Être solaire ponctué d’étapes majeures. Dans ces différentes étapes, l’Être solaire se retrouve face à face à ses extensions rebelles. Les pontes, gardiens des codes involutifs, plus précisément, des codes lucifériens contenus dans la matrice des codes, sont en réalité des extensions rebelles chefs qui maintiennent une part de l’Être solaire dans sa problématique et dans le triangle infernal, victime / bourreau / sauveur.

Les extensions rebelles de l’Être solaire ont l’illusion d’être enfermées dans une problématique avec la croyance qu’elles ne seront jamais libérées de cette problématique, ce qui augmente leur sentiment d’impuissance et leur colère. Car la colère est une conséquence de ce sentiment d’impuissance. Les pontes sont sous l’influence du pouvoir hypnotique de Maab qui agit à travers le trouble, tantôt Maab utilise une intensité forte d’une lumière qui éblouit et qui disperse, tantôt une lumière avec une intensité très basse et là encore, on n’y voit pas grand-chose.

Alors comment se créent réellement ces pontes ? Qui sont-ils ? À force d’être confrontés aux forces involutives, les Êtres solaires ont généré toutes sortes d’émotions, de peurs, ont manifesté l’attachement et ont perdu l’alignement. Plus ils ont été capturés, plus ils ont reçu toutes sortes d’implants et de structures leurres répliquantes, plus ils sont entrés dans l’illusion de la séparation d’avec la Source. Et cette illusion a commencé à générer l’autocritique, l’auto jugement. L’Être solaire s’est critiqué, s’est jugé, s’est senti impuissant, s’est senti nul, pas à la hauteur de ses propres attentes et c’est pour cela qu’il a créé des extensions rebelles qui sont les fragments de lui-même. Autant les extensions victimes sont la conséquence d’un contact avec les forces involutives, autant les extensions rebelles sont les conséquences de la culpabilité liée au jugement de l’Être solaire sur lui-même. Évidemment, vous l’avez compris maintenant, les extensions rebelles renient la souveraineté de l’Être solaire qu’elles ne reconnaissent pas et pactisent avec les forces de dispersion. Elles sont sous contrat.

Quand il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup d’extensions rebelles, il peut se former un ponte. Le ponte est une sorte de sauvegarde dans le sens où les extensions rebelles n’arrivent jamais à atteindre 80 % de codes démons contre 20 % de codes Germe Un au cœur même du code luciférien. Imaginez un instant si cette proportion atteignait ces valeurs-là, eh bien les Êtres solaires muteraient complètement et deviendraient des sortes de démons et cela n’est point possible. Le ponte est une mutation de l’Être solaire pour maintenir à l’intérieur même des codes lucifériens, une proportion de 55 % de codes démons pour 45 % de codes Germe Un. Il y a donc une suprématie des codes démons. Cette suprématie-là est liée aux peurs de l’Être solaire. L’Être solaire a vécu des événements qui ont généré des peurs en lui, peur de la puissance des forces involutives et en même temps une sorte de culpabilité de ne pas avoir su résister. Si cette proportion 55 / 45 s’est produite, c’est précisément parce que l’Être solaire croyait qu’il fallait résister, ce qui est une erreur. La proportion 55 est une valeur clé. On retrouve le 55 dans la suite de Fibonacci, deux fois le 5, qui amène au 1, à l’unité, mais aussi 55 est une valeur où l’harmonie des 5 sens peut amener à un état d’unité, d’alignement du cœur.

Alors, si cette valeur des codes démons est stoppée à 55 % par la manifestation d’un ponte, c’est précisément pour que l’Être solaire ne perde pas complètement le lien avec la Divine Présence Je Suis. Mais en donnant cette supériorité aux codes démons, cela indique aussi que l’Être solaire perd en lui et autour de lui, l’harmonie des 5 sens et aussi, cela indique une dysharmonie des 5 éléments dont l’élément éther qui contient tous les éléments et qui est aussi la manifestation du verbe ou le souffle de vie.

Nous observons aujourd’hui, à travers différents pontes qui ont commencé leur solarisation, que des extensions rebelles couronnées par Maab apparaissaient, renforçant l’enfermement de l’Être solaire dans des croyances obsolètes. Ce qui vous dérange de façon inconsciente lorsque l’on parle des pontes, ce sont précisément les conséquences qui ont lieu une fois que les pontes se solarisent, car vous vous trouvez face à face avec votre blessure première, celle qui vous enferme et surtout la croyance qu’il n’y a pas de solution, qu’il n’y a pas de libération possible. La solarisation d’un ponte vous oblige à entrer dans les profondeurs de vos ombres, des profondeurs que vous n’avez pas encore explorées, avec cette peur de ne pas remonter à la lumière. Mais vous pourrez pénétrer dans les profondeurs obscures uniquement si vous avez renforcé le lien d’amour au cœur du Sacré Cœur.

Ksha Amin est le portail qui vous apporte cette puissance de rayonnement dès que vous laissez vos cœurs être pénétrés par la puissance d’amour du féminin sacré ; pour que ce souffle d’Isis vous traverse, il est évident qu’il va falloir pénétrer dans les souffrances de la séparation d’avec la Source manifestée par la séparation des couples parèdres. Avant d’aller vers la création de l’Arche d’Alliance, il est nécessaire de réconcilier et d’équilibrer l’homme et la femme, à l’intérieur comme à l’extérieur de vous-mêmes. Et même, si une part de vous a encore peur de s’engager parce qu’elle croit qu’il faut faire, rassurez-la, dites-lui que les actions ne doivent pas se faire à travers l’illusion de la survie, que si vous prenez refuge dans le Soi Divin, vous serez inspirés par le souffle de vie et les Maîtres, ainsi que vos parts ascensionnées, prendront le relais pour organiser tous les événements qui participent à votre évolution dans l’incarnation terrestre.

Chères âmes, dans cet éveil de l’Être solaire, oui, l’étape de solarisation des pontes est fondamentale pour que vous vous retrouviez en face à face avec vos extensions rebelles, pour les guider, pour les réconcilier avec l’Être solaire. Cette réconciliation faite, l’Être solaire sera renforcé dans son pouvoir magnétique, renforcé dans son lien d’amour avec la Source.

Chères âmes, ne soyez plus tièdes, osez vous diriger vers le portail de solarisation d’Atacama, commencez par la solarisation des pontes à travers le portail de droite « vert jade », ensuite appelez l’Être solaire à venir dans le pilier du centre « turquoise », invitez-le dans ce lien d’amour avec la Déesse Isis, invitez-le à la maîtrise du cœur qui est amour, qui est sérénité et puis, invitez également vos extensions rebelles dans le pilier de gauche « gris perle argent » afin qu’elles vivent les étapes de solarisation, qu’elles comprennent que le sentiment d’orgueil peut être libéré, si vous touchez à la blessure de non-reconnaissance. Vous avez été habitués à soigner la blessure de non reconnaissance en entrant dans la lutte, en voulant prévaloir vos droits, en démontrant que vous étiez puissants.

Maintenant vous devrez éduquer ces extensions rebelles qui souffrent du sentiment d’orgueil en leur apprenant qu’elles doivent se reconnaître, qu’elles doivent s’aimer, se réconcilier, qu’elles ne sont pas obligées de croire à ce qu’on a voulu leur faire croire. Lorsque vous aurez traversé, contacté l’énergie des trois piliers du portail d’Atacama, vous ressentirez une paix profonde, un sentiment de stabilité. C’est précisément cela que vous devez retrouver, la stabilité et la sérénité.

Soyez remerciées chères âmes, profondément remerciées et guidées dans votre processus d’Ascension, dans le processus de descente de votre Être solaire.

OM SHANTI CHAYA


Christ’Al Chaya – Août 2018

 

Hod Ha Melek Zedek Melchisedech Meschiah

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion. Je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’adombrement de votre Être solaire, dans ce processus d’Ascension de la Terre.

Chères âmes, il y a quelque temps de cela, nous nous sommes retrouvés, au mois de juillet, pour « l’Ascension selon la voie des Melchisedech ». Lors du 5ème module, j’invite tous les participants dans un voyage, un voyage interstellaire à travers mon véhicule Merkaba, les personnes sont amenées vers les systèmes des Triades, des mondes confédérés, vers Sirius, Orion, Procyon. Précisément dans cette triade, sur Orion, l’Être solaire Séthi Sun, fondateur des deux grandes lignées Bel Ashatan et Khéopsis, s’est présenté au groupe en présence pour offrir à celui-ci une nouvelle empreinte de matrices de codes. Cette nouvelle empreinte a été façonnée grâce à tout le travail de libération, de solarisation, de transmutation effectué ces dernières années grâce à notre gardienne des annales akashiques du système d’Orion, Shamira ma fille à qui j’ai retransmis, initiation après initiation, des fragments de ces mémoires galactiques qui seront révélées dans quelques mois par l’entremise de Shamir et de Shamira, à travers un roman initiatique intitulé « MEMOIRES D’ORION ».

Lorsque nous observons les annales akashiques du système d’Orion, le viol de la Grande Déesse, Ana Maya, a eu des retentissements énormes, non seulement dans la matrice des codes puisque la Trinité christique a été perturbée dans son principe de Rédemption, mais aussi à travers l’enfant en gestation, Sha Amin Ra, le principe d’Allégeance a été perturbé également. Lorsque Sha Amin Ra, plus tard, avait brandi le sceptre pour affronter Seth An et Actae, lui-même a perdu tout pouvoir car il n’était pas dans l’alignement du cœur, dans la cohérence du cœur. Il a donc perdu l’alignement total de son Être. Il a été capturé et les codes lucifériens dont il a été le premier à en être porteur, qui étaient dans une proportion plus ou moins équilibrée à 50 % de codes démons et 50 % de codes du Germe Un christique, a été, à ce moment-là déséquilibré et pour que ce déséquilibre ne soit pas hautement toxique, Sha Amin Ra a été le premier Être, une fois encore, à vivre de la résistance face aux attaques et aux manipulations génétiques des généticiens involutifs. Il avait déjà résisté dans sa propre vie fœtale et cette résistance a eu pour conséquence que le Germe Un christique n’a pas pu se développer et atteindre son plein rayonnement.

Quand il a perdu le sceptre et qu’il a été emprisonné et amené dans des laboratoires de tortures, il a encore une fois résisté jusqu’à créer un ponte. Ce ponte a maintenu le déséquilibre des codes lucifériens à 55 % de codes démons, pour 45 % de codes Germe Un et depuis ce jour, tous les Êtres qui s’incarnent dans des univers fils, tels que l’univers Terre, portent cette empreinte et ce déséquilibre à l’intérieur même de la matrice des codes. Les codes lucifériens sont donc bloqués à 55 % de codes démons contre 45 % de codes Germe Un christique.

Cependant, grâce au travail effectué par le portail d’Atacama, les pontes ont la possibilité de se solariser, cette solarisation permet à vos Êtres solaires de descendre davantage jusqu’à rejoindre votre corps humain compatible. Seulement, il entraîne avec lui des extensions rebelles beaucoup plus puissantes, beaucoup plus rebelles dans le sens où les proportions de leurs codes involutifs dépassent les 55 % de codes démons à l’intérieur même de l’empreinte matricielle des codes lucifériens. Seulement, la bonne nouvelle c’est que le Maître solaire, Séthi Sun, vient d’apporter, de façonner, une nouvelle empreinte de codes matriciels qui va favoriser la croissance du Germe Un christique contenu à l’intérieur même des codes lucifériens. Ainsi, le Germe Un christique va aller de 45 % à 50 %, 52 %, 55 % de rayonnement, cela signifie qu’une fois les pontes solarisés et les extensions en colère traitées dans le prochain portail de l’Ethiopie, enfin, nous aurons une évolution à l’intérieur même des codes lucifériens. Cette évolution qui devient possible, permettra à vos Êtres solaires d’avoir autorité sur les hiérarchies de démons.

Nous vous invitons, chères âmes, à participer au séminaire des 8 et 9 septembre prochain afin de recevoir la nouvelle empreinte matricielle du Maître Séthi Sun qui sera transmise par mon biais, par l’entremise de Shamira Chaya. Préparez-vous, chères âmes, car les cinq prochains portails de solarisation sont cinq initiations majeures des Christs Rayonnants, des Êtres solaires qui descendront pour vous adombrer, un adombrement qui pourra atteindre de 80 à 92 % de rayonnement total de votre Être.

Les temps changent, cette nouvelle empreinte matricielle du Maître Séthi Sun agit directement sur le pattern, le moule énergétique de la cellule, agit sur la croissance, l’évolution de conscience, jusqu’à vous amener dans cette cohérence du Cœur christique. Comprenez cela, CAR CELA EST.

Chères âmes, le chemin est devant vous, l’archétype de Sha Amin Ra est de prime importance. A travers cet Être solaire, nous rehaussons la fréquence des codes lucifériens, car jusqu’à ce jour, ces codes ne pouvaient pas évoluer à cause de la présence des pontes qui, en même temps, tentaient de vous protéger des extensions rebelles en colère qui ont un nombre infini de contrats involutifs avec Maab, mais cette protection qui n’en était pas réellement une, qui était plutôt un frein dans votre évolution, peut être levée maintenant. Nous allons procéder à la croissance du Germe Un christique, à faire évoluer le Germe Un christique contenu dans la matrice des codes lucifériens. C’est cette opération délicate qui est nécessaire pour une évolution plus stable de votre humanité, pour un adombrement plus favorable à vos Êtres solaires.

Soyez remerciées, chères âmes, pleinement remerciées et guidées dans votre évolution et dans votre Ascension.

OM SHANTI CHAYA


Christ’Al Chaya – Septembre 2018

 

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion. Je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce besoin de conscientisation, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire.

Le précédent portail d’Atacama a dévoilé l’existence des pontes, cette part de l’Être solaire qui a muté, parce que l’Être solaire avait peur des confrontations, des affrontements, des violences. Il avait peur de la violence, parce qu’il vivait dans un contexte de guerres galactiques et cela a créé une confusion en lui. Il a confondu colère et violence et le rôle du ponte consiste à retenir la colère à l’intérieur de l’Être solaire et plus l’Être solaire a accumulé à l’intérieur de lui-même cette immense colère, plus des extensions rebelles se sont créées et ont été contenues, guidées aussi par les pontes.

Maintenant que les pontes commencent à se solariser, il paraît évident que ce sont les extensions qui représentent la colère, qui vont apparaîtrent. Si votre Être solaire a vécu ou est né dans un contexte de violences liées aux guerres, imaginez un instant, votre Être solaire ne voulait pas rajouter de difficulté, il ne voulait pas rajouter de la douleur, de la souffrance, donc une partie de votre Être solaire a développé en lui une sorte d’effacement d’une part de lui-même. Il ne s’est pas forcément positionné dans ses choix, ni affirmé, parfois il n’a pas su dire non, d’une façon franche et directe. Parfois il a été obligé d’avoir des secrets, de peur de déclencher des guerres, mais toutes les fois où votre Être solaire n’a pas su dire non, toutes les fois où il n’a pas su s’affirmer, toutes les fois où il s’est senti obligé de se taire pour ne pas déranger, pour ne pas déclencher davantage d’animosité, davantage de violence eh bien, s’est accumulée à l’intérieur de lui-même cette colère qui est devenue une colère rentrée et l’Être solaire, s’il devait exprimer sa colère, a peur d’être excessif. Mais à force de ne rien dire, de ne rien dire et encore de ne rien dire, eh bien, il finit par vivre une explosion et dans cette explosion il aurait peur de blesser quelqu’un. Ce qui signifie que l’Être solaire a peur de sa puissance, parce qu’il confond colère et violence. C’est ce que l’on appelle dans le langage psycho spirituel, un complexe de castration : je ne suis pas digne de prendre ma place, je ne suis pas digne de m’affirmer et si l’Être solaire n’a pas su s’affirmer à cause de cette confusion, eh bien, il a forcément attiré des Êtres de nature involutive qui ont décidé pour lui, qui l’ont manipulé, qui l’ont maltraité, qui lui ont manqué de respect, qui l’ont violenté. Il a attiré des formes de bourreaux.

Alors, chères âmes, sachez que la colère est toujours bonne conseillère, dans le sens où la colère vous informe qu’il y a intrusion sur votre territoire, la saine colère est légitime. Prenons un exemple concret, vous êtes avec des amis au restaurant, vous avez votre enfant et vos amis ont leurs enfants. Imaginons que vos amis réprimandent votre enfant et lui donnent une fessée. Vous seriez en colère et cela serait justifié, car ce n’est pas à eux de prendre une telle décision et d’avoir un tel geste. Il serait légitime à ce moment-là de manifester votre colère. Sauf que la confusion liée au climat de violence fait que dans ce cas, dans cet exemple, vous seriez à rentrer la colère, à ne pas dire, pour ne pas déclencher d’esclandre et à force de retenir, eh bien à un moment donné, certes il y a explosion. Alors, ne confondez pas le courroux, la saine puissance avec le pouvoir, avec la toute puissance, l’abus de pouvoir.

Changez cette croyance par je suis digne de prendre ma place, je suis digne de m’affirmer et travaillez sur la blessure de l’incarnation, aidez votre Être solaire à retrouver son alignement, l’alignement du cœur Ksha Amin. Ce qui peut vous aider à accueillir les extensions en colère, c’est la respiration de cohérence. C’est une respiration qui présente trois avantages. Elle est simple à mettre en pratique, elle ne représente aucun danger et elle va vous permettre de rentrer en lien avec votre Divine Présence Je Suis, d’entrer en cohérence avec la conscience du Sacré Cœur. La respiration de cohérence, c’est simplement l’art de ralentir son souffle, c’est apprendre à n’avoir qu’environ cinq cycles de respiration par minute. Un cycle de respiration, c’est une inspiration suivie d’une expiration. Le chiffre cinq correspond le mieux à la plupart des personnes, mais c’est aussi un chiffre symbolique, le cinq, le pentagramme, la maîtrise des cinq sens. Pour certaines personnes qui trouvent ce rythme trop lent, il est possible de s’arrêter à six cycles par minute. Le six correspond également au choix.

Lors du prochain séminaire sur l’Être solaire face à ses extensions rebelles et sur la journée du Cercle d’Alliance qui précède, je vous apprendrai cette respiration de cohérence à la fois pour rentrer dans cette maîtrise des cinq sens, mais aussi pour faire le juste choix, pour entrer dans l’équilibre de la matrice des codes, qui je vous le rappelle, a subi des inserts de codes démons qui se sont métissés aux codes du Germe Un christique et qui empêchent ce Germe Un de se déployer, de rayonner la Trinité d’Amour de la Source Un.

Chères âmes, je vous souhaite de trouver cette paix, cette cohérence du cœur, du Sacré Cœur. Vous aurez besoin de développer des outils sacrés pour trouver cette cohérence et pour vous maintenir dans une certaine fréquence vibratoire, car le monde extérieur vous chahute. Le contexte extérieur ravive également les souvenirs, les mémoires des agitations de la violence liée aux guerres anciennes et ces traumatismes doivent être maintenant libérés par l’arrivée et la solarisation de vos extensions rebelles en lien avec la colère.

Chères âmes, soyez remerciées, pleinement remerciées et guidées dans votre processus d’ascension, dans le processus d’adombrement de votre Être solaire.

OM SHANTI CHAYA


Christ’Al Chaya – Octobre 2018

 

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire, dans cette préparation à l’adombrement de votre Être solaire.

Chères âmes, dans quelques jours j’accompagnerai des personnes à vivre les protocoles en lien avec le portail de Solarisation d’Atacama qui traite particulièrement la blessure d’orgueil de l’Être solaire. La spécificité du portail d’Atacama est une remise à la norme des codes lucifériens dans la matrice des codes, autrement dit, les pontes qui avaient négocié avec les forces involutives, les monarques conquérants, avaient créé un déséquilibre à l’intérieur même de cette matrice des codes : 55 % de codes démons contre seulement 45 % de codes Germe Un christiques. La solarisation des pontes ramène donc à l’intérieur de la matrice des codes 50 % de codes démons pour 50 % de codes Germe Un christiques. Lorsque cette norme est retrouvée, il est important, à ce moment-là, d’amener toutes les vibrations lucifériennes à la compréhension de la loi d’allégeance.

Mais revenons un peu à Lucifer : qu’en est-il ? Que signifie le terme même de Lucifer ? Considérez un instant, Lucifer comme un état de conscience, tout comme Christ est un état de conscience, Melchisedech est un état de conscience. Lucifer enseigne à renier Dieu, à renier Père/Mère divin. Il est le porteur de Lumière, il porte la connaissance, il veut la diriger, il veut l’exploiter pour répondre à ses propres désirs. Lucifer utilise la connaissance pour s’enorgueillir. En reniant Dieu, il se renie lui-même, il ne se reconnaît pas comme manifestation de la Source Divine qui l’a créé et par conséquent, il se coupe de la Divine Présence JE SUIS. Au lieu de se nourrir de la Conscience d’amour, de compassion, de don inspirée par la Lumière Christ qui protège, qui nourrit, qui instruit et inspire, Lucifer se retrouve donc seul, isolé, toujours en compétition, en manque constant d’énergie qu’il va chercher à obtenir à travers la consommation abusive : drogue, accoutumance, la manipulation ou la vampirisation des énergies des autres.

Lucifer vit aussi dans la peur, dans l’insécurité, dans les mécanismes de défense et de protection illusoire et sans fin. Et pourtant, il souffre et si l’Être solaire peut guérir en lui cette blessure d’orgueil, simplement en acceptant ses souffrances et cette blessure de non-reconnaissance, alors il pourra dire aux vibrations lucifériennes qu’il porte en lui, que servir le bien commun ne consiste pas à se servir. Servir le bien commun, ce n’est pas pour se sentir mieux, servir le bien commun, ce n’est pas se positionner en sauveur et attendre que le monde change, ce n’est pas non plus espérer obtenir des louanges, des récompenses. Le travail de guérison de la part luciférienne à l’intérieur de vous, peut se faire uniquement, si vous reconnaissez votre divinité à l’intérieur de vous comme à l’extérieur de vous.

Les inserts de Maab, qui se sont métissés au Germe Un christique, ont eu pour conséquence, une distorsion du principe d’Allégeance. Lorsque nous observons certaines extensions rebelles de Sha Amin Ra, ces extensions nous disent : « oui OK, on veut bien servir le bien commun, pour montrer à tous, combien nous savons être au service », mais en même temps, ces extensions rebelles disent : « nous ne voulons pas nous perdre, nous effacer complètement, nous voulons garder une sorte de personnalité ». Et quelquefois, ces extensions rebelles rejettent le souffle du féminin sacré, transmis par Shamira, parce que ces extensions rebelles ont peur de manquer de considération, parce qu’elles confondent encore soumission et allégeance. L’allégeance n’est pas soumission, ni dissidence, car ceux qui sont en réaction à la soumission, les Dracos, qui ont été créés pour dominer, veulent le pouvoir suprême et choisissent la dissidence, n’appartenir à aucun des deux camps, ni au camp christique, ni au camp des forces de dispersion. Les dissidents travaillent pour eux-mêmes, ils nourrissent donc cette part de démon en eux.

Humains de la Terre, vous êtes encore mortels, cela est lié à vos codes lucifériens, car les âmes qui suivent le chemin de l’orgueil, de la peur, de la consommation excessive, de la compétition, sont des âmes incarnées qui finissent par vieillir et mourir. Plus ces codes lucifériens vont se solariser, plus vous permettrez à votre densité physique de changer, de rajeunir, de rayonner et peu à peu, vous gagnerez en force vitale. Alors, me direz-vous, en ce moment, vous avez plus l’impression de perdre de l’énergie, d’être fatigués, d’avoir des difficultés dans votre corps physique, de toutes sortes, courbatures, douleurs. Cela fait partie du processus de transformation, de transmutation de ces codes lucifériens, qui doivent d’abord revenir à leur norme, pour ensuite être amenés à la compréhension de la loi d’Allégeance.

Lorsque toutes les parts lucifériennes de votre Être auront intégré le principe d’Allégeance, elles seront libérées de cet orgueil, de cette peur de non-reconnaissance, eh bien, les codes lucifériens seront alchimisés, de sorte qu’ils deviendront des semences nouvelles transmises aux démons pour que progressivement, les démons apprennent à s’incliner à la Source d’Amour et acceptent d’être solarisés par l’énergie christique et réintègrent le principe d’Unité trinitaire, en se refondant dans la Source d’Amour et de Vérité.

Comprenez chères âmes, que vous jouez un rôle dans cette remise à la norme des différentes hiérarchies célestes. Votre métissage, considéré autrefois comme une faiblesse, comme un outrage, aujourd’hui devient votre force. La Solarisation que vous vivez à l’intérieur même de vos cellules, devient une source d’inspiration, d’éducation et une possibilité de retour à la Source, aussi bien pour les habitants des étoiles sombres, que pour les hiérarchies involutives dont elles sont esclaves. Comprenez cela, car CELA EST.

Soyez donc bénies, chères âmes, soyez bénies, soyez guidées, accompagnées.

Recevez tout notre amour et soyez pleinement remerciées.

OM SHANTI CHAYA


Christ’Al Chaya - Novembre 2018

 

Hod Ha Melek Zedek Melchisedech Meschiah

Soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace des douze Cristaux Maîtres d’An, d’Orion d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans cet adombrement de votre Être solaire.

Depuis l’ouverture du portail d’Atacama, il y a eu de nombreux mouvements et je suis consterné d’observer qu’il y a beaucoup de dispersions auprès des personnes qui ont fréquenté les séminaires dans lesquels, j’ai enseigné, en lien d’amour avec Shamira, ma fille, mon canal. Bien sûr, je sais que les vibrations et les propos d’un Maître de premier Rayon sont quelquefois directs et confrontants. Je vous le dis, chères âmes, vous êtes face à face avec vous-même, vous, en tant qu’Être incarné et votre Être solaire en phase de descente pour un adombrement imminent. Dans ce face à face, vous devrez accueillir vos extensions rebelles en souffrance, dans le jugement permanent. Ne laissez pas vos extensions rebelles être maîtres à bord. Vous devez aller plus haut, plus loin, au-delà de ces formes d’égrégores créées par vos extensions rebelles. Vous devez vous atteler à rejoindre la conscience du Soi divin, la conscience de votre Divine Présence d’Amour, qui est Je Suis Ce que Je Suis.

Il semblerait que certains d’entre vous n’appliquent pas le B.A. BA du travail personnel, lorsque vous observez un défaut chez quelqu’un d’autre, soit vous l’observez et cela s’arrête à l’observation, soit vous ressentirez des émotions, des incompréhensions, des agacements, qui vous plongeront peut-être dans le doute, la suspicion. Chères âmes, ce sont des signes évidents d’un malaise profond, qui est simplement un signal d’alarme, pour que vous puissiez plonger dans vos propres obscurités. Posez-vous simplement la question, qu’est-ce qui me dérange, quand l’autre moi-même, une autre personne, dit ceci ou agit de la sorte. Pourquoi je ne peux pas me contenter d’observer et éventuellement dans le silence de la Divine Présence, envoyer une vibration d’amour du cœur. Pourquoi, suis-je obligé de juger, de critiquer ? Il est plus facile de jeter la pierre et de condamner. Cela est un merveilleux prétexte, pour ne pas toucher vos propres souffrances, mais vous devrez également prendre la responsabilité de ce que ce genre d’attitude crée dans l’humanité dans son ensemble.

Pendant que vous vous dispersez dans des discussions de salon où les critiques fusent de toutes parts, vous ralentissez le processus de transmutation, de solarisation de vos extensions et donc, de l’ensemble des extensions rebelles, des Êtres solaires qui s’incarnent. Comprenez cela, CAR CELA EST.

Beaucoup de personnes remettent en doute les enseignements du Maître Christ’Al Chaya, certains ont ces doutes, parce qu’ils jugent Rosanna dans sa part humaine. S’il y a jugement, c’est qu’il y a eu attente, projection, certitude d’un modèle de ce que doit être une personne canal, mais avant d’être un canal, avant même d’accueillir son Être solaire, il y a la part humaine et sans cette part humaine qui expérimente, il n’y aurait pas l’information et la conscientisation de cette information mémorielle.

Dans le prochain séminaire sur la Race Solaire, je commencerai l’intronisation d’Ikyos Merk, un Rayonnant. Je vous expliquerai pourquoi Ikyos Merk a transmis des codes originaux de la kundalini d’un Christ à Sha Amin Ra Khéopsis. Je vous rappelle qu’il est noté dans le Conclave 3, quel était le mandat de la famille Khéopsis. Son rôle principal était de créer des lignées de conscience christique et de maintenir un ADN pur, sans aucune altération. Malheureusement, Azaz El et Seth An ont compromis cette mission par le viol d’Ana Maya, par l’intrusion de codes démons dans son fœtus, qui devait accueillir un Rayonnant.

Chères âmes, dans ces temps de remous permanents, d’instabilité émotionnelle et mentale, certes, vous devrez créer des égrégores de paix, qui soutiendront vos âmes dans ce passage, mais, en parallèle, n’oubliez pas de débusquer vos parts d’ombre et surtout pratiquez le silence dans la Présence. Soyez conscients que mon canal Rosanna / Shamira n’est pas séparé de moi-même. Je lui transmets les informations à travers ce qu’elle est, lien d’amour qui s’incarne et dans cette respiration amoureuse, vous ne devrez pas juger ses propres initiations, au contraire, vous devrez l’accompagner par vos plus belles pensées d’amour. Et si ce qu’elle dit et la façon dont elle le vit, vous dérange, revenez à vous-mêmes, car en jugeant, vous vous coupez du Maître Christ’Al Chaya et des enseignements christiques. Quittez vos certitudes, vos modèles de croyances et revenez au cœur du Sacré Cœur.

Lorsque vous critiquez un Maître, un enseignement, une personne, un ami, une mère, un  père, un frère, une sœur, qu’êtes-vous en train de créer ? Vous modifiez le regard que des personnes extérieures peuvent avoir sur quelqu’un ou quelque chose, qu’ils ne côtoient pas, qu’ils ne connaissent pas. Certains d’entre vous, sont parfois perdus et contactent Shamir comme ils contacteraient un père, comme ils contacteraient un législateur. Il ne s’agit pas seulement, pour Shamir, de confirmer que le canal est pur, il s’agit pour Shamir et pour tout enseignant Melchisedech, de toujours ramener la personne à elle-même, dans ce qu’elle vit. Sinon, vous serez toujours dans des discussions de dualité, à savoir qui a tort, qui a raison et ce sont de vaines discussions, qui maintiennent la dualité. Comprenez cela, CAR CELA EST.

Dans les prochains portails, nous quitterons la souffrance des extensions, mais je sais que nous serons parfois obligés d’y revenir, pour continuer le travail de guérison, mais en tout cas, la vocation des prochains portails de solarisation à partir de l’Éthiopie, présage un contact avec l’Être solaire au-delà de ses extensions rebelles et victimes. Il est temps de toucher la part christique, la part noble, rayonnante, de votre Être solaire et de l’incarner sur le plan terrestre. Il ne s’agit pas d’un état de walk in où l’Être humain doit s’effacer et disparaître, il s’agit d’une alliance au-delà de la résistance, l’alliance entre votre part humaine qui fait allégeance à la part solaire de votre Être Divin. Comprenez cela, CAR CELA EST.

Maîtrisez vos peurs, libérez-vous de votre orgueil, soyez humbles, soyez dans cette rectitude de l’amour, du lien d’amour et de l’amour éternel. Lorsque vous êtes en allégeance, il ne s’agit pas d’une allégeance uniquement extérieure, la véritable allégeance se vit dans l’état amoureux, dans le lien d’amour, dans l’alliance au Soi Divin. Comment pourrez-vous offrir ce que vous êtes, si vous n’avez pas fait le chemin de ce lien amoureux, de ce principe de rédemption. Il n’y a pas d’incarnation de Rayonnant sans l’équilibre de la rédemption et de l’allégeance. Comprenez cela, CAR CELA EST.

Comprenez également que le couple alchimique Sha Amin Ra et Shamira ont pour mandat, à travers leur propre existence solaire, de ramener progressivement à la norme ces deux principes christiques.

Fin novembre, nous serons en Égypte, sur la terre d’Isis et nous libérerons aussi l’ancien pouvoir de la prêtrise sombre qui s’était infiltrée dans les Melchisedech. Vous comprendrez alors, pourquoi Shamira à travers Elishean accompagnée d’Elia Kaba, voulait récupérer l’ancienne pierre de Shamir. Si vous vous engagez aujourd’hui à suivre les enseignements de Christ’Al Chaya, à travers mon canal de transmission des enseignements, Shamira / Rosanna, je vous demande un engagement nouveau. Je ne pourrai pas empêcher que vous soyez chahutés, je ne pourrai pas empêcher que vous vous sentiez désemparés, dans le doute, mais je vous demande de vous engager à revenir à vous-mêmes et de ne pas jouer le jeu des involutifs, créer la dispersion à travers de vains bavardages, de vaines discussions, qui nourrissent l’orgueil larvé, contenu à l’intérieur même des œufs du cobra noir.

Soyez cohérents, vous ne pouvez pas libérer les cobras noirs de la Terre, le venin et en même temps, nourrir les œufs, ces œufs doivent être solarisés. Les pontes ne sont plus là pour maintenir la colère. Il est temps de retrouver la foi au-delà de la croyance, car la croyance est liée au sentiment d’attente. La foi est l’allégeance au Plan Divin, car l’Être qui est dans cette respiration amoureuse, comprend qu’il est contenu dans le Plan, comme il est cocréateur du Plan en même temps, il mesure sa responsabilité, il mesure l’importance de ses choix et il se place dans l’alignement du cœur, au-delà de la souffrance de ses extensions rebelles, c’est-à-dire qu’il ne donne pas autorité à ses extensions rebelles, mais, qu’il les reconnaît et qu’il les discipline, par la puissance d’amour du cœur rayonnant. Comprenez cela, CAR CELA EST.

Soyez dans l’observation de vous-mêmes. Au-delà de l’éveil spirituel, il y a toujours le piège de l’orgueil. Trouvez l’équilibre de l’amour / compassion et du discernement. L’amour / compassion est non jugement et acceptation de ce qui est, de la place et du rôle que peuvent jouer les involutifs. Le discernement consiste à s’incarner et à s’engager sur la voie christique, à placer sa foi dans le Soi Divin. Pour être libéré des doutes, il faut quitter ses certitudes, il faut arrêter de croire que son modèle du monde est l’unique modèle et qu’il est supérieur à celui des autres. Soyez ce que vous êtes, soyez conscience christique incarnée, en action dans cette humanité. Votre rôle aujourd’hui est de stabiliser toutes ces énergies qui vous traversent, de devenir des instruments de paix et d’apaisement. Sans cette paix et cet apaisement, vous ne pourrez pas vous rassembler, retrouver la conscience unitaire du cœur.

Chères âmes, recevez mon amour, recevez ma rectitude. Harmonisez en vous et autour de vous, le pilier rigueur et le pilier miséricorde. Rentrez dans la conscience solaire, du Sacré Cœur.

Soyez remerciées, chères âmes, profondément remerciées et guidées dans ce processus d’ascension, dans ce processus de solarisation de votre Être. Puissiez-vous développer cette gratitude du Sacré Cœur.

OM SHANTI CHAYA